Contrôle technique des 2 roues motorisés

Ci-après l'historique de nos actions, de la plus récente à la plus ancienne. Consultez les derniers développements sur notre page d'accueil.

Vous pouvez également consulter la présentation de la FFMC nationale sur motardsencolere.com

FAQ : un CT pour les 2RM, la fausse bonne idée!
Les accidents de moto liés à un problème technique du véhicule sont ultra minoritaires (0.7% des accidents de 2RM). Alors, un contrôle technique moto peut-il donc durablement améliorer notre sécurité? le CT peut-il sécuriser les transactions entre particuliers? et pourquoi pas pour les motos et les cyclos?
La FFMC argumente sur l'inadéquation de ces raisonnements et propose: une meilleure formation des usagers, la prise en compte des risques spécifiques, la sensibilisation au port d'équipements de protection adaptés, le contrôle des infrastructures routières.
Dossier FFMC-CT 120822.pdf
Document Adobe Acrobat 1'011.8 KB

Le contrôle technique moto suspendu jusqu’à nouvel ordre

Motomag.com publie ces 2 informations de dernière minute : à la demande d’Emmanuel Macron, le contrôle technique des deux-roues est suspendu « jusqu’à nouvel ordre ».

 

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué chargé des Transports, propose à la FFMC de se retrouver début septembre pour aborder toutes les problématiques liées à la pratique de la moto, telles que le contrôle technique et la circulation interfiles, de nouveau expérimentée.

A suivre...

Débat LCI Le Grand Soir : Macron suspend le Contrôle Technique 2 roues

A la suite de la suspension du Contrôle Technique des 2 roues, Damien Givelet lance un débat dans "Le Grand Soir" du 12 août 2021 sur LCI avec : Yves Thréard (directeur adjoint de la rédaction du Figaro), Barbara Lefebvre (enseignante et essayiste), Eric Decouty (éditorialiste politique).


Après 7 minutes, Jean-Marc Belotti (coordinateur de la FFMC de Paris et Petite Couronne) répond factuellement à plusieurs contre-vérités : les raisons de la mobilisation des motards (le lobbying des centres de contrôle technique), les raisons pour lesquelles une voiture ne se contrôle pas de la même façon qu'un 2-roues motorisé, l'inutilité d'un contrôle technique pour lutter contre le bruit, l'infime part des causes mécaniques dans les causes d'accidents, etc.
"Les causes d'accidents sont : le comportement et les infrastructures routières. Donc, si on veut faire de la sécurité routière pour sauver la vie des motards, on n'a déjà qu'à mettre un peu d'argent sur la table et doubler les rails de sécurité qui, pour nous, sont mortels".

Contrôle Technique : "Réparez nos routes, nous nous occupons de nos motos !"

Hier matin, les motards ont pu découvrir au Journal Officiel le décret concernant la mise en place du contrôle technique des 2 et 3 roues motorisés alors que, majoritairement, les motards sont contre.

Pour le moment, le contenu du CT n’est pas encore connu puisque le décret porte surtout sur sa périodicité (en reprenant la même périodicité que pour les automobiles, alors que le kilométrage annuel des 2-3 roues motorisés n'est pas le même).

La FFMC ne cesse de répéter l’inutilité d’un contrôle technique pour les 2 et 3 roues motorisés en s’appuyant notamment sur le rapport MAIDS qui met en évidence que les accidents causés par une défaillance technique du véhicule ne représentent que 0.3%, alors que les défauts d’infrastructures routières sont bien plus dangereux pour les usagers fragiles.

 

La FFMC continue de dire NON au contrôle technique et va étudier toutes les pistes et leviers d’actions, qu’ils soient juridiques ou sur le terrain. La FFMC invite donc tous les motards à se mobiliser sur les manifestations de la rentrée (annonces prochaines) et montrer leur opposition à la mise en place d’un CT imposé par l’Europe et dont les motards français n’ont pas besoin pour leur sécurité : "Réparez nos routes, nous nous occupons de nos motos !".

