Verbalisation des stationnements non gênants, stationnement payant...

MANIF dimanche 26/6 contre le stationnement payant et les ZFE

Soyons nombreuses et nombreux, pour dire NON !!!
* NON au stationnement payant pour les 2-3 roues motorisés !
* NON aux interdictions de circuler dans les Zones à Faible Emission franciliennes et nationales !

Rendez-vous à Paris, dimanche 26 juin 2022 à 14 heures, avenue Foch (Porte Dauphine).
Partagez l’info et l'affiche ! Parlez-en à vos amis, collègues, voisins...
Plus nombreux, plus forts !!!

20 minutes : le stationnement devient payant pour les 2RM à partir du 1er septembre

Extrait : Jean-Marc Belotti, coordinateur en région parisienne de la Fédération française des motards en colère, ne décolère pas justement. « C’est une mesure totalement injuste, dénonce-t-il. Et même si ça devait passer en payant, le prix pour un 2RM est exorbitant ! La moitié de celui d'une voiture alors qu’il n’occupe qu’un quart d’une place de stationnement. En proportion, le motard paie beaucoup plus ! » Sans surprise, David Belliard ne partage pas cette analyse. [...] « Tout le monde est d’accord pour lutter contre la pollution et le réchauffement climatique, conclut David Belliard. Mais pour cela, il faut parfois entrer dans le dur et aujourd’hui on rentre dans le dur ». Il ne croit pas si bien dire puisque la FFMC appelle à une grande manifestation ce dimanche porte Dauphine contre le stationnement payant.

 

Lire l'article entier dans "20 minutes".

FFMC PPC sur le stationnement payant : "Notre combat c'est la gratuité en surface"

Extrait de "Bonsoir l'Ile-de-France", diffusé le 2 juin 2022 sur BFM IDF : les élus parisiens ont approuvé une convention avec les parkings pour proposer des "tarifs préférentiels". C'est la dernière étape avant la mise en place du stationnement payant à la rentrée dans la capitale. David Belliard, adjoint en charge de la mobilité à la Mairie de Paris explique ce "forfait 2 roues motorisés".

Jean-Marc Belotti, coordinateur de la Fédération des Motards en Colère (Paris Petite Couronne) réagit : on n'a jamais été contre le stationnement en sous-sol, puisque ceux qui en ont envie peuvent le faire de leur plein gré. Pour autant, les prix sont prohibitifs dans la mesure où, dans un emplacement de voiture, on peut mettre entre 3 et 4 deux roues motorisés ; ce qui veut dire que, normalement, le prix devrait être entre 3 et 4 fois moins cher par rapport à une voiture. Pour un véhicule qui apporte une vraie mobilité, une vraie solution en terme de fluidification du trafic, ce véhicule va payer proportionnellement plus cher qu'une voiture. Cela n'est pas normal.

Après, notre combat c'est la gratuité en surface car, encore une fois, le 2 roues motorisé amène une vraie plus-value en terme de mobilité et, donc, d'écologie. Pour les parisiens [résidents], le stationnement ne va pas être excessif mais, pour ceux qui viennent de banlieue (900.000 personnes entrent tous les jours dans Paris pour travailler, tout transport modal confondu), parce qu'ils n'ont pas les moyens d'habiter dans Paris et se sont "exportés" vers la banlieue, on leur dit maintenant qu'ils vont devoir payer pour venir travailler. On trouve que, socialement, c'est un petit peu gros et que, surtout, faire payer les 2 roues motorisés c'est une ineptie en terme de mobilité.

Stationnement à Paris : "les motards vont casquer"

Reportage diffusé dans "Bonjour IDF" sur BFM Paris.

 

Ils s'attendaient à payer mais pas autant : en apprenant les nouveaux tarifs de stationnement dans la capitale, les conducteurs de 2 roues motorisés thermiques ont bondi de leur siège. Si une carte annuelle de 22,50 euros permettra de se garer sur son lieu de résidence, toute place ailleurs dans la rue coûtera 3€/h en "zone 1" ou 2€/h en "zone 2" ; un montant qui peut très rapidement devenir dissuasif.


Une 3ème option sera la possibilité de stationner en sous-sol ; là encore les prix provoquent la colère des conducteurs de 2 roues. Pourtant la municipalité assure que les tarifs sont attractifs. Dans une place de voiture, on met entre 3 et 4 deux roues motorisés, donc le prix devrait être entre 3 et 4 fois moins cher et pas la moitié. Le collectif Motards en colère a déposé un recours devant le Tribunal Administratif pour contester la mesure ; il attend une réponse d'ici la fin du mois.

