Contrôle technique des 2 roues motorisés

Ci-après l'historique de nos actions, de la plus récente à la plus ancienne. Consultez les derniers développements sur notre page d'accueil.

Vous pouvez également consulter la présentation de la FFMC nationale sur motardsencolere.com

FAQ : un CT pour les 2RM, la fausse bonne idée!
Les accidents de moto liés à un problème technique du véhicule sont ultra minoritaires (0.7% des accidents de 2RM). Alors, un contrôle technique moto peut-il donc durablement améliorer notre sécurité? le CT peut-il sécuriser les transactions entre particuliers? et pourquoi pas pour les motos et les cyclos?
La FFMC argumente sur l'inadéquation de ces raisonnements et propose: une meilleure formation des usagers, la prise en compte des risques spécifiques, la sensibilisation au port d'équipements de protection adaptés, le contrôle des infrastructures routières.
Dossier FFMC-CT 120822.pdf
Document Adobe Acrobat 1'011.8 KB

Report du contrôle technique moto et scooter

Manifestation du 17 avril 2016 : les militants de la FFMC collent des tracts anti-CT sur la façade du Ministère de l'Intérieur, où siège le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière (E. Barbe)
Manifestation du 17 avril 2016 : les militants de la FFMC collent des tracts anti-CT sur la façade du Ministère de l'Intérieur, où siège le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière (E. Barbe)

Pour plus d'informations, lire l'article de Motomag.

Attention, reporté ne signifie pas que le contrôle technique 2-roues soit définitivement éradiqué : la directive européenne 2014/45/UE exige de tous les États membres de mettre en place un Contrôle Technique 2-roues en 2022 s’ils n’arrivent pas à prouver qu’ils ont mené des actions de sécurité routière ayant permis de faire baisser sensiblement les accidents dans cette catégorie de véhicules.

Mais au moins, pour la seconde fois en cinq ans, la FFMC et les motards, par leur capacité de mobilisation, sont parvenus à repousser l’idée qu’un contrôle technique périodique devienne obligatoire.

CT : le ministère est prêt !

Motomag.com publie en exclusivité le projet de décret officialisant le contrôle technique obligatoire à la revente des 2-roues, 3-roues et quads. Ce règlement fixe sa date de mise en application et les catégories de véhicules concernées. Le gouvernement veut aller vite.

 

Pour en savoir plus, consultez l'article sur http://www.motomag.com/Controle-technique-2-roues-au-ministere-tout-est-deja-pret-pour-le-1er-octobre-2017.html

Motomag.com retrace la journée du 17 avril

Motomag.com - Actions de la FFMC le 17 avril 2016 contre le Contrôle Technique et les interdictions de circuler dans Paris

Motomag cite plusieurs extraits du discours de Jean-Marc Belotti, coordinateur de l'antenne Paris Petite Couronne, en début de manifestation:
« Nous avons rencontré l’adjoint au maire de Paris chargé des Transports, M. Najdovski, cette semaine, et il en fait une question de principe : les véhicules les plus anciens polluent donc on les interdit de circulation à Paris. Il a ajouté qu’il assumait la casse sociale qui en découlerait. Alors ce dimanche, nous venons lui rappeler le coût de cette casse sociale : de nombreux banlieusards ne pourront plus venir sur leur véhicule à deux-roues travailler à Paris. Et dans le même temps les personnes fortunées du centre-ville pourront continuer de circuler dans des SUV plus récents et même des diesel polluant pourtant beaucoup plus ».

A propos du Contrôle Technique, JM. Belotti explique : « Ce qui s’est passé pour les voitures s’appliquera aux motos. Ils annoncent au début que ce contrôle sera uniquement à la revente, et quelques mois après, il sera obligatoire tous les deux ans, puis bientôt tous les ans. Ils ne font pas de la sécurité routière mais de la sécurité rentière ! ».

L'article est complété par les photos des actions qui ont accompagné les arrêts du cortège parisien :

  • envahissement du boulevard périphérique,
  • "décoration" de la façade du Ministère de l'Intérieur près de la porte de Vincennes,
  • banderole à la Mairie de Paris,
  • arrêt devant l'Assemblée Nationale...