 

Communiqué de presse de la FFMC nationale du 12/08/2021
"Contrôle technique moto : quand le gouvernement ose le CT en plein été !"
CP décret CT 2021-08-12 (sans tel).pdf
Document Adobe Acrobat 298.3 KB

Contrôle technique moto : le gouvernement cède au lobby des centres de contrôle

C'est au beau milieu de ce mois d'août, que le gouvernement a publié le décret instaurant un contrôle technique obligatoire pour tous les 2 et 3 roues motorisés (y compris tous les cyclomoteurs et scooters : catégories L1e, L2e, L3e, L4e, L5e, L6e et L7e, cf. rubrique "J" de la carte grise) à partir du 1er janvier 2023.

La FFMC n'a pas été informée de la préparation de ce décret, malgré de nombreux échanges avec le ministère des transports et du développement durable (dont dépend le CT) et une très forte mobilisation des motards et scootéristes (25 à 30 000 en avril 2021, malgré des conditions météo défavorables, des vacances et les restrictions de circulation en vigueur à l'époque).

 

La FFMC n'a en effet de cesse de répéter aux autorités depuis plus de 10 ans qu'un contrôle technique obligatoire n'est pas pertinent pour réduire l'accidentalité sur les routes (en raison du très bon entretien général des motos, de la très faible proportion des causes techniques dans les accidents, des nombreuses réformes du permis de conduire qui ont renforcé la formation des motards, de l'impossibilité de transposer à la moto les mesures concernant les automobiles, ...) et ne répond qu'à la volonté des centres de contrôles de renforcer leur chiffre d'affaire.

 

La FFMC rappelle par contre ses propositions pour mettre un terme aux réelles causes d’accidents impliquant motardes et motards : des infrastructures routières entretenues et adaptées, la formation de tous les usagers pour un meilleur partage de la route, etc.

Le décret précise que le 1er contrôle des 2-3 roues motorisés sera obligatoire :

  • en 2023 (*) pour les 2-3RM immatriculés avant le 1er janvier 2016;
  • en 2024 (*) pour les 2-3RM immatriculés entre le 01/01/2016 et le 31/12/2020;
  • en 2025 (*) pour les 2-3RM immatriculés entre le 01/01/2021 et le 31/12/2021;
  • en 2026 (*) pour les 2-3RM immatriculés entre le 01/01/2022 et le 31/12/2022.

(*) : le contrôle est à réaliser au plus tard dans les 4 mois qui suivent la date anniversaire de la 1ère mise en circulation, mais dans la limite du 31 décembre de l'année prévue.
Ce CT sera ensuite à renouveler tous les 2 ans.

 

La Fédération des Motards en Colère et toutes les associations de défense des motards européens sont prêtes à répondre à ce diktat arbitraire et sans aucun intérêt pour la sécurité routière des usagers de 2-3RM.

Rendez-vous à la rentrée !!!

Deux roues : rattrapées par le Contrôle Technique

Journal 19-20 du 11/08/2021 (France 3) : le Contrôle Technique va devenir obligatoire pour les 2-roues et les voitures sans permis à partir de 2023, tous les 2 ans. L'objectif affiché est double : lutter contre les accidents et la pollution. Son coût est estimé entre 50 et 70 euros.

 

De nombreux motards y sont opposés. Les centres de contrôle classiques devront s'occuper de ces tests : pneus, pollution et bruit seront contrôlés; mais les centres ne sont pas encore prêts ("les points de contrôle ne seront pas du tout les mêmes ; c'est sûr, on sera obligés d'avoir de nouvelles machines").

 

L'Europe exigeait que la France applique cette directive dès 2022, comme ses voisins mais, pour la Fédération Française des Motards en Colère, la mesure n'a nulle part fait ses preuves.

Les motards vont-ils se plier au Contrôle Technique obligatoire ?

