Verbalisation des stationnements non gênants, stationnement payant...

Procédure de contestation

Vous trouverez dans la rubrique "Aide juridique" tous les éléments vous permettant que contester un PV pour stationnement NON GENANT sur le trottoir.

Stationnement payant à Paris : PPC réagit

Anne Hidalgo confirme au micro de RTL qu'elle veut rendre payant le stationnement pour les motos et scooters dans Paris. Jean-Marc Belotti (coordinateur de la FFMC Paris et Petite Couronne) réagit à l'antenne.

Stationnement payant à Paris : PPC sur RMC

Lors de l'émission "Neumann Lechypre" sur RMC, Jean-Marc Belotti est intervenu pour apporter les arguments de la FFMC au débat "La Mairie de Paris veut rendre le stationnement payant pour les 2 roues motorisés : est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?".

Les auditeurs et auditrices (automobilistes, scootéristes, motards et piétons) interviennent ensuite.

Paris : plusieurs milliers de motards contre le stationnement payant

Samedi 6 février 2021, sous la pluie, plusieurs milliers de motards ont manifesté à Paris contre les annonces de stationnement payant de la Mairie de Paris, relayées dans le 9ème arrondissement par Mme Bürkli.


Interviewé par BFP Paris, Jean-Marc Belotti, coordinateur de l'antenne FFMC Paris Petite Couronne a déclaré : "On voudrait faire comprendre aux élus que nous apportons une véritable plus-value en termes de mobilité avec nos 2-roues motorisés [...] Si tous ces gens-là devaient repasser à la voiture, cela poserait de vrais problèmes". La Fédération Française des Automobilistes Citoyens a tenu à rejoindre le cortège, en soutien aux revendications des motards et scootéristes. L'association Valve, qui défend la liberté de circulation des véhicules anciens a, elle, adressé un soutien écrit.


Me de Caumont, le très médiatique avocat spécialisé en droit routier, a pris la parole pour apporter un soutien aux revendications de la FFMC. Les manifestants l'ont fortement applaudi, avant qu'il ne prenne part au cortège à moto.


Sur le parcours, des affiches rappelant que "le stationnement doit rester gratuit !" ont été apposées à proximité des stationnements moto, notamment auprès de la mairie du 9ème arrondissement, puis de l'Hôtel de ville.

 

Plusieurs milliers de motards dans Paris contre le stationnement payant des motos et scooters ! Merci à Philippe pour son reportage vidéo sur la manifestation (ci-dessous).

France 3 IdF : "Faut-il rendre payant le stationnement payant des 2RM ?"

Ce vendredi 5 février, Jean-Marc Belotti de la FFMC Paris Petite Couronne est l'invité de l'émission d'information locale "18h30" sur France 3 Paris Ile-de-France.

 

Il répond aux questions d'actualité concernant le stationnement payant à Paris, mais également en petite couronne.

 

Soyez devant vos écrans de TNT ou, en différé, sur le site de France 3 Paris.

--  MANIFESTATION samedi 6 février  --

 Le stationnement doit rester gratuit !

Malgré les multiples actions de la FFMC pour présenter les avantages à maintenir le stationnement gratuit des 2-roues motorisés, dont la rencontre du 15 décembre avec D.Belliard, la Mairie de Paris ne nous a pas informé de propositions d'amendement sur son projet de stationnement payant pour les motos et scooters.

Pour que nos arguments soient enfin entendus par la Mairie de Paris, nous appelons encore une fois les motards, motardes et scootéristes à se mobiliser encore plus nombreux le samedi 6 février prochain contre le stationnement payant des 2-roues motorisés sur la voirie.
Attention : rendez-vous à 14h00, avenue Foch (Porte Dauphine).

 

Nous comptons sur vous pour relayer l'affiche ci-dessous auprès de vos amis, amies, parents, voisins, voisines, collègues, ... "Plus nombreux, plus forts".

6 raisons de défendre vos droits le 6 février !

Anne Hidalgo annonce le stationnement payant des motos et scooters à Paris

Lundi 22 juin, sur BFM Paris, Anne Hidalgo s'est déclarée favorable à ce que le stationnement devienne payant pour les motos et les scooters, si elle est réélue le 28 juin 2020.


