Interdictions de circuler en ville

ZAPA = "Zone d'Action Prioritaire pour l'Air"

ZCR = "Zone à Circulation Restreinte"

ZBE = "Zone à Basse Emission"

ZFE = "Zone à Faible Emission"
(interdictions de circuler pour les 2RM en ville).

 

Ci-après l'historique de nos actions, de la plus récente à la plus ancienne. Consultez les derniers développements sur notre page d'accueil.

15 décembre : 400 motards par 2° contre les interdictions de circuler du Grand Paris

 

Lu sur https://www.motomag.com/Manifestation-400-motards-bravent-l-hiver-contre-les-interdictions-de-circulation.html

 

Après Paris, c’est au tour de la métropole du Grand Paris d’appliquer des restrictions de circulation. La décision a été votée le 12 novembre 2018 d’interdire les véhicules Crit’air 5 et les non classés sur les 79 communes à l’intérieur de l’A86. Au 1er juillet 2019, les motos antérieures au 1er juin 2000 et les diesels immatriculés avant le 1er janvier 2001 ne pourront donc plus circuler dans ce périmètre rebaptisé ZFE pour Zone à Faibles Émissions. [...]

 

Photos : Motomag.com
Photos : Motomag.com

Jean-Marc Belotti, au micro sur la vaste esplanade du château de Vincennes où 400 motards sont venus contester cette mesure malgré le froid polaire : « Les gens sont actuellement dans la rue avec leur gilet jaune parce qu’ils ont du mal à boucler leur fin de mois et on va leur imposer de renouveler leur véhicule [...] ».

Ce sont donc des motards particulièrement motivés ont pris le départ en direction de la mairie des Lilas.  [...] Le convoi a marqué un arrêt devant la mairie des Lilas dont le maire Daniel Guiraud est vice-président de la métropole du Grand Paris. L’édifice a été décoré devant des passants plutôt amusés de cette interruption pendant leurs courses de Noël. Re périphérique, redécoration de radars

puis arrêt devant le siège de la Métropole du grand Paris dans le 13e arrondissement. Les portes de l’édifice ont été cadenassées avec de solides U et la façade recouverte d’autocollants proclamant « Écologie oui, Punition non ». La manifestation a alors rejoint son point de départ pour se disperser sans heurts.

 

Pour Jean-Marc Belotti, tout sourire, ce rendez-vous est un succès : « Quel plaisir de voir que les gens se mobilisent malgré le froid. Ça prouve bien que les motards ne viennent pas défiler pour le plaisir de la balade mais parce qu’ils savent qu’ils défendent une cause juste ».

 

La FFMC Paris appelle à manifester samedi 15 décembre contre les interdictions de circuler

Jean-Marc Belotti (coordinateur de la FFMC Paris Petite Couronne) répond aux questions de Motomag sur différents aspects de la manifestation de samedi prochain :
les raisons de l'appel à manifester, les impacts sociaux des interdictions prévues, le soutien au mouvement des Gilets jaunes, les reproches de récupération du mouvement des Gilets jaunes, l'heure du rendez-vous, le trajet de la manifestation...

 

 

A lire et à voir sur Motomag.com (durée de la vidéo : 7mn54).

15 décembre contre les interdictions de circuler : nouvel appel de PPC

par Jean-Marc BELOTTI,
coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

Amies motardes, amis motards,

comme nous vous l’avons indiqué récemment, les antennes Franciliennes de la FFMC appellent à manifester samedi 15 décembre contre les nouvelles zones de restriction de circulation votées par la Métropole du Grand Paris.

 

Curieusement, en cette forte période de mobilisation pour la défense du pouvoir d’achat, cette mesure discriminatoire passe inaperçue. Les antennes Franciliennes de la FFMC sont conscientes des enjeux écologiques, mais dénoncent la mise en place d’une transition menée aux dépens de la population, dans l’urgence et sans alternatives concrètes.

Dans notre première communication, il était question de rejoindre la mobilisation Parisienne des Gilets Jaunes à la fin de notre manifestation.

Mais après consultation des adhérents ayant participé à la réunion plénière de jeudi dernier [6 décembre], il s’avère qu’une forte majorité ne le souhaite pas.

Nous soutenons le mouvement des gilets jaunes, mais condamnons les pillages perpétrés par des éléments infiltrés qui n’ont rien à voir avec les revendications justifiées et légitimes de ce soulèvement citoyen.

Rendez-vous samedi 15 décembre à partir de 11 heures sur l’esplanade du château de Vincennes. Départ du cortège à midi.
Mot d’ordre : Écologie Oui / Punition Non !!!
Motardement.

NOUVELLE ATTAQUE DES POUVOIRS PUBLICS

LES FFMC DE PARIS ET D’ILE DE FRANCE MANIFESTENT LE 15 DECEMBRE !