Enquête FEMA : « Le stationnement des motos devrait être gratuit »

Du 14 avril au 8 mai 2022, la FEMA a mené une enquête en ligne sur le stationnement des motos. 3861 personnes de 38 pays ont répondu à l’enquête. 95,52% des répondants conduisent une moto de plus de 125 cc. La FEMA est la Fédération Européenne des Associations Motocyclistes, qui rassemble 21 membres dont la FFMC.


De plus en plus d’autorités introduisent des restrictions sur le lieu où une moto peut être garée. On constate également une augmentation du nombre de places de stationnement payantes dédiées aux motos. La FEMA a voulu savoir ce que les motocyclistes européens en pensent et a mené une enquête en ligne sur le stationnement des motos.

La conclusion générale de l’enquête est que les motocyclistes de toute l’Europe veulent pouvoir garer leur moto n’importe où, tant que cela ne cause pas de nuisances pour les piétons et les autres usagers de la route. Là où dans d’autres enquêtes, nous voyons parfois des différences d’opinion significatives par pays, sur cette question, les motocyclistes de toute l’Europe sont en grande partie du même avis. « L’utilisation d’une moto ou de tout autre deux-roues motorisé pour se déplacer réduit considérablement les embouteillages et améliore la mobilité urbaine. Tout ce que nous demandons à notre arrivée, c’est une place de parking sûre et facile d’accès.

Publication originale (en anglais) ici, sur le site internet de la FEMA.
Lire la traduction française ici, sur le site internet de la FFMC.

Stationnement payant à Paris : copie à revoir !

Alors que Paris annonce que le stationnement des 2-3 roues motorisés sera payant au 1er septembre 2022, à des tarifs de 50% ceux des voitures, cinq acteurs majeurs du monde de la moto (FFM, FFMC, CSIAM, CNPA, Codever *) interpellent la Mairie de Paris sur son projet dans un communiqué. Tous ces représentants des motards estiment en effet que la Mairie n’a pas appréhendé ce sujet dans sa globalité et que celui-ci est, par conséquent, inadapté. En effet :

* le nombre de places de stationnement dédiées est notablement insuffisant à ce jour (la préfecture de Police évalue à près de 100 000 le manque de places manquantes !);
* le parc de bornes pour recharger les 2-3RM électriques (pour les usagers ayant la capacité d’en acquérir) est à l’heure actuelle très insuffisant, voire inexistant.


Les 5 acteurs questionnent donc la Ville de Paris : "Comment les usagers de revenus modestes utilisant leur 2-3RM chaque jour pour travailler pourront-ils supporter ces coûts alors qu’aucune alternative crédible de mobilité ne leur est proposée ?".

Enfin, ces acteurs du monde de la moto demandent instamment à la Mairie de Paris de reprendre ce dossier, en concertation avec l’ensemble de la filière des 2-3RM. Ils concluent en rappelant, s’il en était besoin, que les 2-3RM représentent une solution de mobilité peu émettrice de CO2, qui permet également d’éviter la congestion du trafic !

 

(*) La Fédération Française de Motocyclisme (FFM) représente les instances du sport motocycliste. La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) représente les usagers de 2 et 3 roues motorisés. Le CNPA est l'organisation patronale qui défend les intérêts des entreprises de la distribution et des services de l’automobile et du motocycle en France. Le Codever est le collectif de défense des loisirs verts. Le CSIAM est la chambre syndicale des importateurs d’automobiles et de motocycles.

Le stationnement payant sur Sud Radio

Ce dimanche 28 novembre, Jean-Marc Belotti, le coordinateur de la FFMC de Paris et de Petite Couronne répondait aux questions de Laurence Péraud et Pierre Chasseray sur l'antenne de Sud Radio, à propos du stationnement payant des motos et scooters.

Le podcast peut être réécouté ici.

Stationnement payant à Paris : la colère des motards fait reculer la Mairie ?

Le stationnement payant des deux-roues motorisés, qui devait entrer en vigueur dans la capitale au 1er janvier 2022, est finalement reporté au 1er septembre, a indiqué David Belliard ce jeudi, lors d'une conférence de presse [...]. La mairie assure que la mise au point technique du dispositif sera finalisée en juillet, ce qui justifie la mise en place du stationnement payant à partir de septembre.


Lire l'article complet sur BFM Paris. Reportage et interview de la FFMC PPC sur BFM Paris ce vendredi 26 novembre.

Réaction de PPC au report du stationnement payant à Paris pour les motos et scooters

Le stationnement payant des 2 roues motorisés, qui devait entrer en vigueur dans la capitale au 1er janvier 2022, est finalement reporté au 1er septembre.