A partir du 1er janvier 2023, le contrôle technique sera obligatoire pour les motos, scooters, malgré l'opposition résolue des motards. La Fédération Française des Motards en Colère de Paris et Petite Couronne va-t-elle se plier à cette obligation ? Réponses de Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC PPC, au micro de France Info.

Le CT obligatoire pour les 2RM est une "arnaque européenne"

Pour les motos et scooters, le Contrôle Technique va devenir obligatoire à partir de 2023. Est-ce une mesure de bon sens ? Jean-Marc Belotti, le coordinateur de la Fédération Française des Motards en Colère sur Paris et la Petite Couronne explique au micro de Sud Radio (émission "Les vraies voix" du 11/08/2021) que c'est une "arnaque européenne", en rappelant que France 2 a déjà démontré il y a quelques années que Dekra faisait un fort lobbying auprès de l'Europe pour imposer ce Contrôle Technique.


Mais n'est-il pas logique de vérifier que les motos et scooters, les voitures, sont en état de fonctionnement et n'auront pas de défaillance ? JM.Belotti explique qu'un 2RM n'est pas du tout construit comme une voiture et décrit la façon dont s'effectuent les contrôles. Il conclut : "ce Contrôle Technique est un vrai racket" !

2014 : les conflits d'intérêt du Contrôle Technique en Europe

Le 30 janvier 2014, l'émission "Envoyé spécial" de France 2 revenait sur plusieurs "conflits d'intérêts" (lorsque des intérêts privés interviennent auprès des garants de l'intérêt général). France 2 illustre son reportage par la tentative menée en 2013 par Dekra (le leader européen du Contrôle Technique) d'imposer un Contrôle Technique annuel (pour les autos et les motos) auprès du Parlement Européen. L'émission retrace les actions de sensibilisation des médias et des élus menées par l'antenne Paris-Petite-Couronne (PPC) et la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC).

La FFMC et la FFM demandent au Ministère des Transports de défendre une exemption au CT moto

Suite à l’organisation par la FFMC des manifestations des 10 et 11 avril, le Ministère des Transports a reçu en visioconférence le 13 avril le député Sacha Houlié (2ème circonscription de la Vienne) ainsi que les représentants de la FFMC et de la Fédération Française de Motocyclisme.

Si les services du ministère confirment l’impossibilité d’une mise en place du CT dès le 1er janvier 2022, ils évoquent l’idée d’un contrôle « visuel » de sécurité assorti d’un contrôle de bruit et de pollution. Le député Sacha Houlié, la FFMC et la FFM ont rappelé l’opposition des usagers (25 à 30 000 à s'être mobilisés, malgré les conditions météo défavorables, les restrictions de circulation et les vacances) ainsi que les nombreux arguments sur le manque de pertinence d'un contrôle obligatoire :

  • très bon entretien général des motos (la cause technique est de 0,3% dans les accidents),
  • connaissances techniques des motards de leur véhicule,
  • nombreuses réformes du permis de conduire qui ont renforcé la formation des motards,
  • absence de véhicules diesel dans le parc moto,
  • attitude proactive des fédérations et des constructeurs pour réduire la sonorité,
  • impossibilité de transposer à la moto les mesures concernant les automobiles,
  • inadaptation des centres techniques existants,
  • faible kilométrage moto ne justifiant pas un CT tous les 2 ans, etc.


Les services du ministère doivent étudier les pénalités financières que pourrait imposer l’Europe en cas de non-respect de la directive européenne 2014/45 sur le contrôle technique. Pour sa part, la FFMC s’est engagée à fournir au ministère tous les éléments qui décrivent : d'une part, les mesures prises en faveur de la sécurité des deux-roues motorisés et, d'autre part, la forte diminution de leur accidentalité. Ceci servira à justifier auprès de l’Europe l’exemption souhaitée par la France.

Pour plus d'information, consulter ici les communiqués de presse de la FFMC et du député Sacha Houlié.