Par Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

Amies motardes, amis motards,
Une nouvelle bombe frappe les motards et les automobilistes !

La Métropole du Grand Paris vient de voter la mise en place d’une restriction de circulation appelée ZFE (Zone à Faible Emission). Calquée sur celle de Paris, cette interdiction d’utiliser nos véhicules prendra effet le 1er juillet 2019 (dans 8 mois).

 

Elle touche (pour le moment) tout le périmètre intérieur de l’A86 et interdit tous les véhicules (y compris les 2 roues motorisés) disposant de la vignette Crit’Air 5 (2 roues motorisés d’avant le 01/06/2000 et voitures et utilitaires légers d’avant le 01/01/2001), ainsi que ceux non classés. Soit plus de 317.000 véhicules !!!
Nous sommes toutes et tous concernés, car cette mesure évolutive frappera bientôt des véhicules plus récents et d’autres territoires en France.

Affiche A4 de la manifestation IdF du 15/12/2018 à télécharger
Affiche manif IdF ZFE 2018-12-15 V1.pdf
Document Adobe Acrobat 279.4 KB
Affiche A5 recto-verso de la manifestation IdF du 15/12/2018 (visuel + argumentaire)
A télécharger, imprimer en recto-verso, puis à découper en 2 pour obtenir un flyer A5.
Affiche manif IdF ZFE 2018-12-15 V1 A5RV
Document Adobe Acrobat 262.9 KB
Visuel de la manifestation IdF du 15/12/2018
"Ecologie OUI, punition NON".
Ecologie punition FFMC 18-12-15.jpg
Image JPG 227.7 KB

1er juillet 2019 : 317 000 véhicules exclus du Grand Paris !

Le 12 novembre 2018, la Métropole du Grand Paris présidée par Patrick Ollier (maire de Rueil-Malmaison) a adopté par 138 voix pour, 20 contre et 12 abstentions le principe de mise en place d’une Zone à Faibles Émissions (ZFE) sur les 79 communes situées à l'intérieur de l'A86.

 

Cette ZFE, sur le même principe que la "ZCR" actuelle dans la ville de Paris, s'appliquera tous les jours ouvrés de 8 heures du matin jusqu'à 20 heures aux véhicules circulant ou stationnant sur le territoire des 79 communes intra-A86.

 

Cette mesure concernera à partir du 1er juillet 2019 :

  • tous les véhicules (y compris 2-3 roues motorisés) disposant d'une vignette "Crit’Air" n° 5,
  • et tous les véhicules qui ne sont pas éligibles à la vignette Crit'air.

Ainsi, ce seront 118.000 véhicules du Grand Paris qui seront immédiatement impactés par cette mesure dès le 1er juillet prochain. L'estimation passe à 317.627 véhicules impactés (!) si l'on comptabilise également ceux de grande couronne qui sont amenés à se rendre dans le Grand Paris.


Et tout ceci n'est qu'un début, puisque le calendrier des interdictions suivantes dans la Métropole est déjà annoncé :

  • chaque année, interdiction d'une nouvelle catégorie de vignettes Crit'air,
  • en 2024, fin du diesel sur les routes de la métropole (seules les Crit’Air n°1 seront autorisées à rouler),
  • en 2030, fin des véhicules thermiques (interdiction de la Crit'air n° 1).


Sans surprise, ce sont les populations les plus défavorisées qui seront triplement pénalisées par ces mesures : à la fois celles qui n'ont pas les moyens d'abandonner un véhicule encore en état de circuler, encore moins d'acheter un véhicule neuf (notamment s'il est électrique) ; d'autant plus lorsque les territoires concernés sont mal desservis par les transports en commun.

Pourcentage, par commune du Grand Paris, des véhicules concernés par les vignettes Crit'air n°3, 4 ou 5
Pourcentage, par commune du Grand Paris, des véhicules concernés par les vignettes Crit'air n°3, 4 ou 5

Saint-Denis : Non à la ZFE

Laurent Russier, le maire de Saint-Denis, s'est exprimé dans Le Parisien et le Journal de Saint-Denis (JSD) contre le calendrier et les modalités de la Zone à Faibles Emissions du Grand Paris qui concernent sa commune.

 

L.Russier - Nous sommes engagés dans une course de vitesse pouyr lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique et nous devons prendre des décisions assez rapises. Mais je ne peux pas accepter le calendrier donné par Patrick Ollier.
JSD - En l'état, vous ne prendrez donc pas d'arrêté pour appliquer cette ZFE ?
L.Russier - Sous cette forme-là, non. Nous ne prendrons un arrêté qu'à certainses conditions dont je dois discuter avec la majorité municipale dans les prochaines semaines.