Au micro de BFM Paris, Jean-Marc Belotti, coordinateur de la Fédération Française des Motards en Colère de Paris et Petite Couronne, réagit à cette nouvelle en rappelant que les 2-3 roues motorisés apportent une réelle fluidité dans le trafic et défendra ses arguments jusqu'au bout auprès de la Mairie de Paris. De plus, le tarif pour les motos et scooters est bien trop élevé : la moitié de celui d'une voiture, alors qu'un emplacement de voiture permet de garer entre 3 et 4 2-roues motorisés.

Stationnement payant repoussé : le recours de la FFMC attendu avant septembre

Les utilisateurs de 2 roues motorisés n'auront pas à payer le stationnement avant le mois de septembre 2022 : BFM Paris relate les réactions d'usagers et de 2 associations, dont la FFMC.

Après 17 manifestations dans la capitale, la Fédération des motards en colère accueille ce report avec optimisme : cela laisse encore du temps pour contester la mesure avec 2 procédures toujours en cours contre la Mairie. Dans une interview, Jean-Marc Belotti déclare pour la FFMC Paris Petite Couronne : peut-être que le recours juridique arrivera avant septembre et qu'on ne verra pas du tout s'appliquer le stationnement payant pour les 2-roues motorisés.

BFM Paris : stationnement payant, des motards en colère

BFM Paris revient sur l'engagement de campagne d'Anne Hidalgo de faire payer le stationnement des 2 roues motorisés thermiques à partir du 1er janvier 2022 dans la capitale. "Une mesure qui crispe forcément les premiers concernés, les motards, qui organisent une nouvelle manifestation" le samedi 20 novembre 2021 au départ de l'avenue Foch avec une arrivée devant la Mairie.
Jean-Marc Belotti, le coordinateur de l'antenne de Paris et Petite Couronne apporte des arguments en faveur de la gratuité.

Stationnement payant : PPC contre-attaque en justice

Extrait de l'article du Parisien publié le 5 octobre 2021...

Alors que la Ville de Paris a décidé de mettre fin à la gratuité du stationnement des deux-roues motorisés à partir du 1er janvier prochain, la Fédération française des motards en colère (FFMC), présidée par Jean-Marc Belloti, a décidé de se battre devant les tribunaux. Le cabinet de l’avocat Éric de Caumont, spécialisé dans la défense des automobilistes, a déposé un recours le 20 septembre pour contester l’arrêté municipal pris en juillet devant le tribunal administratif.

[...] « l’instruction est en cours », confirme Me de Caumont au Parisien. « C’est un recours en annulation. Nous contestons notamment les raisons soi-disant écologiques motivant cet arrêté. Il est facile de démontrer que les motos polluent beaucoup moins que les voitures et qu’il n’y a aucune raison d’aligner la fiscalité des motos sur celle des voitures. Ce n’est pas parce que les automobilistes se sont laissé imposer du racket pour le stationnement que les motards devraient le faire aussi ».

Samedi 20 novembre : nouvelle mobilisation contre le stationnement payant

Loirs de ses nombreuses interventions devant les médias (Le Parisien, BFM Paris, RMC, France 3, TF1, LCI, France Inter, RTL, France Bleu...), Jean-Marc Belotti (le coordinateur de la FFMC pour Paris et la Petite Couronne) n'a de cesse de rappeler les arguments pour lesquels la FFMC estime que le stationnement payant d'injuste et incohérent. Retrouvez nos arguments ici.

 

 "La FFMC, c'est TOI !" : comme nous, faites connaître notre prochaine manifestation en distribuant notre tract sur les motos et scooters qui stationnent dans Paris. Celui-ci est disponible :

  • chaque vendredi de 21h à 23h au camion FFMC lors de l' "Apéro motard" de la place de la Bastille;
  • du lundi au vendredi (9h-12h30 et 14h-17h) à notre siège à Montreuil;
  • à la motothèque FFMC du circuit Carole, les jours de roulage gratuit;
  • ou, en version "zéro papier", en diffusant notre visuel auprès de vos amis, collègues,etc. !

17/11 : encore une opération de tractage !