Sur l'antenne de BFM Paris, Jean-Marc Belotti rappelle que le 2-roues motorisé est une très bonne solution pour la fluidification du trafic : plus petit qu'un autre véhicule, avec un taux d'occupation de 50 à 100%, plus mobile dans les embouteillages... Dissuader les usagers des 2-roues motorisés de circuler en ville serait contre-productif puisque tout le monde ne peut pas venir à Paris à vélo : les usagers de grande banlieue ont besoin de se déplacer sans ajouter aux 250 kilomètres de bouchons quotidiens. Si on leur fait payer le stationnement, ils risquent de se reporter vers la voiture et n'iront pas forcément tous vers le vélo. Or, on a vu durant les grandes grèves puis, maintenant, lors du déconfinement : tout le monde ne se reporte pas en semaine vers le vélo.


BFM Paris a également rappelé que la FFMC Paris Petite Couronne avait lancé une pétition contre le stationnement payant des 2-roues motorisés! (ci-dessous).

A.Hidalgo doit être la Maire de tous les usagers de Paris

Dans une vidéo, Motomag revient sur la manifestation du samedi 18 juillet à Paris à l'occasion d'un reportage au sein du cortège qui a réuni un millier de militants. Jean-Marc Belotti y est interviewé sur plusieurs sujets: les revendications de la FFMC pour participer aux débats sur l'écologie (notamment les Assises du stationnement à la rentrée), la radicalisation de la Mairie de Paris à l'encontre des 2-roues motorisés, le suivisme des maires de banlieue.

 

Dans un article détaillé sur les raisons d'une telle mobilisation au coeur de l'été, Motomag.com met le projecteur sur plusieurs arguments entendus sur le cortège. A méditer et à lire ici.

 

Extraits :

  • « On ne voit pas comment les élus pourraient prendre des décisions qui concernent les usagers sans les associer ».
  • « les habitants [des communes limitrophes] seront nécessairement impactés par le stationnement payant des 2-roues à Paris ».
  • « Nous ne sommes pas là pour nous opposer à l’écologie et nous voulons tous léguer une planète saine à nos enfants. Mais il faut quand même être sacrément de mauvaise foi pour ne pas admettre qu’un véhicule qui occupe 4 fois moins de place qu’une automobile, qui passe moins de temps en circulation et en recherche de stationnement et qui ne roule pas au diesel n’ait pas un rôle à jouer dans la transition énergétique ».
  • Si les prochaines assises doivent débattre de la pertinence ou non d’imposer ce fameux stationnement payant aux 2-roues et de ses modalités tarifaires, on s’étonne de voir déjà David Belliard, adjoint à Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, avoir déjà un avis tranché sur la question comme il le déclare sur Twitter.
  • « Quand on sait que le stationnement payant des automobiles n’a jamais réduit la circulation, on ne peut plus avoir de doute. Le projet de stationnement payant pour les motos n’a rien de rationnel, c’est juste une position idéologique ».

Portraits d'usagers : les raisons de la colère

Sur le parcours de la manifestation du samedi 18 juillet, Motomag a rencontré 3 motards, 2 motardes et un scootériste pour les interroger sur les raisons de leur présence dans le cortège.

Six situations concrètes pour expliquer une telle mobilisation au coeur de l'été : moyens financiers, iniquité entre usagers, alternative à la voiture, avantages et optimisation pour la collectivité, crainte des transports en commun en période de propagation du Covid-19, inadéquation du vélo depuis la banlieue, enjeu d'employabilité, saturation ou retards récurrents des transports en commun, exemples d'autres villes européennes...

Ces usagers ont plus d'une raison pour craindre des conséquences bien réelles dans leur vie quotidienne voire professionnelle si leur 2-roues motorisé reste stigmatisé en ville.

Un article instructif à lire ici sur Motomag.com

 

Un dossier, 3 reportages à relire au sein de la rubrique "Défense des motards" de Motomag.com !

Stationnement PAYANT dans Paris dès mars ?

« Ce qui est bien avec le pire, c’est qu’il est toujours probable... C’est ainsi que le 9e arrondissement parisien vient de se proposer d’être pilote sur le stationnement payant des deux-roues motorisés. La FFMC Paris PPC ne lâche rien et organise une nouvelle manifestation le samedi 6 février ».