 

19-20 IdF : manifestation contre le CT moto !

"Les motards en colère, à l'appel de la FFMC, manifestaient le samedi 10 avril 2021 contre le Contrôle Technique obligatoire à compter du 1er janvier 2022. Partis de la porte Dauphine, il sont allés jusqu'au Plessis-Robinson devant le siège du centre de contrôles techniques Dekra France. Ils manifesteront également dimanche 11 avril 2021". Interview de Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC de Paris et Petite Couronne dans le journal 19-20 de France 3 Ile-de-France.

BFM Paris : un CT pour les motos ?

Les motards vont-ils devoir faire passer à leur monture un Contrôle Technique à partir du 1er janvier 2022 ? Actuellement, contrairement aux voitures, les motos ne doivent pas passer de contrôle technique tous les 2 ans. L'Union Européenne veut mettre fin à ce privilège.

Du côté des motards, on est vent debout contre cette idée [...] Patrick vérifie que sa Honda est en parfait état de marche : "Quand on passe notre permis de conduire, on nous apprend les contrôles de base avant chaque départ [...] Vérifier les plaquettes sur une voiture, il faut tout démonter, on ne peut pas le regarder ; sur une moto tout de suite on le voit". Journaliste : "Des vérifications si essentielles qu'elles sont au programme du permis moto, un permis renforcé il y a un an pour éviter l'introduction de contrôle technique. Alors, pour Jean-Marc Belotti, le coordinateur local de la FFMC, cette nouvelle mesure est inutile".

Pas de trêve dans le combat !!!

Amies motardes, amis motards et scooteristes,

avec ce nouveau confinement, de nombreuses questions nous sont posées sur le maintien ou pas de nos manifestations contre le Contrôle Technique qui se dérouleront le samedi 10 et le dimanche 11 avril.

La réponse est OUI, nous maintenons les 2 manifestations !!!

Nous ne sommes pas des irresponsables et parfaitement conscients que nous traversons une crise sanitaire.

Pour autant, cette crise, ne freine pas les décisions politiques anti-moto et anti-2 roues motorisés, bien au contraire, ils en profitent pour multiplier les attaques !!!
Il n’y a donc pas de raisons que les motardes et les motards se laissent malmener sans broncher !!! D’autant plus qu’au niveau des protections sanitaires, nous portons des gants et des casques avec écrans qui font parfaitement l’affaire.

 

Nous appellerons également à respecter les gestes barrière, lors des manifestations.

Par ailleurs, je vous rappelle que la Ligue des Droits de l’Homme, précise très clairement qu’en période de confinement, le droit à manifester est maintenu.

Stationnement payant, contrôle technique, restrictions et interdictions de circulations (ZFE). Confinement ou pas, les mesures contre les usagers de 2RM, continuent et s’amplifient.
Ne vous laisser pas berner, par une pseudo trêve sanitaire, car en face, eux, ils ne s’arrêtent pas et ont la ferme intention de nous virer des rues et des routes !!!

Alors, avec nous, restez déterminés, réactifs et mobilisés, car la défense de nos libertés est un combat de tous les jours !!!
Nous vous attendons nombreuses et nombreux et en attendant, prenez soin de vous.

Et n’oubliez pas que « Celui qui combat peut perdre. Celui qui ne combat pas a déjà perdu... ».
Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

 

La déclaration auprès de la Préfecture de Police des 2 manifestations (samedi 10 avril et dimanche 11 avril 2021) est disponible ici.

CT moto : nous la ferait-on à l’envers ?

Dans l'article "10 et 11 avril : NON au Contrôle Technique !!!" (ci-dessous), nous vous indiquions que "la FFMC a rencontré le ministère des transports et du développement durable, dont dépend le CT. Le ministère ne voit pas l’utilité d’un Contrôle Technique en France".