Les adhérents de PPC font connaître la manif du 20 novembre

Nouvelle opération de tractage et d'affichage le mardi 9 novembre pour faire connaître l'impact financier du stationnement payant dans Paris pour les 2 roues motorisés. Nos tracts et affiches renvoient vers notre page d'information qui donne tous les détails et annonce nos prochaines manifestations devant la Mairie de Paris.
Merci à Philippe ("Motor Racing Factory") pour son montage vidéo ;-)

Nos arguments en manif le 24/10 contre le stationnement payant

« Faire payer le stationnement des scooters et motos est une mesure injuste car elle vise principalement les habitants de banlieue, boutés hors de la capitale par des loyers excessifs et qui viennent travailler à Paris tous les jours. À la différence des Parisiens qui, eux, ont le choix entre vélo, métro… », argumente Jean-Marc Belotti.

Fake news

Cet article relaie 2 informations souvent tronquées. Attention au "presque vrai" car il cache une "vraie" fausse info...

 

  • "Les motards devront débourser à partir du 1er janvier 2022, 3 euros de l’heure pour se garer dans les 11 premiers arrondissements (zone 1) et 2 euros dans les autres (zone 2)"
    --> Ces tarifs horaires sont ceux des 2 premières heures. Dès la 3ème heure, ils passent à 6 et 4 euros de l'heure ! Puis, progressivement à 9 EUROS et 6 euros de l'heure à la sixième heure... Ce n'est pas pareil, non ?
  • "De 70 à 90€ par mois pour les non-Parisiens" (vidéo)
    --> Ces tarifs correspondent en effet à l'abonnement mensuel au "Pass 2RM", à la nuance près qu'il faut y ajouter un tarif horaire... de 0,80€ ou 1,20€ selon l'arrondissement. D'où notre estimation d'un coût de 2230 à 3200€ par an pour stationner près de son lieu de travail dans Paris... Ce n'est pas tout à fait la même chose, non ?


Toutes les infos, tous les chiffres sont ici.

Stationnement payant : que se passe-t-il ?...

Stationnement payant : çà va coûter un max !

INFORMEZ-VOUS, MOBILISEZ-VOUS !
MANIFESTATION dimanche 24/10 14h

Le Conseil de Paris du 6 juillet 2021 a décidé que le stationnement des 2-3 roues motorisés sera payant à partir du 1er janvier 2022. Les tarifs vont de 2 à 9€ de l'heure pour un scooter ou une moto ! Des formules d'abonnement existent (de 250€/an pour un résident à 3200€/an pour venir travailler) mais tous sont prohibitifs !

 

De plus, la FFMC estime que ces mesures sont "injustes et incohérentes" et le justifie (voir vidéos en fin d'article)

 

En réaction, la FFMC PPC APPELLE LES SCOOTERISTES ET LES MOTARDS A SE MOBILISER MAINTENANT avant l'application de ces tarifs au 1er janvier.


Informe-toi sur les tarifs horaires, les forfaits :
c'est ici !
.

"Injuste et incohérent !"

Loirs de ses nombreuses interventions devant les médias (Le Parisien, BFM Paris, RMC, France 3, TF1, LCI, France Inter, RTL, France Bleu...), Jean-Marc Belotti (le coordinateur de la FFMC pour Paris et la Petite Couronne) n'a de cesse de rappeler les arguments pour lesquels la FFMC estime que le stationnement payant d'injuste et incohérent. Retrouvez nos arguments dans les vidéos ci-dessous ou ici.


18/9 : Contre le stationnement payant

Discours revendicatif de JM.Belotti (FFMC Paris Petite Couronne) en début de vidéo et à 7mn30 (devant le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris).
Remerciements à Philippe "Motor Racing Factory" pour les images et le montage.

Ne lâchons rien : samedi 18 septembre "NON au stationnement payant !"

Le Conseil de Paris du 6 juillet 2021 a adopté l'application du stationnement payant pour les 2-3 roues motorisés à partir du 1er janvier 2022. Mais la FFMC ne lâche rien !

Alors que le gouvernement est à l’écoute des motards avec la reprise de la Circulation Inter-Files, ainsi que l’ouverture de travaux sur le Contrôle Technique avec les 2 principales fédérations FFMC et FFM, la Mairie de Paris campe sur ses positions en refusant de considérer le 2RM comme une solution au désengorgement urbain.

C’est le moment de se mobiliser avant l’application de cette mesure pour faire entendre nos arguments. PLUS NOMBREUX  PLUS FORTS !

Rendez-vous samedi 18 septembre à 14h sur l’avenue Foch à Paris (Porte Dauphine) ! Merci de diffuser l'information ;-)

Stationnement des 2RM : c'est pas cher ?

 

De nombreux usagers disent que les tarifs de stationnement des 2-roues motorisés ne sont pas chers. Il suffit de consulter la grille tarifaire de la Mairie de Paris pour se convaincre du contraire. La FFMC affirme même que cette taxe est "injuste et incohérente" !