 

Une information à découvrir et à approfondir sur...

Motomag : la FFMC a remis à la Mairie de Paris la pétition contre le stationnement payant

"Lors d’un échange courtois et argumenté tenu mardi 15 décembre sur le parvis de la Mairie de Paris, Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC Paris PPC, a remis à David Belliard, adjoint à la maire de Paris, chargé de la Transformation de l’espace public, de la mobilité et des transports, une pétition contenant 20 400 signatures s’inquiétant des perspectives prochaines d’un stationnement payant pour les deux-roues motorisés dans Paris".

 

Article à consulter en intégralité sur Motomag.com

Stationnement payant : l'issue dépendra de VOUS !

Par Jean-Marc Belotti, coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne.

 

Amies motardes, amis motards et scootéristes.

Grâce à votre mobilisation et à votre ténacité, Alice Nicollet et Hélène Bracon, respectivement jeunes cheffe et directrice de cabinet de David Belliard, adjoint à la Maire de Paris en charge des transports et des mobilités, étaient venues nous voir à l’issue de la manifestation de vendredi 11 décembre, et nous avaient promis d’organiser une rencontre. Ce qui fut fait mardi 15 décembre.

 

Nous tenons à les remercier d’avoir tenu leurs engagements en nous obtenant ce rendez-vous, car nous sommes malheureusement trop habitués à constater que les promesses de certains politiciens, n’engagent que celles et ceux qui y croient. La jeune génération politique serait-elle plus soucieuse des valeurs et de la notion d’échange que ses ainés qui, au fil de l’exercice du pouvoir, ont oublié qu’ils sont au service des citoyens ? Nous avons bon espoir…

 

L’échange avec Monsieur Belliard a été cordial et courtois. Nous lui avons remis la pétition ayant recueilli 20 400 signatures contre le projet de stationnement payant 2RM.

 

Nous avons abordé le projet du stationnement payant, mais également celui des ZFE (Zones à Faible Émissions) qui interdisent Paris aux 2RM anciens.

 

Nous avons exprimé notre refus du stationnement payant et exposé à Monsieur Belliard les arguments que vous connaissez sur les avantages des 2RM en termes de mobilité et la solution intéressante, que notre moyen de transport favori apporte aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural. Monsieur Belliard nous a écouté avec attention, mais nous espérons surtout qu’il nous a entendus.

 

Car ne nous y trompons pas. Au-delà de l’enjeu écologique dont on nous parle souvent, l’aspect financier fait cette fois irruption dans le débat, puisque la Mairie de Paris est entachée par un problème de gestion et une dette abyssale de plus de 7 milliards d’euros. De ce fait, elle cherche à renflouer les caisses et envisage de remettre à niveau la taxe foncière, très faible à Paris. Le projet de faire payer le stationnement aux 2RM fait aussi partie intégrante de cette stratégie de rééquilibrage des finances municipales.

 

Bien évidemment, nous nous opposons à cette taxe de stationnement qui impacterait les usagers de 2RM qui pour bon nombre d’entre eux, n’habitent pas à Paris à cause de loyers indécents et font vivre la ville par leur travail, mais aussi par les dépenses pour leurs loisirs et chez les commerçants Parisiens.

 

À ce sujet, nous vous rappelons que l’association des commerçants de Paris, nous soutient et se joint à nous dans le combat contre le stationnement payant.

Nous avons convenu avec Monsieur Belliard de nous revoir régulièrement afin de continuer à échanger sur la prise en compte des usagers de 2 roues motorisés, ce qui ne signifie pas que le combat est gagné et qu’on peut passer à autre chose.

Au contraire, ce n’est pas le moment de baisser la garde et l’issue de ce dossier dépendra de vous, de votre mobilisation et de votre ténacité à vous défendre.Car je vous le répète, chers ami-e-s, la FFMC est une fédération composée de bénévoles qui organisent votre défense, mais sans vous, sans votre participation et sans votre mobilisation, elle ne peut rien.

Alors, prenez la peine de nous aider à vous aider, car plus nombreux, nous serons plus forts !!!

Prenez soin de vous et de vos proches et passez de bonnes fêtes.
Motardement.

20 400 signatures contre le stationnement payant !

La FFMC de Paris et les antennes d’Ile de France, vous remercient, motardes, motards et scooteristes, pour votre implication lors de cette semaine non-stop de mobilisation.

