Verbalisation des stationnements non gênants, stationnement payant...

Procédure de contestation

Vous trouverez dans la rubrique "Aide juridique" tous les éléments vous permettant que contester un PV pour stationnement NON GENANT sur le trottoir.

Samedi 18 juillet : manifestation pour le stationnement gratuit des motos et scooters !

Attention ! lieu de rendez-vous à la Porte de Vincennes !
(voir plan ci-dessous, après notre affiche).

 

Alors que les records d’embouteillages ne cessent d’être battus et que les transports en commun sont saturés, l’utilisation du 2-roues motorisés (2RM) est en passe d’être pénalisée en taxant son stationnement. Et pourtant :

  • le 2RM est une des solutions à la fluidité du trafic de par son faible encombrement en circulation ;
  • en stationnement, il optimise l’espace public ;
  • le 2RM est le seul véhicule qui ne coûte rien à la collectivité, il n’a jamais bénéficié d’aide fiscale (sauf électrique) et ne nécessite pas d’infrastructure spécifique ni d’espace de circulation dédié ;
  • un budget de 900 € minimum par an pour le stationnement (selon les tarifs en vigueur à Charenton) risque de créer un report vers des transports en commun déjà saturés ;
  • le 2RM est une solution pour les usagers ayant dû abandonner la voiture et n’ayant pas d’autres alternatives viables.


Dans le cadre de la transition énergétique et en absence d’alternatives, un 2RM c’est moins de bouchons et des transports publics moins saturés. Les antennes FFMC d'Ile-de-France revendiquent le maintien de la gratuité du stationnement pour les 2-roues motorisés.
Si vous n'avez pas encore signé notre pétition, c'est ici !

 

Pratique : l'essentiel du "Mémo du manifestant FFMC" à télécharger sur ton smartphone, puis à passer (mail, Facebook, MMS) à tes copains, au motard d'à côté pendant la manif... "PASSE A TON VOISIN !"  ;-)

Mémo du manifestant FFMC (avril 2016)
Affiche A4 de la manifesttation FFMC IDF du 18 juillet 2020
Affiche à diffuser, imprimer, afficher chez ton concessionnaire ou accessoiriste moto ! (ou par internet, dans la version "image" ci-dessus).
AFFICHE MANIF 18 JUILLET 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 637.3 KB

Paris : pourquoi le stationnement 2RM doit rester gratuit (vidéo)

Le confinement permet de constater que le deux roues motorisé est principalement utilisé par les travailleurs venant de banlieue.

 

En effet, de nombreuses places de deux roues motorisés sont vides alors que la quasi-totalité des places voitures sont occupées. Ce qui laisse à penser que ces voitures appartiennent soit aux riverains, soit à des gens venant travailler puisqu'il est actuellement beaucoup plus facile de circuler et que les transports en commun sont quasiment à l'arrêt.

 

Il faut que les Parisiens comprennent que le fonctionnement de la capitale est possible principalement grâce aux habitants des banlieues qui ne peuvent vivre à Paris faute de loyers trop élevés. Il est d'ailleurs à souligner que la ville perd 11.000 administrés par an.

 

Il n'est pas nécessaire de rappeler qu'en temps normal, le déplacement de banlieue à Paris représente plus de 200km de bouchons cumulés et que les transports en commun sont complètement saturés.

 

A l'évidence, le deux roues motorisé est une solution de mobilité et de désengorgement du trafic urbain.

 

C'est pourquoi son stationnement doit rester gratuit afin de permettre aux travailleurs de se rendre sur Paris sereinement et sans contraintes de charges supplémentaires, comme le souhaitent certains candidats à la mairie de Paris.

 

Le Monde : "Motos et scooters redoutent d’être bannis de Paris"

Extrait d'un article payant, publié en ligne ici le 10 juillet 2020. Quelques extraits...

Compréhensive à ce sujet lors de son premier mandat, Mme Hidalgo a proposé lors de la campagne électorale que le stationnement des deux-roues motorisés devienne payant. "Le stationnement payant va coûter autour de 1000 euros par an aux motards parisiens, note Jean-Marc Belotti, président de la FFMC. Au lieu de nous rejeter, il vaudrait mieux nous intégrer comme une option écologique de mobilité".