Merci à VOUS qui avez répondu très nombreux à l'appel !
La FFMC ne lâche rien !
A suivre...

Pétition : STOP au Contrôle Technique !

Stop au Contrôle Technique moto !

La FFMC investit le web avec un site dédié à la lutte contre le contrôle technique moto : www.stopcontroletechnique2rm.fr. Vous y trouverez les dernières actualités concernant le contrôle technique moto, mais aussi une pétition en ligne qui atterrira sur le bureau du ministre de l’Intérieur.

Un groupe Facebook Stopcontroletechnique2rm.fr est également lancé ainsi qu’un hashtag #stopct2rm pour fédérer les usagers contre le contrôle technique sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, etc…

Mis à disposition également, un autocollant distribué gratuitement (en l’échange d’un timbre) pour que tous puissent montrer leur opposition au projet.

Rendez-vous sur www.stopcontroletechnique2rm.fr !

Manifestation le dimanche 17 avril !

 

La FFMC Paris Petite Couronne (PPC) et les antennes franciliennes de la FFMC appellent à une large mobilisation contre le Contrôle Technique et les interdictions de circulation dans Paris.

 

Dimanche 17 avril 2016 à Paris : manifestation FFMC contre le Contrôle Technique et les restrictions de circulation

 

 

Oui : le CONTRÔLE TECHNIQUE REVIENT ! Malgré l'avis des députés et sénateurs français, qui ont déjà appuyé l'argumentaire de la FFMC, montrant l'inutilité d'imposer un tel contrôle, le ministère de l'Intérieur prépare un décret pour cet été ! On veut nous rassurer en prétendant qu'il ne concerne "que" les véhicules à la revente, alors que tous les professionnels ont déjà annoncé que leur investissement ne sera rentabilisé que si L'ENSEMBLE DU PARC MOTO ET CYCLO y est assujetti ! Alors, devinez ce qui va se passer dans 1 ou 2 ans ?...

Pour en savoir plus...

 

Manif du 17 avril à Paris : exprimez-vous !

Existe également au format "cache plaque", téléchargeable gratuitement ici, sur le site de Moto magazine.

Les infos sur la manifestation du 17 avril 2016 à Paris sont ici.

Le CT 2RM à la revente pas rentable, sauf si...

Vu dans le n° 326 de Motomag (avril 2016) : le faible volume de visites payantes qu'engendrerait le CT à la revente ne permettrait pas d'amortir l'investissement.

 

Contrôle Technique 2RM : "Même Dekra émet des réserves" (Motomag n° 326)

La FFMC, le CODEVER et la FFMC s'unissent contre Contrôle Technique

Union FFMC FFMC CODEVER

Fermement opposées à la mise en œuvre d’un contrôle technique moto, les 3 associations d’usagers de deux et trois-roues motorisés (la Fédération Française de Motocyclisme, la Fédération Française des Motards en Colère et le CODEVER) s'unissent pour appeler à une mobilisation nationale les 16 et 17 avril prochains.

La FFM, la FFMC et le CODEVER regrettent que le gouvernement continue d’agir dans l’intérêt des lobbys économiques au lieu d’investir dans la sécurité des usagers de la route !

Appel conjoint de la FFM, FFMC et CODEVER à manifester les 16 et 17 avril 2016
FFM-FFMC- Codever - Manifestation 16-04-
Document Adobe Acrobat 327.1 KB

Le Contrôle Technique pour les motos et cyclomoteurs : pourquoi ?

Lors du Conseil interministériel de sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015, Manuel Valls prend une décision contraire à l’orientation de cette instance de concertation (qu’il a lui-même instauré) en annonçant la mise en place d’un Contrôle Technique (CT) transactionnel (« à la revente ») pour la fin de l’année 2017.

Les promoteurs du CT moto que sont le Gouvernement et les centres de contrôles techniques donnent plusieurs éléments pour justifier cette mesure. La FFMC y répond point par point.