Par votre présence et votre volonté à défendre vos droits, vous prouvez aux motards d’élevage et à ceux qui pensent que tout est perdu d’avance que la solidarité et la combativité du monde de la moto, ne sont pas des valeurs inutiles.
En effet, grâce à vous, nous serons reçus demain (mardi 15 décembre) à 12h30, par David Belliard, adjoint à la Maire de Paris en charge des transports et des mobilités.

 

Lors de cette rencontre, nous lui remettrons la pétition contre le stationnement payant, qui comporte plus de 20.000 signatures.

Certes, nous ne sommes pas dupes et nous savons bien que le combat va être difficile.

Mais sachez chers amis qui étiez dans la rue à nos côtés, sachez, vous aussi chers amis qui n’avez pas pu vous déplacer pour des raisons sérieuses, que nous nous battrons jusqu’au bout, parce que vous le méritez et parce que nous ne lâcherons jamais rien à chaque fois que notre liberté sera attaquée.

Mais pour ceux qui préfèrent être dans le canapé plutôt que dans la rue, qui préfèrent manier le clavier plutôt que le guidon, sachez que celui qui combat, risque de perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Si on veut continuer à faire de la moto, il n’est jamais trop tard pour se mobiliser
Alors aidez-nous à vous aider, car plus nous serons nombreux, plus nous serons forts !!!

Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC PPC

Stationnement payant : mobilisation jusqu'au dernier jour !

Ce samedi 12 décembre, pour le dernier des 7 jours consécutifs de manifestations contre le stationnement payant des 2-roues motorisés à Paris, les motards et scootéristes parisiens et de petite couronne ont été rejoints par d'autres usagers concernés par les déplacements vers Paris : de Seine-et-Marne, de l'Essonne, du Val d'Oise, de l'Oise et au-delà. Une belle mobilisation contre un projet, qu'ont déjà repris et que veulent reprendre plusieurs communes en Ile-de-France et au-delà !

Le cortège des manifestants s'est longuement arrêté devant les Grands magasins parisiens (voir la vidéo à 2mn30) pour aller à la rencontre des banlieusards présents sur Paris. Jean-Marc Belotti, le coordinateur de la FFMC de Paris, leur a présenté au micro les raisons de la colère des motards et pour quelle raison ils sont également concernés par les décisions de la Mairie de Paris : "Sans la banlieue, Paris ne pourrait pas survivre !". Les 2-roues motorisés apportent une véritable fluidité en ville et, surtout, représentent des véhicules en moins dans les bouchons ou des passagers en moins dans les transports en commun saturés (car leurs usagers ont décidé d'abandonner ces modes de circulation congestionnés). Les piétons présents sur les trottoirs ont applaudi de manière appuyée ces explications !

A l'issue de la manifestation du vendredi 11 décembre, la Directrice et la cheffe de cabinet de David Belliard ont rejoint la FFMC sur le parvis de l'Hôtel de ville pour un long échange en vue de préparer une rencontre avec l'adjoint aux Transports de la mairie de Paris. La FFMC entend lui remettre très prochainement les revendications des 2-roues motorisés et des autres usagers de Paris. A suivre ici-même. On ne lâche rien !

Merci à Philippe ("Motor racing factory") pour son reportage vidéo (ci-dessous).

 

Stationnement payant à la rescousse du budget de Paris !

"Le stationnement payant pour les motos et les scooters dans les rues de la capitale n'est pas encore acté, mais il fait partie des recettes sur lesquelles la mairie de Paris espère pouvoir compter l'an prochain !

Dans son projet de budget pour 2021, qui sera examiné la semaine prochaine par le Conseil de Paris, l'équipe municipale emmenée par Anne Hidalgo table sur des recettes issues du stationnement payant en hausse de 45,4 millions [...]".

 

L'article complet est à lire sur le site de...

Stationnement : la FFMC informe la Mairie de Paris

Vendredi 11 décembre : à l'arrivée du cortège des manifestants sur le parvis de la Mairie de Paris, la FFMC PPC retourne ses hauts-parleurs et les oriente vers les bureaux de la Mairie. Serons-nous entendus ?
Nous sommes alors rejoints par des représentants de l'association des commerçants de Paris, également impactés par les restrictions de circulation et de stationnement.