Face à la rareté de l’espace voirie, les motards, après les automobilistes, passent à leur tour sous les fourches caudines des arbitrages municipaux en faveur des mobilités douces et non polluantes. Des choix qui ne sont d’ailleurs pas complètement tranchés. "Des états généraux de la mobilité et du stationnement à Paris, lancés dès cet été, vont préciser notre politique", explique Christophe Najdovski, adjoint écologiste à la mobilité lors du premier mandat d’Anne Hidalgo et qui vient d’être remplacé à ce poste par David Belliard, chef de file Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Paris.

Le programme de ces états généraux risque de ne pas plaire au peuple motard. Outre le stationnement, l’exécutif parisien a l’intention de réglementer sévèrement l’activité des livreurs à mobylette et, plus généralement, la nuisance des deux-roues à moteur : pollution, bruit. "Avec le déconínement, le retour du vacarme motorisé ulcère les citoyens, assure Franck-Olivier Torro, porteparole du collectif RasLeScoot. Nous plaidons, de notre côté, pour une interdiction totale, dans Paris, des scooters et motos [...]".

Les motards et « scootards » ont bien l’intention de se faire entendre lors des états généraux parisiens. "Nous n’avons pas été invités, remarque M. Belotti. Mais nous allons nous rappeler au bon souvenir de Mme Hidalgo en manifestant le 18 juillet à Paris. Et, notez bien, ce n’est pas une manifestation antiécologique. Nous sommes une partie de la solution".

Davis Belliard : "Paris 100% cyclable d'ici 2026"

Dans une interview vidéo parue sur leparisien.fr le 12 juillet 2020, le nouvel adjoint à la maire de Paris, en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie présente ses projets. Extraits...

L'idée c'est que, en 2026, 100 % de la ville [de Paris] soit cyclable. Il faut faire Paris pour les parisiens et non plus pour la voiture individuelle. Un exemple, la réappropriation des places de parking : redonner 60 000 [places] -la moitié des places de parking en surface-. On va en faire autre chose et on va le décider avec les gens, parce qu'on va faire des Etats Généraux du stationnement et de la mobilité à partir de la rentrée.


Il y a plein d'usages qu'il faut inventer. Lé vélo, bien sûr : on va faire des pistes cyclables. Nous allons terminer ce qu'on appelle les "corona pistes" et il y a une priorité pour les pérenniser.


Les franciliens et franciliennes qui n'habitent pas Paris, eux aussi, doivent pourvoir prendre leur vélo pour venir travailler, peut-être dans la capitale ou simplement la traverser en toute sécurité. Pour çà, il faut aussi que nous travaillions les interconnexions avec la banlieue, parce qu'on ne peut pas faire un plan vélo uniquement à l'intérieur de Paris. Le travail a déjà commencé, mais il faut l'amplifier avec le "vélopolitain", c'est-à-dire l'équivalent pour le vélo du plan de RER.

Mobilité : une interview sans langue de bois dans "Détours"

  • Pourquoi êtes-vous en colère exactement ?
  • Le deux-roues motorisé peut-il aussi avoir sa place dans le monde d'après le déconfinement ?
  • En quoi le deux-roues motorisé est-il une bonne solution ?
  • Que pensez-vous du stationnement payant à Paris pour les deux-roues motorisés ?
  • L’agressivité des motards sur la route est-elle une réalité selon vous ?
  • De nombreuses pistes cyclables provisoires ont été mises en place en mai dernier, est-ce une bonne idée ?
  • Comment pourraient donc faire les acteurs politiques pour que vivre ensemble soit synonyme de voirie ?


Des bonnes questions... et plein de réponses apportées par Jean-Marc Belotti, à lire dans l'interview accordée dans "Détours", le webmagazine de Canal+ sur les mobilités.

 

« Pour ceux qui habitent au-delà du périphérique, ils sont souvent amenés à prendre un véhicule personnel pour se déplacer rapidement. Dans ce cadre-là, le deux-roues motorisé est une très bonne solution ».

Paris : le stationnement des motos et scooters sera-t-il payant ?

À l'approche des élections municipales, vous êtes nombreux à nous demander quelles sont les intentions des candidates et des candidats Parisiens envers les usagers de 2 roues motorisés et particulièrement sur le stationnement.


Fidèle à ses statuts, la FFMC ne fait pas de politique de parti et ne donnera par conséquent aucune consigne de vote. Pour autant, nous avons préparé le document ci-dessous qui vous éclairera sur les choix et orientations de chacun d'eux sur ce sujet.


Un motard ou un scooteriste = 1 voix.
Aux bulletins citoyens !
La FFMC Paris et Petite Couronne.

 

Consultez également :

  • nos archives de 2013 à 2019 : ici.