 

Consulter les tarifs ici.

LCI : garer sa moto devient un luxe

Au lendemain de l'adoption par le Conseil de Paris du stationnement payant pour les 2-roues motorisés dans toute la capitale, Jean-Marc Belotti, le coordinateur de la FFMC de Paris et petite couronne interviewé sur LCI, estime que cette mesure n'est ni sociale (puisqu'elle discrimine les banlieusards, qui ne peuvent déjà plus habiter dans Paris), ni écologique puisque, de l'aveu même des élus, elle vise à renflouer les 7 milliards de dettes de la municipalité. Une mesure écologique consisterait à reconnaître la fluidification du trafic qu'apportent les 2RM en milieu urbain.
L'argument de la contribution à l'utilisation de l'espace public ne tient pas non plus car les usagers payent déjà des impôts, ainsi qu'une carte grise qui leur reconnaît déjà un droit à circuler et à stationner.

6 juillet 2021 : le Conseil de Paris adopte le stationnement payant pour les 2RM !

Le Conseil de Paris du mardi 6 juillet a adopté la délibération n° 2021 DVD 24-4 qui définit les éléments suivants.

 

  • A partir du 1er janvier 2022, les motos et scooters immatriculés seront soumis au paiement du stationnement, du lundi au samedi (hors fériés) entre 9h et 20h, lorsqu'ils sont garés sur des places "moto" ou voitures.
  • Le tarif est défini par quart d'heure et dépend de la zone tarifaire (zone "I" du 1er au 11ème arrondissement, zone "II" du 12ème au 20ème arrondissement). Le tarif horaire est de 3€ les deux 1ères heures en zone I (2€ en zone II), puis augmente chaque heure pour atteindre 9€ l'heure en zone I (6€ en zone II). Le tarif pour un 2RM est 50% inférieur à celui d'une automobile. Voir tarifs dans l'arrêté ci-dessous.
  • La durée de stationnement est limitée à 6 heures. En cas de dépassement de la durée de stationnement, l'amende "Forfait Post Stationnement" (ou "FPS") est de 37,5€ en zone I et 25€ en zone II. Un autre FPS peut être apposé en cas de dépassement prolongé.
  • Des abonnements "résidents", "professionnels", "professionnels de santé", services publics sont créés pour les 2RM.
  • Les 2RM électriques bénéficient de la gratuité (prendre un ticket gratuit).
Délibération du Conseil de Paris du 6 juillet 2021 sur le stationnement payant des 2-3RM
2021 DVD 24-4 stationnement payant 2RM P
Document Adobe Acrobat 158.1 KB

Dimanche 4 juillet : mobilisation contre le stationnement payant à Paris !

A 2 jours du Conseil de Paris qui délibèrera du stationnement payant dans Paris pour les motos et scooters, les FFMC d'Ile-de-France ne lâchent rien mais ont besoin de VOUS TOUS et TOUTES pour dire NON à ce projet injuste et incohérent ! (voir ci-dessous l'interview de Jean-Marc Belotti).

Votre mobilisation est ES-SEN-TIELLE pour être entendu ! Prévenez vos amis et amies, faites circuler l'information ! Merci.

 

 

Paris 2022 : 1080 euros par an pour stationner en moto ou scooter !

Ce 15 juin, la Mairie de Paris vient de rendre publiques ses conclusions après la consultation en ligne de 16500 contributeurs lors d' "Etats Généraux du stationnement". Parmi ces mesures, David Beliard (adjoint à la Maire de Paris, en charge des "transformations de l’espace public et des mobilités") a annoncé la fin de la gratuité du stationnement pour les deux-roues motorisés au 1er janvier 2022... faisant fi des 20400 signataires de la pétition en faveur du stationnement gratuit !

 

Photo : Motomag.com
Remise à D.Belliard le 15 décembre 2020 de la pétition des 20400 signataires en faveur du stationnement gratuit

 

Pour les motards et scootéristes qui n'habitent pas à Paris (ou les parisiens hors de leur zone de tarif résidentiel), l'heure de stationnement en 2RM (2 roues motorisé) coûtera 3 euros dans les 11 premiers arrondissements et 2 euros dans les 9 autres (50% du tarif automobile). La Mairie met en avant un "Pass 2RM" à 90 euros par mois dans les 11 premiers arrondissements (1080 euros par an), pour "bénéficier" d'un tarif horaire de 1,20 euro (s'ajoutant à l'abonnement). Du 12ème au 20ème arrondissement, le "Pass" sera de 70 euros par mois (840 euros), auxquels s'ajouteront 80 centimes par heure de stationnement. Seuls les 2RM électriques conservent la gratuité de stationnement.