Merci à Philippe ("Motor racing factory") pour sa vidéo.

Merci à Sébastien (Agence Studiotic) et à François-Xavier pour leurs photos monochromes.

 

 

Pas dispo pour les manifs ? Vous pouvez signer notre pétition ici !

MERCI pour la forte mobilisation ce dimanche 6 décembre !

Après la forte mobilisation de ce dimanche 6 décembre, la FFMC félicite les motardes, motards, scooteristes, Moto Clubs et associations qui ont participé à la manifestation contre le stationnement payant pour les 2RM. Tout au long du parcours et notamment devant les grands magasins, où s'étiraient des files interminables, notre discours a été applaudi par les centaines de personnes venues faire leurs courses de Noël.

Si toi aussi tu veux défendre ta liberté de mobilité, rejoins-nous pour cette mobilisation d'une semaine non-stop qui a débuté ce dimanche.


Rendez-vous tous les jours jusqu'à samedi prochain inclus :
12h00 avenue Foch au niveau de la porte Dauphine, pour terminer vers 13h/13h30 devant la Mairie de Paris.

Plus nombreux, nous sommes plus forts et il ne tient qu'à toi de nous aider à t'aider. Comment ? C'est simple : nous organisons, tu participes.
Car sans toi, rien n'est possible !!!

 

6 décembre : UNE SEMAINE de manifestation !

Après les déclarations de la mairie de Paris et ses velléités d’imposer le stationnement payant aux usagers de 2 roues motorisés, les antennes Franciliennes de la Fédération Française des Motards en Colère, organisent une manifestation par jour durant toute une semaine.


La première aura lieu le dimanche 6 décembre à partir de 14h00, avenue Foch au niveau de la place du Maréchal de Lattre de Tassigny (Porte Dauphine), pour finir à la mairie de Paris. Puis du lundi 7 décembre au samedi 12 décembre inclus, rendez-vous à 12h00 place du Maréchal de Lattre de Tassigny pour finir à 13h30 à la mairie de Paris.

 

La politique idéologique de certains élus, qui tend à discriminer et opposer les usagers en fonction de leur mode de déplacement, est clivante et inacceptable. Nous ne luttons pas contre les autres usagers et encore moins contre l’écologie. Mais nous ne voulons plus être exclus des débats ni être pris à partie ou stigmatisés dès qu’il s’agit d’environnement.

La transition écologique est l’affaire de tous et nous refusons que des décisions concernant tous les usagers de la rue et de la route, soient prises unilatéralement et sans concertation avec tous leurs représentants. Chacun à droit à sa place et le rééquilibrage de l’espace public pour les uns ne doit pas se faire au détriment des autres.


Alors que les records d’embouteillages ne cessent d’être battus et que les transports en commun sont saturés, l’utilisation des 2-roues motorisés (2RM) est en passe d’être pénalisée en taxant son stationnement. Et pourtant :

  • le 2RM est une des solutions à la fluidité du trafic de par son faible encombrement en circulation ;
  • en stationnement, il optimise l’espace public ;
  • le 2RM est le seul véhicule qui ne coûte rien à la collectivité, il n’a jamais bénéficié d’aide fiscale (sauf électrique) et ne nécessite pas d’infrastructure spécifique ni d’espace de circulation dédié ;
  • un budget estimé à plus de 1000 € par an pour le stationnement d’un 2RM, risque de créer un report vers des transports en commun déjà saturés ;
  • le 2RM est une solution pour les usagers ayant dû abandonner la voiture et n’ayant pas d’autres alternatives viables.

 

De plus, en cette période de crise sanitaire ou selon les sondages, plus de 30% des usagers des transports en commun ne souhaitent plus les emprunter de façon durable. Le 2RM apporte une solution sanitaire sûre pour les personnes qui viennent de banlieues éloignées ou mal desservies.

Dans le cadre de la transition énergétique et en absence d’alternatives, un 2RM c’est moins de bouchons et des transports publics moins saturés. Les antennes FFMC d'Ile-de-France revendiquent le maintien de la gratuité du stationnement pour les 2-roues motorisés.