Ivry : la ZFE du Grand Paris "de la poudre aux yeux" !

Dans un communiqué de presse, Philippe Bouyssou, le maire PCF d'Ivry justifie son opposition aux interdictions de circuler à partir de cet été dans le Grand Paris :


Si je partage évidemment la nécessité d’améliorer la qualité de l’air métropolitaine et de préserver la santé de ses habitants, je regrette la méthode et le calendrier proposés, qui pénaliseront les habitants sans permettre d’apporter une réponse réelle aux enjeux [...] :

  • Le  réseau  des  transports  en  commun ne  répond  pas  aujourd’hui aux besoins des habitants pour leurs déplacements et est insuffisant [...] ;
  • Les  transports en commun existants sont saturés et ne pourront accueillir les ménages concernés [...] ;
  • Le dispositif d’aide à l’achat d’un véhicule propre est insuffisant et ne permettra pas  aux  classes  moyennes et populaires de changer de voiture [...] ;
  • Le véhicule électrique est-il propre ? [...].

 

En l’absence de solutions de transport alternatives, la ZFE s’apparente  surtout à une mesure de communication, sans impact réel sur la qualité de l’air. Une décision hypocrite, mais aux conséquences réelles pour les habitants concernés par l’interdiction de circulation. [...] Plus  généralement nous avons besoin de remettre la démocratie au coeur de la métropole et de sortir les débats de son Conseil centralisé, pour porter ses débats structurants auprès des habitants.

ZCR Paris et ZFE Grand Paris : conséquences...

Dans ce reportage diffusé le 14 novembre, BFM Paris se rend dans un atelier de mécanique moto et décrit les premières conséquences des interdictions de circuler mises en place dans Paris et prévues dans la métropole.

Jean-Marc Belotti, au nom de la FFMC PPC souligne que : "On ne donne pas d'alternative aux gens"...

17 novembre : il y a bien plus grave que l'augmentation des carburants

Au micro de France Info le samedi 17 novembre, Jean-Marc Belotti -le coordinateur de l'antenne Paris Petite Couronne- est intervenu à propos de la participation des motards aux manifestations des Gilets jaunes en rappelant : "La Fédération Française des Motards en Colère ne participe pas officiellement à ces rassemblements [...]. Par contre, c'est un mouvement citoyen qui a toute sa légitimité et, effectivement, nos adhérents qui veulent y participer peuvent y aller bien évidemment".

Jean-Marc Belotti s'est également exprimé sur l'augmentation des carburants : "Il y a des choses beaucoup plus graves que l'augmentation du gasoil, c'est les Zones à Circulation Restreinte où les gens ne pourront plus rentrer avec des véhicules qui sont jugés trop vieux et donc ce n'est même plus la peine de mettre du gasoil dedans".

Extrait du dossier de presse du 8 octobre 2018 du Ministère de la transition écologique et solidaire : "Le gouvernement et 15 territoires s'engagent ensemble pour le déploiement de Zones à Faibles Emission d'ici fin 2020"
Extrait du dossier de presse du 8 octobre 2018 du Ministère de la transition écologique et solidaire : "Le gouvernement et 15 territoires s'engagent ensemble pour le déploiement de Zones à Faibles Emission d'ici fin 2020"

Suite à une question sur la "transition énergétique" (qui sert de justification à ces augmentations), Jean-Marc Belotti explique : "La France a pris le problème très en retard. Aujourd'hui, comme on est très en retard et que la Communauté Européenne menace de sanctions financières, les gouvernements (pas que celui-là : également les autres avant qui ont laissé faire, celui-là aussi) ont réagi dans l'urgence. Et quand on réagit dans l'urgence, qu'est-ce qu'on fait ? Eh bien, il faut mettre en place des trucs très rapidement. Et les choses qu'on met en place rapidement, c'est de taxer le gasoil, c'est d'empêcher les gens de rouler avec leur voiture ou leur moto. Et çà, c'est pas admissible, il faut faire d'autres choses : il faut réagir au niveau des constructeurs. Cà se fait sur le long terme. Et aujourd'hui on va empêcher les gens de rouler ou leur dire "On va vous taxer sur le gasoil" alors qu'on ne leur propose aucune autre alternative : les transports en commun sont surchargés dans les grandes villes -et pas toujours performants- et, encore pire, dans les campagnes il y a des gens qui ne peuvent pas faire autrement, ils n'ont pas de transports en commun. Comment on fait ?

 

Interview J-M. Belotti France Info samedi 17 novembre 2018
FranceInfo JMB Gilets jaunes Motards en
Fichier Audio MP3 3.8 MB

 

Consultez également :

  • nos archives de 2017 et 2018 : ici.
  • nos archives de l'année 2016 : ici.
  • nos archives de 2015 à 2011 : ici.