Pendant que D.Belliard faisait ses annonces à la presse, la FFMC de Paris et Petite Couronne (PPC) a organisé une contre-conférence de presse devant la mairie de Paris.

15 juin : conférence de presse de la FFMC PPC devant la mairie de Paris

Devant les portes de la Mairie de Paris, Jean-Marc Belotti a rappelé aux journalistes de l'AFP, du Parisien, BFM Paris, RMC, France 3, TF1, France Inter, RTL, France Bleu, les nombreuses raisons qui amènent la FFMC de Paris Petite Couronne à qualifier ce stationnement payant d' "injuste et incohérent". Extraits...

La FFMC PPC constate que la mairie de Paris instruit uniquement à charge la question des 2-roues motorisés (2RM) en invoquant le bruit, les incivilités, etc. La position de la Mairie de Paris est injuste et incohérente car, sous prétexte que les 2RM ont un moteur thermique, ils les placent dans le même panier que les voitures, en oubliant totalement la plus-value qu'apporte un 2RM en termes de fluidité de trafic et de mobilité, donc d'écologie. Les 2RM ne sont pas des voitures : ils optimisent l'espace occupé sur la chaussée (en circulation et en stationnement), ils ne fonctionnent pas au diesel, ils ont une consommation très faible, etc. En réalité, quand on roule avec un 2RM, on roule beaucoup moins longtemps qu'avec un autre véhicule. A ce titre, le 2RM est une vraie alternative en ville, que la Mairie de Paris ne prend absolument pas en compte, contrairement à d'autres villes en Europe ou en France, qui n'incluent pas les 2RM dans leurs Zones à Faibles Emissions et ne leur font pas payer le stationnement.

On reproche aux 2RM de polluer mais, à partir du moment où on se déplace, on pollue. Les 2RM électriques ne polluent pas ici (à Paris), mais ils polluent ailleurs en provoquant de réelles catastrophes écologiques. On nous demande d'avoir un 2RM électrique, mais celui qui achète un 2RM électrique pour rouler dans Paris est obligé d'avoir un 2ème véhicule pour pouvoir sortir de Paris, aller en vacances, etc. C'est une folie. Le 2RM électrique est une grande mascarade car il n'est pas "vert" : il est "vert" sur place mais la pollution est délocalisée. L'écologie est un problème mondial, ce n'est pas un problème circonscrit à Paris. EDF a annoncé qu'il ne fallait pas trop consommer cet hiver au risque d'écrouler le réseau alors quand, dans le meilleur des mondes que voudraient les écologistes, tout le monde roulera à l'électrique : cela va poser un vrai problème.

La FFMC ne veut pas négocier les tarifs du stationnement pour les 2RM car elle est opposée au principe du paiement. Mais les prix annoncés pour le stationnement sont une escroquerie : sur une place de voiture, on gare trois à quatre 2RM et on paierait la moitié d'une voiture ?! L'argument du paiement pour occupation de l'espace public n'est pas justifié car l'espace public est à tout le monde. Si on part de ce principe là, il faudrait également faire payer les vélos et les piétons qui marchent sur les trottoirs. L'argument de faire payer l'occupation de l'espace public n'est pas valable, il y a des impôts pour cela. Si une mairie a besoin des recettes du stationnement pour fonctionner, c'est qu'elle a un vrai problème de gestion... ce qui est le cas de Paris qui a plus de 7 milliards d'euros de dettes.

La tarification du stationnement est une mesure extrêmement injuste car ceux qui vont payer sont ceux qui viennent de banlieue. Les parisiens, eux, ont le choix entre le vélo, le métro, etc. Mais les foyers les plus démunis, qui ne peuvent pas habiter Paris car trop cher, sont rejetés en banlieue faute de pouvoir faire autrement et Paris ajoute une taxe supplémentaire... de la part d'une mairie socialiste et d'écologistes qui se disent de gauche.

La Mairie pense que tous ces usagers vont se reporter vers les transports en commun, ce qui est faux. On sait très bien depuis l'arrivée du coronavirus qu'il y a plus de 30% des gens qui ne veulent plus prendre ces transports.
Le développement des 2RM en ville n'est plus exponentiel : le marché stagne et les 2RM ne représentent que 2% des déplacements en Ile-de-France et environ 14% à Paris, ce n'est pas énorme. C'est pour cela que la FFMC ne comprend pas cette mesure inadaptée, notamment en termes de mobilité, alors que les élus n'ont que ce mot à la bouche et que, au contraire, on constate chaque jour une immobilité totale du trafic dans la capitale.