Attestations de déplacement

Le modèle d’attestation dérogatoire sur le site du ministère de l’Intérieur ne prévoit pas la participation à une manifestation. Cependant, l’article 3 du décret n° 2020-1310 du 29/10/2020, prescrivant les mesures générales pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, prévoit bien la possibilité de participer à une manifestation.

Sur les conseils de la Ligue des Droits de l'Homme, nous vous suggérons de :

  1. compléter et emporter l’attestation dérogatoire de la LDH ci-dessous
  2. emporter une copie de l’article 3 du décret
  3. emporter une copie de la déclaration de la manifestation de la FFMC PPC (disponible ici-même la veille de la manifestation).

 

Modèle d'attestation dérogatoire de la LDH
LDH Attestation-de-déplacement-dérogatoi
Document Microsoft Word 36.3 KB
Article 3 du décret 2020-1310 du 29/10/2020
Décret 2020-1310 2020-10-29 Article 3.pd
Document Adobe Acrobat 520.0 KB
Déclaration de la manifestation FFMC du SAMEDI 12/12/2020
Formulaire établi par la Préfecture de police. Le rassemblement et le départ sont à 12 heures porte Dauphine (place du Maréchal de Lattre de Tassigny).
Dépôt manifestation FFMC 2020-12-12 arri
Document Adobe Acrobat 1.2 MB
"Nos droits de manifester au temps du confinement" par la LDH
LDH droits manifestation confinement 202
Document Adobe Acrobat 218.4 KB

France Inter : le stationnement payant des 2-roues

Jean-Marc Belotti, le coordinateur de l'antenne PPC, a été interviewé par France Inter pour faire le point sur le potentiel stationnement payant des motos et scooters dans les rues de Paris. Voici un extrait de l'article, à lire en entier ici.

Bientôt la fin de l'insouciance pour les motards et les scootéristes ? Chaque année plus nombreux pour échapper aux embouteillages monstres d'Île de France, ils étaient jusqu'ici dispensés de payer le parcmètre, autorisés à se garer sur des places de stationnement classiques en plus des 50.000 places qui leur sont dédiées dans la capitale.

Mais la situation pourrait rapidement évoluer, conformément aux promesses de campagne de l'écologiste David Belliard, désormais adjoint en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités.

[...] De son côté, si elle reconnait le caractère polluant des moteurs thermiques, la Fédération Française des Motards en Colère redoute une mesure sanctionnant "une mobilité qui devrait être promue". Pour son coordinateur en Île-de-France Jean-Marc Belotti, "Un deux roues, c'est une voiture en moins. Ce mode de transport fluidifie le trafic congestionné d'Île de France et en cela, génère moins de pollution. En outre, si les Parisiens peuvent faire du vélo, ce sont une fois de plus les banlieusards qui souffriront de cette mesure".

Le 19.45 de M6 : vers le stationnement payant des 2 roues

Dans son journal du 18 novembre, M6 présente les intentions imminentes de la Mairie de Paris pour faire payer le stationnement en surface des motos et des scooters. Jean-Marc Belotti, interviewé, rappelle que cette politique va à l'encontre de la fluidité de la circulation dans la capitale.

Journaliste - Pour l'instant, stationner à Paris est totalement gratuit, mais cela pourrait changer : hors de question répond la Fédération des Motards en Colère.

Jean-Marc Belotti, coordinateur Paris Petite Couronne de la FFMC : "Ce n'est pas parce que les voitures payent que les motos doivent payer. Nous, les usagers de 2-roues motorisés, on n'a jamais payé. Pas parce que on ne veut pas payer, parce que on apporte une vraie solution de fluidité. C'est pour cela que ce type de véhicule doit être promu et non pas stigmatisé ou taxé".

Journaliste - Chaque jour, 100 000 deux roues motorisés circulent dans les rues de Paris, hors période de confinement. La mairie réfléchit sérieusement à faire payer les propriétaires de ces véhicules. La décision pourrait être prise début janvier, à l'image de ce que la ville de Vincennes a mis en place depuis un peu plus de 2 ans. [...]
En rendant le stationnement 2-roues motorisés payant, la Mairie de Paris espère à la fois réduire la circulation de ces véhicules thermiques, donc polluants, mais aussi générer des recettes. Selon des projections, elles pourraient dépasser 30 millions d'euros par an.