 

Le CT est un outil en faveur de la sécurité routière ?

FAUX !

L’étude MAIDS de 2005, qui porte sur 1000 accidents mortels qui se sont produits dans 5 pays européens, démontre que l’état du véhicule est en cause dans 0,3% des cas contre 38% attribués à la défaillance humaine.

Une étude menée par la confédération française des experts en automobile (CFEA), qui a expertisé en 2014 plus de 4500 deux-roues motorisés accidentés, démontre que le principal défaut relevé reste la non-homologation du pot d’échappement.


Ces deux études viennent en contradiction avec une autre étude de DEKRA portant sur 700 accidents de 2RM en Allemagne. DEKRA y explique que près de 30% des accidents sont causés par des défaillances techniques. Or l’Allemagne possède déjà un CT pour les motos ! Que doit-on en conclure ? Des analyses orientées ? Un contrôle technique inefficace ?
Le contrôle technique, qu’il soit à la revente ou périodique, n’apporte objectivement aucune réponse à l’insécurité routière.

 

Le CT protège le consommateur ?

FAUX !

Actuellement, ce sont les articles 1641 à 1649 du Code civil qui s'appliquent, quel que soit le type de vente et quelle que soit la chose vendue : « Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou en aurait donné un moindre prix, s'ils les avaient connus ».


Un contrôle superficiel ne permet pas de déceler d’éventuels vices cachés qui nécessitent une inspection plus poussée sur des éléments mécaniques, notamment du moteur.

 

Le CT permet de lutter contre le débridage et  l’accidentalité des cyclomoteurs ?

FAUX !

En 15 ans la mortalité des cyclomoteurs en France a chuté de 68% sans aucun contrôle technique. La principale cause d’accident pour cette population, très peu (ou mal) formée à la route, reste le défaut de maîtrise. Par ailleurs, la directive européenne ne porte pas sur les catégories L1e et L2e, ce qui signifie que la préoccupation au regard cette catégorie de véhicule ne se place pas sur un enjeu d’entretien du véhicule.


Résumer la sécurité routière des cyclomotoristes à un simple contrôle technique démontre la méconnaissance que les pouvoirs publics entretiennent vis-à-vis de cette population dont le principal levier pour faire baisser l’accidentalité reste le comportement et donc la formation.

 

L’Europe imposera le CT en 2022 au travers de l’application de la directive 2014/45/UE ?

FAUX !

Il est clairement indiqué que la France peut déroger à cette directive si elle met en place des mesures alternatives de sécurité routière pour les véhicules à deux ou trois roues, en tenant compte des statistiques pertinentes en matière de sécurité routière pour les 5 dernières années (soit entre 2017 et 2022, date à laquelle la directive devra être transposée en France).

Or, depuis quinze ans, le nombre de morts enregistre une baisse de 35% pour les motos et de 68% pour les cyclos. De plus, les Etats membres sont maîtres dans la sélection des mesures alternatives à mettre en place.  En conclusion, la France n’a aucune pression de l’Europe qui laisse le principe de subsidiarité s’appliquer et peut très bien arguer que l’enseignement de la circulation inter-files et l’extension du permis A2 font partie des mesures en faveur de la sécurité routière.

 

Coup de poing contre le Contrôle Technique !

Ce 20 octobre à 9 heures se tenait au Ministère de l'Ecologie à La Défense la première réunion entre les professionnels de la moto et les décideurs pour définir les modalités de mise en place du Contrôle Technique moto. L'antenne FFMC PPC a décidé de s'inviter à cette réunion en distribuant des tracts aux passants et en déroulant une banderole « Non au CT moto ». L'intervention s'est terminée sous les fumigènes et sur un tapis de crème fraîche et de confiture.