Il reste 7 mois avant que cette mesure ne soit appliquée. La FFMC PPC annonce d’ores et déjà qu’elle fera tout pour s’y opposer. Si vous êtes concerné, c'est le moment d'agir et de nous rejoindre !

Pour conserver la stationnement gratuit des 2-3 roues motorisés - Mobilisez-vous !

Si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps de signer et de partager la pétition qui demande le maintien, justifié par toutes les raisons précédentes, du stationnement gratuit pour les 2-3 roues motorisés ! Sans votre mobilisation, la FFMC ne peut rien : la FFMC c'est vous !

Stationnement payant à Paris : PPC réagit

Anne Hidalgo confirme au micro de RTL qu'elle veut rendre payant le stationnement pour les motos et scooters dans Paris. Jean-Marc Belotti (coordinateur de la FFMC Paris et Petite Couronne) réagit à l'antenne.

Stationnement payant à Paris : PPC sur RMC

Lors de l'émission "Neumann Lechypre" sur RMC, Jean-Marc Belotti est intervenu pour apporter les arguments de la FFMC au débat "La Mairie de Paris veut rendre le stationnement payant pour les 2 roues motorisés : est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?".

Les auditeurs et auditrices (automobilistes, scootéristes, motards et piétons) interviennent ensuite.

Paris : plusieurs milliers de motards contre le stationnement payant

Samedi 6 février 2021, sous la pluie, plusieurs milliers de motards ont manifesté à Paris contre les annonces de stationnement payant de la Mairie de Paris, relayées dans le 9ème arrondissement par Mme Bürkli.


Interviewé par BFP Paris, Jean-Marc Belotti, coordinateur de l'antenne FFMC Paris Petite Couronne a déclaré : "On voudrait faire comprendre aux élus que nous apportons une véritable plus-value en termes de mobilité avec nos 2-roues motorisés [...] Si tous ces gens-là devaient repasser à la voiture, cela poserait de vrais problèmes". La Fédération Française des Automobilistes Citoyens a tenu à rejoindre le cortège, en soutien aux revendications des motards et scootéristes. L'association Valve, qui défend la liberté de circulation des véhicules anciens a, elle, adressé un soutien écrit.


Me de Caumont, le très médiatique avocat spécialisé en droit routier, a pris la parole pour apporter un soutien aux revendications de la FFMC. Les manifestants l'ont fortement applaudi, avant qu'il ne prenne part au cortège à moto.


Sur le parcours, des affiches rappelant que "le stationnement doit rester gratuit !" ont été apposées à proximité des stationnements moto, notamment auprès de la mairie du 9ème arrondissement, puis de l'Hôtel de ville.

 

Plusieurs milliers de motards dans Paris contre le stationnement payant des motos et scooters ! Merci à Philippe pour son reportage vidéo sur la manifestation (ci-dessous).

France 3 IdF : "Faut-il rendre payant le stationnement payant des 2RM ?"

Ce vendredi 5 février, Jean-Marc Belotti de la FFMC Paris Petite Couronne est l'invité de l'émission d'information locale "18h30" sur France 3 Paris Ile-de-France.

 

Il répond aux questions d'actualité concernant le stationnement payant à Paris, mais également en petite couronne.

 

Soyez devant vos écrans de TNT ou, en différé, sur le site de France 3 Paris.

--  MANIFESTATION samedi 6 février  --

 Le stationnement doit rester gratuit !

Malgré les multiples actions de la FFMC pour présenter les avantages à maintenir le stationnement gratuit des 2-roues motorisés, dont la rencontre du 15 décembre avec D.Belliard, la Mairie de Paris ne nous a pas informé de propositions d'amendement sur son projet de stationnement payant pour les motos et scooters.

Pour que nos arguments soient enfin entendus par la Mairie de Paris, nous appelons encore une fois les motards, motardes et scootéristes à se mobiliser encore plus nombreux le samedi 6 février prochain contre le stationnement payant des 2-roues motorisés sur la voirie.
Attention : rendez-vous à 14h00, avenue Foch (Porte Dauphine).

 

Nous comptons sur vous pour relayer l'affiche ci-dessous auprès de vos amis, amies, parents, voisins, voisines, collègues, ... "Plus nombreux, plus forts".

6 raisons de défendre vos droits le 6 février !

Anne Hidalgo annonce le stationnement payant des motos et scooters à Paris

Lundi 22 juin, sur BFM Paris, Anne Hidalgo s'est déclarée favorable à ce que le stationnement devienne payant pour les motos et les scooters, si elle est réélue le 28 juin 2020.