Ce reportage peut être consulté à partir de 11mn 15 dans le "19.45" du 18 novembre 2020 sur le site de M6 ou en cliquant sur l'image.

Samedi 18 juillet : manifestation pour le stationnement gratuit des motos et scooters !

Attention ! lieu de rendez-vous à la Porte de Vincennes !
(voir plan ci-dessous, après notre affiche).

 

Alors que les records d’embouteillages ne cessent d’être battus et que les transports en commun sont saturés, l’utilisation du 2-roues motorisés (2RM) est en passe d’être pénalisée en taxant son stationnement. Et pourtant :

  • le 2RM est une des solutions à la fluidité du trafic de par son faible encombrement en circulation ;
  • en stationnement, il optimise l’espace public ;
  • le 2RM est le seul véhicule qui ne coûte rien à la collectivité, il n’a jamais bénéficié d’aide fiscale (sauf électrique) et ne nécessite pas d’infrastructure spécifique ni d’espace de circulation dédié ;
  • un budget de 900 € minimum par an pour le stationnement (selon les tarifs en vigueur à Charenton) risque de créer un report vers des transports en commun déjà saturés ;
  • le 2RM est une solution pour les usagers ayant dû abandonner la voiture et n’ayant pas d’autres alternatives viables.


Dans le cadre de la transition énergétique et en absence d’alternatives, un 2RM c’est moins de bouchons et des transports publics moins saturés. Les antennes FFMC d'Ile-de-France revendiquent le maintien de la gratuité du stationnement pour les 2-roues motorisés.
Si vous n'avez pas encore signé notre pétition, c'est ici !

Affiche A4 de la manifesttation FFMC IDF du 18 juillet 2020
Affiche à diffuser, imprimer, afficher chez ton concessionnaire ou accessoiriste moto ! (ou par internet, dans la version "image" ci-dessus).
AFFICHE MANIF 18 JUILLET 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 637.3 KB

Paris : pourquoi le stationnement 2RM doit rester gratuit (vidéo)

Le confinement permet de constater que le deux roues motorisé est principalement utilisé par les travailleurs venant de banlieue.

 

En effet, de nombreuses places de deux roues motorisés sont vides alors que la quasi-totalité des places voitures sont occupées. Ce qui laisse à penser que ces voitures appartiennent soit aux riverains, soit à des gens venant travailler puisqu'il est actuellement beaucoup plus facile de circuler et que les transports en commun sont quasiment à l'arrêt.

 

Il faut que les Parisiens comprennent que le fonctionnement de la capitale est possible principalement grâce aux habitants des banlieues qui ne peuvent vivre à Paris faute de loyers trop élevés. Il est d'ailleurs à souligner que la ville perd 11.000 administrés par an.

 

Il n'est pas nécessaire de rappeler qu'en temps normal, le déplacement de banlieue à Paris représente plus de 200km de bouchons cumulés et que les transports en commun sont complètement saturés.

 

A l'évidence, le deux roues motorisé est une solution de mobilité et de désengorgement du trafic urbain.

 

C'est pourquoi son stationnement doit rester gratuit afin de permettre aux travailleurs de se rendre sur Paris sereinement et sans contraintes de charges supplémentaires, comme le souhaitent certains candidats à la mairie de Paris.

 

Le Monde : "Motos et scooters redoutent d’être bannis de Paris"

Extrait d'un article payant, publié en ligne ici le 10 juillet 2020. Quelques extraits...

Compréhensive à ce sujet lors de son premier mandat, Mme Hidalgo a proposé lors de la campagne électorale que le stationnement des deux-roues motorisés devienne payant. "Le stationnement payant va coûter autour de 1000 euros par an aux motards parisiens, note Jean-Marc Belotti, président de la FFMC. Au lieu de nous rejeter, il vaudrait mieux nous intégrer comme une option écologique de mobilité".

Face à la rareté de l’espace voirie, les motards, après les automobilistes, passent à leur tour sous les fourches caudines des arbitrages municipaux en faveur des mobilités douces et non polluantes. Des choix qui ne sont d’ailleurs pas complètement tranchés. "Des états généraux de la mobilité et du stationnement à Paris, lancés dès cet été, vont préciser notre politique", explique Christophe Najdovski, adjoint écologiste à la mobilité lors du premier mandat d’Anne Hidalgo et qui vient d’être remplacé à ce poste par David Belliard, chef de file Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Paris.