Coup de poing contre le Contrôle Technique, 20 octobre 2015
Photos : www.motomag.com

Jean-Marc Belotti, coordinateur de l'antenne, promet qu'il ne s'agit que d'une première action contre le CT moto ! Les motards ne sont pas des vaches à lait, poursuit-il, en expliquant que cette mesure est mise en place par les professionnels du Contrôle Technique avec la complicité des pouvoirs publics. En effet, le CT n'améliore pas la sécurité routière puisque les causes mécaniques représentent moins de 0,5% des accidents en 2-roues motorisés.


www.Motomag.com

Pour voir la vidéo, cliquez sur :

CISR du 2 octobre : les motards sont visés !

Le 2 octobre 2015, le Conseil interministériel de sécurité routière (CISR) s'est réuni, convoqué par Manuel Valls. Le CISR ne s’était pas réuni depuis mai 2011. C’est dans l’urgence que le gouvernement a préparé des annonces, à la suite de la publication des chiffres de l'été sur l’insécurité routière.

Les usagers de deux et trois-roues motorisés sont dans la ligne de mire des Pouvoirs publics puisqu’ils sont une des catégories de victimes les plus impactées par la sinistralité routière (tout comme les piétons et les cyclistes). La principale explication de cette sinistralité tient à l’exposition aux risques routiers des usagers non protégés par une carrosserie. Mais, dans les accidents de moto contre un autre véhicule, le motard n’est pas responsable dans... 65% des cas !

A la sortie du CISR, Manuel Valls a annoncé 22 mesures, s'ajoutant aux 26 mesures lancées en janvier 2015 par Bernard Cazeneuve. En particulier, pour « mieux protéger » les motards (qui sont de grands enfants, c’est bien connu !), le CISR préconise trois mesures... qui ne répondent pas du tout à l'objectif annoncé de réduire la mortalité !



Non au Contrôle Technique

1) Contrôle technique à la revente
Cela nous pendait au nez depuis longtemps, il est désormais explicitement annoncé... alors que l’Europe l’a retoqué en 2012 ! (en reprenant notre argument selon lequel moins de 0,5 % des accidents des accidents de 2-roues motorisés sont dus à une défaillance mécanique).

 

Souvenons-nous que le Contrôle Technique pour les autos avait débuté de la même manière...
La Fédération Française des Motards en Colère a déclaré sa ferme intention de ne pas laisser passer le CT pour les deux-roues. La fin de l’année s’annonce belliqueuse !

 


2) Le permis A2 pour tous les nouveaux motards
Depuis janvier 2013, le permis A2 limitait pendant deux ans à 35 kW (soit 47,5 chevaux) la puissance des machines accessibles aux jeunes motards de moins de 24 ans. Il va bientôt devenir obligatoire pour tous les novices, quel que soit leur âge.


3) Des gants obligatoires... en attendant mieux
Le CISR veut rendre obligatoire le port de gants homologués pour tous. A première vue, la mesure semble indolore. On notera tout de même qu'elle n’impactera en rien le nombre de décès à moto (une blessure à la main n’est pas mortelle). Par contre, elle augure d’une extension de cette obligation dans les années à venir à d’autres équipements tels : le blouson homologué moto, les bottes… Jusqu’au port de l’airbag moto, à plus long terme.


Et ce n'est pas tout !

  • Pour lutter contre LE facteur phare de mortalité routière harangué par la Sécurité routière (l’excès de vitesse), 500 radars de plus vont être installés dans les 3 ans à venir.
  • Ces 500 radars vont être accompagnés d'environ... 10.000 radars « leurre ». Concrètement il s’agit de faux radars qui seront équipés ou non d’un système de contrôle. Ainsi, l’usager de la route ne saura pas si la boîte au bord de la route est vide ou équipée. Des panneaux d’indication de « contrôle radar automatique » seront également installés, sans qu'il n'y ait forcément de dispositif derrière.
  • Une expérimentation d’utilisation de drone va être lancée pour remplacer peu à peu les hélicoptères.
  • Le CISR veut également étendre l'application des PV à la volée : des infractions pouvant être constatées sans interception en bord de route.

 

 



Ecoutez les explications d'Emmanuel Barbe (Délégué Interministériel à la Sécurité Routière) et les réactions de Nathanaël Gagnaire (Délégué Général de la FFMC).