Sur l'antenne de BFM Paris, Jean-Marc Belotti rappelle que le 2-roues motorisé est une très bonne solution pour la fluidification du trafic : plus petit qu'un autre véhicule, avec un taux d'occupation de 50 à 100%, plus mobile dans les embouteillages... Dissuader les usagers des 2-roues motorisés de circuler en ville serait contre-productif puisque tout le monde ne peut pas venir à Paris à vélo : les usagers de grande banlieue ont besoin de se déplacer sans ajouter aux 250 kilomètres de bouchons quotidiens. Si on leur fait payer le stationnement, ils risquent de se reporter vers la voiture et n'iront pas forcément tous vers le vélo. Or, on a vu durant les grandes grèves puis, maintenant, lors du déconfinement : tout le monde ne se reporte pas en semaine vers le vélo.


BFM Paris a également rappelé que la FFMC Paris Petite Couronne avait lancé une pétition contre le stationnement payant des 2-roues motorisés! (ci-dessous).

A.Hidalgo doit être la Maire de tous les usagers de Paris

Dans une vidéo, Motomag revient sur la manifestation du samedi 18 juillet à Paris à l'occasion d'un reportage au sein du cortège qui a réuni un millier de militants. Jean-Marc Belotti y est interviewé sur plusieurs sujets: les revendications de la FFMC pour participer aux débats sur l'écologie (notamment les Assises du stationnement à la rentrée), la radicalisation de la Mairie de Paris à l'encontre des 2-roues motorisés, le suivisme des maires de banlieue.

 

Dans un article détaillé sur les raisons d'une telle mobilisation au coeur de l'été, Motomag.com met le projecteur sur plusieurs arguments entendus sur le cortège. A méditer et à lire ici.

 

Extraits :

  • « On ne voit pas comment les élus pourraient prendre des décisions qui concernent les usagers sans les associer ».
  • « les habitants [des communes limitrophes] seront nécessairement impactés par le stationnement payant des 2-roues à Paris ».
  • « Nous ne sommes pas là pour nous opposer à l’écologie et nous voulons tous léguer une planète saine à nos enfants. Mais il faut quand même être sacrément de mauvaise foi pour ne pas admettre qu’un véhicule qui occupe 4 fois moins de place qu’une automobile, qui passe moins de temps en circulation et en recherche de stationnement et qui ne roule pas au diesel n’ait pas un rôle à jouer dans la transition énergétique ».
  • Si les prochaines assises doivent débattre de la pertinence ou non d’imposer ce fameux stationnement payant aux 2-roues et de ses modalités tarifaires, on s’étonne de voir déjà David Belliard, adjoint à Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, avoir déjà un avis tranché sur la question comme il le déclare sur Twitter.
  • « Quand on sait que le stationnement payant des automobiles n’a jamais réduit la circulation, on ne peut plus avoir de doute. Le projet de stationnement payant pour les motos n’a rien de rationnel, c’est juste une position idéologique ».

Portraits d'usagers : les raisons de la colère

Sur le parcours de la manifestation du samedi 18 juillet, Motomag a rencontré 3 motards, 2 motardes et un scootériste pour les interroger sur les raisons de leur présence dans le cortège.

Six situations concrètes pour expliquer une telle mobilisation au coeur de l'été : moyens financiers, iniquité entre usagers, alternative à la voiture, avantages et optimisation pour la collectivité, crainte des transports en commun en période de propagation du Covid-19, inadéquation du vélo depuis la banlieue, enjeu d'employabilité, saturation ou retards récurrents des transports en commun, exemples d'autres villes européennes...

Ces usagers ont plus d'une raison pour craindre des conséquences bien réelles dans leur vie quotidienne voire professionnelle si leur 2-roues motorisé reste stigmatisé en ville.

Un article instructif à lire ici sur Motomag.com

 

Un dossier, 3 reportages à relire au sein de la rubrique "Défense des motards" de Motomag.com !

Stationnement PAYANT dans Paris dès mars ?

« Ce qui est bien avec le pire, c’est qu’il est toujours probable... C’est ainsi que le 9e arrondissement parisien vient de se proposer d’être pilote sur le stationnement payant des deux-roues motorisés. La FFMC Paris PPC ne lâche rien et organise une nouvelle manifestation le samedi 6 février ».

 

Une information à découvrir et à approfondir sur...

 

Consultez également :

  • nos archives de 2020 : ici.
  • nos archives de 2013 à 2019 : ici.

 

Dimanche 26/6 : MANIFESTATION contre les ZFE et le stationnement payant