Le programme de ces états généraux risque de ne pas plaire au peuple motard. Outre le stationnement, l’exécutif parisien a l’intention de réglementer sévèrement l’activité des livreurs à mobylette et, plus généralement, la nuisance des deux-roues à moteur : pollution, bruit. "Avec le déconínement, le retour du vacarme motorisé ulcère les citoyens, assure Franck-Olivier Torro, porteparole du collectif RasLeScoot. Nous plaidons, de notre côté, pour une interdiction totale, dans Paris, des scooters et motos [...]".

Les motards et « scootards » ont bien l’intention de se faire entendre lors des états généraux parisiens. "Nous n’avons pas été invités, remarque M. Belotti. Mais nous allons nous rappeler au bon souvenir de Mme Hidalgo en manifestant le 18 juillet à Paris. Et, notez bien, ce n’est pas une manifestation antiécologique. Nous sommes une partie de la solution".

Davis Belliard : "Paris 100% cyclable d'ici 2026"

Dans une interview vidéo parue sur leparisien.fr le 12 juillet 2020, le nouvel adjoint à la maire de Paris, en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie présente ses projets. Extraits...

L'idée c'est que, en 2026, 100 % de la ville [de Paris] soit cyclable. Il faut faire Paris pour les parisiens et non plus pour la voiture individuelle. Un exemple, la réappropriation des places de parking : redonner 60 000 [places] -la moitié des places de parking en surface-. On va en faire autre chose et on va le décider avec les gens, parce qu'on va faire des Etats Généraux du stationnement et de la mobilité à partir de la rentrée.


Il y a plein d'usages qu'il faut inventer. Lé vélo, bien sûr : on va faire des pistes cyclables. Nous allons terminer ce qu'on appelle les "corona pistes" et il y a une priorité pour les pérenniser.


Les franciliens et franciliennes qui n'habitent pas Paris, eux aussi, doivent pourvoir prendre leur vélo pour venir travailler, peut-être dans la capitale ou simplement la traverser en toute sécurité. Pour çà, il faut aussi que nous travaillions les interconnexions avec la banlieue, parce qu'on ne peut pas faire un plan vélo uniquement à l'intérieur de Paris. Le travail a déjà commencé, mais il faut l'amplifier avec le "vélopolitain", c'est-à-dire l'équivalent pour le vélo du plan de RER.

Mobilité : une interview sans langue de bois dans "Détours"

  • Pourquoi êtes-vous en colère exactement ?
  • Le deux-roues motorisé peut-il aussi avoir sa place dans le monde d'après le déconfinement ?
  • En quoi le deux-roues motorisé est-il une bonne solution ?
  • Que pensez-vous du stationnement payant à Paris pour les deux-roues motorisés ?
  • L’agressivité des motards sur la route est-elle une réalité selon vous ?
  • De nombreuses pistes cyclables provisoires ont été mises en place en mai dernier, est-ce une bonne idée ?
  • Comment pourraient donc faire les acteurs politiques pour que vivre ensemble soit synonyme de voirie ?


Des bonnes questions... et plein de réponses apportées par Jean-Marc Belotti, à lire dans l'interview accordée dans "Détours", le webmagazine de Canal+ sur les mobilités.

 

« Pour ceux qui habitent au-delà du périphérique, ils sont souvent amenés à prendre un véhicule personnel pour se déplacer rapidement. Dans ce cadre-là, le deux-roues motorisé est une très bonne solution ».

Paris : le stationnement des motos et scooters sera-t-il payant ?

À l'approche des élections municipales, vous êtes nombreux à nous demander quelles sont les intentions des candidates et des candidats Parisiens envers les usagers de 2 roues motorisés et particulièrement sur le stationnement.


Fidèle à ses statuts, la FFMC ne fait pas de politique de parti et ne donnera par conséquent aucune consigne de vote. Pour autant, nous avons préparé le document ci-dessous qui vous éclairera sur les choix et orientations de chacun d'eux sur ce sujet.


Un motard ou un scooteriste = 1 voix.
Aux bulletins citoyens !
La FFMC Paris et Petite Couronne.

 

Consultez également :

  • nos archives de 2013 à 2019 : ici.