« Envoyé spécial » et les conflits d'intérêt

France 2 Envoyé spécial

L'émission "Envoyé spécial" de France 2 revenait le 30 janvier 2014 sur plusieurs "conflits d'intérêts" (lorsque des intérêts privés interviennent auprès des garants de l'intérêt général).

France 2 illustre son reportage par la tentative menée en 2013 par Dekra (le leader européen du Contrôle Technique) d'imposer un Contrôle Technique annuel (pour les autos et les motos) auprès du Parlement Européen. L'émission retrace les actions de sensibilisation des médias et des élus menées par l'antenne Paris-Petite-Couronne (PPC) et la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC).

 

Contrôle technique européen : chaque Etat décidera !

La présidence Lituanienne de l'Union Européenne annonce qu'un accord vient d'être trouvé sur l'harmonisation européenne du contrôle technique et de son application aux deux roues motorisés (2RM).

FFMC au parlement européen

Selon ce compromis, la mise en œuvre d’un contrôle technique européen serait repoussée à 2022 et les Etats membres auraient la possibilité d’y déroger. Par exemple : si les statistiques d'un pays sur les 2RM sont en amélioration par d’autres mesures (ce qui est le cas aujourd'hui en France).
La forme d’un éventuel contrôle (périodicité, points de contrôle, … ) resterait également à la discrétion des Etats membres.

Pour la FFMC, ce compromis obtenu de haute lutte (après 18 mois de sensibilisation des pouvoirs publics, des élus français et des élus européens) est la reconnaissance implicite de l’absence d'efficacité objective d’un contrôle périodique sur les deux roues motorisés.

Ce résultat n'aurait pas pu être obtenu sans la détermination des motards et des militants de la FFMC pour combattre cette mesure dictée par la cupidité de certaines enseignes, Dekra en tête. La FFMC remercie également la FFM et le Codever pour avoir mené ce combat à ses côtés.

 

Communiqué de presse de la FFMC du 18 décembre 2013
"Compromis en vue sur le Contrôle technique européen : repoussé à 2022 et possibilité pour les Etats membres de déroger à la directive".
CP 2013-12-12 Compromis en vue sur le Co
Document Adobe Acrobat 300.5 KB

Contrôle technique : la FEMA remercie la FFMC

Extraits du message adressé par Frédéric Jeorge, Président de la Fédération Europeene des Associations Motocyclistes (FEMA)

FEMA

Le 19 décembre 2013.


Au nom de la FEMA, je tenais à remercier particulièrement les militants et les salariés de la FFMC. Au cours du long combat sur le CT […]. l'influence de la France a été déterminante. […] D'autres associations sont plus grosses, mais si toutes étaient aussi actives que vous, la représentation et la puissance des motards en Europe seraient encore meilleures.[…]

Merci encore à tous.
Frédéric
FEMA - www.fema-online.eu

Contrôle technique : la FFM remercie la FFMC

Fédération Française de Motocyclisme

Dans son communiqué du 19 décembre, la Fédération Française de Motocyclisme remercie la FFMC de son implication pour le report du Contrôle Technique européen.

Communiqué FFM du 19 décembre 2013
"Report du contrôle technique moto, la FFM félicite l'union européenne".
FFM Com_ControleTechnique.pdf
Document Adobe Acrobat 139.2 KB

Contrôle Technique : on ne lâche rien !

Commission Européenne

A la veille de la période estivale, nous étions restés sur une déception puisque le Parlement européen avait finalement loupé une occasion de tuer une bonne fois pour toutes le projet d’extension aux 2RM de la réglementation européenne sur le contrôle technique. Nous suivrons à présent avec la plus grande attention le « trilogue » qui va maintenant s’instaurer entre la Commission européenne, le Conseil des ministres et le Parlement européen. Les trois institutions, en net désaccord quant au sort des 2RM dans ce projet de réglementation, doivent trouver un consensus. La FEMA (*)  n’a pas relâché ses efforts, en prenant dès cet été des contacts informels avec les représentants des États membres, ceux de la Lituanie qui assurent actuellement la présidence du Conseil, et ceux du Parlement pour s’assurer de la bonne compréhension de nos arguments permettent de mieux les défendre.
Côté français, grâce au travail mené conjointement par la fédération nationale et les militants des antennes départementales FFMC, nous bénéficions de solides alliés. Rappelons que le Parlement français s’est prononcé contre ce projet de réglementation européenne, tout comme une grande partie de nos députés européens.