Or, nous venons d’apprendre que, la semaine suivante, se tenait une autre réunion interministérielle avec les opérateurs du contrôle technique, l’UTAC-OTC (Union Technique de l'Automobile, du motocycle et du Cycle, Organisme Technique Central du contrôle technique en France), la FNAA (Fédération Nationale de l'Artisanat Automobile) et le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile), au cours de laquelle a été mise sur la table l’éventualité d’une mise en place d’un Contrôle Technique moto au 1er janvier 2023 !

Pour en savoir plus, lire ici l'article de la FFMC nationale.

 

Dans ces circonstances, la FFMC maintient bien évidemment son appel à manifester contre le Contrôle Technique moto
les 10 et 11 avril !

10 ET 11 avril : NON au Contrôle Technique !!!

Amies motardes, amis motards,

Vous avez été nombreux à nous rejoindre le 20 février pour la Circulation Inter-Files (plus de 12.000 motos à Paris) et cette grosse mobilisation a rapidement payé.

Mais, à peine ce combat passé, c’est celui tout aussi important contre le Contrôle Technique qui arrive et nous espérons que, là aussi, vous serez au rendez-vous !

Nous vous proposons une manifestation le samedi 10 avril et une autre le dimanche 11 avril au départ de l'avenue Foch (porte Dauphine). Rendez-vous à 13 heures !

Une bonne nouvelle cependant : la semaine dernière, la FFMC a rencontré le ministère des transports et du développement durable, dont dépend le CT. Le ministère ne voit pas l’utilité d’un Contrôle Technique en France.

Ce Contrôle Technique arrive par l’Europe et par la pression des groupes comme DEKRA, qui font un fort lobbying auprès des députés européens (voir reportage de France 2 ci-dessous).

 

Comme pour le dernier Contrôle Technique, que nous avions réussi à repousser, nous comptons donc sur vous toutes et tous pour montrer aux voyous en col blanc de DEKRA, que les motardes et les motards ne se laisseront pas mettre à l’amende.

 

Nous serons rejoints dans notre combat par nos amis de la FBF (Fédération des Bikers de France). Nous vous rappelons qu'il est autorisé de manifester pendant le confinement (voir ci-dessous nos recommandations et celles de la Ligue des droits de l'homme).

 

NON AU CONTROLE TECHNIQUE !!!

Toutes et tous dans la rue les 10 et 11 avril !!!

 

Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

Attestations de déplacement

Sur les conseils de la Ligue des Droits de l'Homme, nous vous suggérons de :

  1. compléter et emporter le modèle d’attestation dérogatoire de la LDH ci-dessous ;
  2. emporter une copie de l’article 3 du décret ;
  3. emporter une copie de la déclaration de la manifestation de la FFMC PPC (disponible ici-même la veille de la manifestation).

 

Cependant, attention : le droit de manifester s'accompagne de la nécessité de respecter le couvre-feu. Tenez compte du temps de trajet nécessaire pour rejoindre votre domicile avant 19 heures.

Modèle d'attestation dérogatoire de la LDH
pour les manifestations FFMC à Paris les 10 et 11 avril 2021.
LDH Attestation déplacement dérogatoire
Document Microsoft Word 35.9 KB
Déclaration en Préfecture des 2 manifestations
Déclaration en Préfecture de la manifestation du SAMEDI 10 avril et du DIMANCHE 11 avril 2021 à Paris.
Récépissé dépôt manif PPC 10 +11 avril 2
Document Adobe Acrobat 608.5 KB
Article 3 du décret 2020-1310 du 29/10/2020
Décret 2020-1310 2020-10-29 Article 3.pd
Document Adobe Acrobat 520.0 KB
"Nos droits de manifester au temps du confinement" par la LDH
Pour votre information.
LDH droits manifestation confinement 202
Document Adobe Acrobat 218.4 KB

Une pétition pour dire : "NON au CT !"

La FFMC lance une pétition nationale contre le Contrôle Technique moto, qui n'améliorera en rien la sécurité routière, et qui n’est défendu que par les lobbyistes des entreprises de contrôle technique !