 

FEMA

Alors que le trilogue devrait s’ouvrir sous peu, la FEMA publie une note sur son site internet (en anglais ici) qu’elle a fait parvenir à l’ensemble des parties prenantes aux discussions prochaines. Elle y démonte point par point les études sur lesquelles la Commission Européenne a fondé son projet de réglementation et avance d’autres études, indépendantes aux résultats diamétralement opposés. La conclusion est que suivant que les commanditaires de l’étude sont, ou non, intéressés à rendre le contrôle obligatoire, les résultats sont différents. Etonnant ? Pas vraiment… Par ailleurs, la FEMA démontre l’absence de corrélation entre l’amélioration de l’accidentalité des 2RM dans les pays de l’Union Européenne et l’existence d’un contrôle technique périodique.

 

(*) FEMA : Fédération Européen des Associations Motocyclistes. La FFMC est membre de la FEMA.

2 juillet 2013 : la moto réintégrée au projet européen de contrôle technique

Non au Contrôle Technique 2RM !

Lors du vote au Parlement européen le 2 juillet, un eurodéputé a déposé un amendement pour la réintégration des motos et scooters dans le règlement d’harmonisation du contrôle technique des véhicules terrestres à moteur, dans les 28 pays de l’Union. Cet amendement a été voté.

Motos et scooters devraient donc subir un contrôle technique au même titre que les automobiles et autres véhicules terrestres à moteur.
Il reste cependant des recours pour faire évoluer ce projet de règlement européen.

 

La Commission Transports du Parlement exclut les deux roues motorisés (2RM) du projet de règlement sur le contrôle technique.

 

Montreuil, le 30 mai 2013

 

Un projet de règlement visant à introduire des normes minimales européennes pour les contrôles techniques des motocycles a été rejeté en Commission des transports ce jeudi matin.

 

Les députés ont rejeté une proposition de la Commission européenne de rendre les contrôles techniques obligatoires pour les motocycles, laissant aux États membres le choix de décider.

Toutefois, la FFMC met en garde les motards : « même si un pas important a été franchi, il faut rester mobilisés, ce n’est pas encore gagné car le vote a été particulièrement serré ». Cette orientation doit en effet encore être confirmée par un vote en séance plénière à Strasbourg, début juillet.

Par ailleurs, dans les 3 ans, la Commission devra soumettre un rapport sur l’accidentalité des 2RM, comparant notamment l’accidentalité des pays qui possèdent un régime de contrôle technique pour les motos et ceux qui n’en n’ont pas.

 

La proposition de la Commission européenne exigeant que les voitures de plus de six ans soient contrôlées chaque année a également été rejetée. À la place, les députés proposent qu'à partir de la quatrième année après leur immatriculation, ces véhicules soient testés tous les deux ans.

 

Pour la FFMC qui, avec la FEMA (Federation of European Motorcyclists Associations) à Bruxelles, et le Codever et la FFM en France, dénonce l’inutilité de ces mesures depuis leur annonce par la Commission Européenne en juillet dernier, c’est une nouvelle victoire du bon sens et des citoyens contre les lobbies du contrôle technique, instigateurs de ce projet de règlement au sein des institutions européennes. Elle remercie tous ceux qui se sont mobilisés pour ce premier résultat, à commencer par les députés français pour leur engagement.


La Commission Transports du Parlement ex
Document Adobe Acrobat 125.1 KB

Contrôle technique européen : le combat continue!

Après une victoire inespérée en décembre dernier grâce à une forte mobilisation du gouvernement français au sein du Conseil Européen, le match retour au Parlement Européen s’annonce plus difficile.