Cette pétition sera remise au Ministère de la Transition écologique, également en charge des transports, afin d’échapper à la transposition en France de la directive européenne 2014/45/UE.
Elle sera également transmise au Parlement européen, afin de peser contre la nouvelle initiative d'imposer le Contrôle Technique dans tous les Etats d’Europe et à toutes les catégories de 2-roues motorisés !

 

A toi d'agir, avant de nous rejoindre les 10 ET 11 avril

pour une grande mobilisation nationale !

Contrôle Technique des motos : un labyrinthe juridique sous pression des lobbyistes

Suite aux actions de la FFMC en 2015 et 2016, les motos de plus de 125 cm3 sont exclues jusqu’à fin 2021 en France du Contrôle Technique obligatoire, malgré un puissant lobbying des prestataires de contrôles techniques dont Dekra.

Les Etats membres de l'Union Européenne qui, eux, ont mis en place avant mai 2017 diverses mesures de sécurité routière concernant les motos (Belgique, Chypre, le Danemark, la France, Malte, Portugal) peuvent exclure les + de 125 cm3 du Contrôle Technique obligatoire.
Or, la France n'a pas engagé d'action en ce sens. Dans une lettre du 1er mars, la FFMC demande donc au gouvernement français de clarifier sa position sur le Contrôle Technique des 2-3 roues motorisés. En effet, la France a pour l’instant la possibilité de déroger au règlement européen actuel.

 

De son côté, la Commission Transports du Parlement européen a relancé le débat le 25 février dernier en demandant à la Commission européenne d'imposer le CT périodique obligatoire aux 125 cm3 et plus, dans tous les Etats membres sans exception. Cette mesure est également susceptible de concerner les moins de 125 cm3 et les cyclomoteurs, après une étude "coûts / avantages".
Or, cette préconisation s'appuie sur un rapport qui extrapole à toute l'Europe et à toutes les catégories de 2-3 roues motorisés des données statistiques concernant les seuls 50 cm3 d'une région d'Espagne... De qui se moque-t-on ?!

A ce stade, la FFMC réaffirme auprès de la Déléguée Interministérielle à la Sécurité Routière (Mme Gauthier Melleray) l'absence de motif pour imposer un Contrôle Technique aux 2-3RM. En effet, les rapports disponibles prouvent que l'état technique des motos est très loin d'être en rapport avec les causes de leurs accidents. La FFMC estime et réaffirme que la formation des usagers de la route, les comportements, l'infrastructure routière et l'application des règles de circulation existantes jouent un rôle beaucoup plus important en matière de sécurité routière que les inspections techniques périodiques.

Avec l'appui de la Fédération Européenne des Associations Motocyclistes ("FEMA"), à laquelle la FFMC adhère et contribue fortement, nous allons continuer de sensibiliser les élus français et européens sur l'absence de fondement des rapports commandités par les voyous en col blanc des multinationales du contrôle technique.

 

Ce processus auprès du Parlement européen, de la Commission européenne et du Conseil européen devrait prendre 2 à 3 ans avant sa mise en oeuvre, ce qui laisse le temps à la FEMA et à la FFMC de confondre les lobbyistes peu scrupuleux et de faire entendre la voix des citoyens auprès des élus.

 

Nous ne manquerons pas de vous informer des prochaines étapes... Et, surtout, restez mobilisé-e-s à nos côtés, car "Plus nombreux, plus forts" !

 

Pour plus d'informations, voir le communiqué : "Contrôle technique moto : l’Europe le demande, la FFMC demande à la France de clarifier sa position".

 

Lettre à la DISR pour clarification sur le Contrôle technique
Lettre du 1er mars 2021.
Clarification DISR CT 2RM 2021-03-01.pdf
Document Adobe Acrobat 96.8 KB

 

Consultez également :

  • nos archives de 2010 à 2020 : ici.