Suite au courrier commun de la FFM, du CODEVER et de la FFMC adressé aux députés européens français, plusieurs amendements visant à exclure les 2RM du champ d’application de la directive ont été ainsi déposés
Parmi les députés européens ayant indiqué leur opposition au contrôle technique des 2RM:  Dominique Vlasto, Alain Cadec, Jean-Pierre Audy, Christine de Veyrac, Michel Dantin, Dominique Riquet, Brice Hortefeux.

L’enjeu aujourd’hui est d’élargir le cercle des opposants, notamment dans des pays où un certain type de contrôle technique moto existe déjà (Allemagne, Angleterre...) et qui ne comprennent pas la position des pays sans législation actuellement applicable (France, Pays Bas...).

Un premier vote interviendra au sein du comité des Transports du Parlement Européen fin mai à Bruxelles. Le vote en séance plénière devrait avoir lieu début juillet à Strasbourg.

 

Contrôle technique européen : le combat continue!
Communiqué de presse commun à la FFM, la FFMC et le CODEVER.
CP 21013-03-28-CT.pdf
Document Adobe Acrobat 226.4 KB

FFM, FFMC & CODEVER ensemble contre le contôle technique

Les 3 instances françaises majeures de la moto et des loisirs motorisés (la Fédération Française de Motocyclisme, la Fédération Française des Motards en Colère et le Collectif de Défense des Loisirs Verts) ont adressé un courrier aux députés européens français afin d’exprimer leurs réserves sur l’inclusion des 2RM dans la directive harmonisant les contrôles techniques européens.

Elles dénoncent l’inutilité de cette mesure (moins de 0,5% des accidents de deux roues motorisés sont dus à une défaillance technique du véhicule) et le lobbying des professionnels du contrôle technique, qui souhaitaient passer le contrôle des véhicules de plus de 6 ans à un rythme annuel.

Le texte est actuellement en discussion au sein du comité des transports du Parlement Européen. Le projet de rapport est attendu pour le 6 mars, et le texte devrait passer au vote d’ici l’été.

La FFMC alerte tous les motards, automobilistes et autres usagers de la route sur le fait que le combat n’est pas encore gagné!

Elle invite aujourd’hui, l’ensemble des citoyens français à se mobiliser en écrivant à leur député. Le modèle de lettre et la liste des députés européens français figurent ci-après.

A vos claviers ou vos plumes!

Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur Antenne Paris et Petite Couronne (75, 92, 93, 94)

Ecrivez à vos eurodéputés contre le CT !
Vous pouvez utiliser le modèle de courrier joint.
modelecourrierCT-2.doc
Document Microsoft Word 34.5 KB

La liste des députés européens français (classés par région et groupe politique) figure ici.

Le CT moto revient... au parlement Européen

Comme nous l’avions précisé lors des premières avancées contre le Contrôle Technique, rien, n’est joué et c’est maintenant (à partir du mois de mars) que tout va se jouer. Après avoir réussi à convaincre la Commission Européenne des transports et nos instances nationales (parlementaires, sénateurs), c'est désormais au parlement Européen de trancher et, a priori, ce n’est pas gagné…

Les motards Français, cités en exemple sur ce dossier par les motards Européens, pour leur forte mobilisation et leurs opérations commando (suivez mon regard) ont su convaincre les élus Européens français du non-sens de la mise en place d’un Contrôle Technique pour les 2-Roues Motorisés.
Ce n’est malheureusement pas le cas dans d’autres pays où la mobilisation des motards à été moins efficace, moins suivie et donc moins impactante pour convaincre les élus Européens de ces pays…

Il est donc désormais important que vous fassiez entendre votre voix contre le Contrôle Technique annuel des 2-roues motorisés en signant la pétition suivante et en la faisant connaître au maximum !

 

Signez la pétition en cliquant ici : http://www.avaaz.org/fr/petition/Contre_le_nouveau_reglement_sur_le_controle_technique_Europeen_1/?fZTwBdb&pv=1

Contrôle Technique : actions contre le lobbying européen de Dekra

Contrôle technique des deux roues motorisés : l’Union Européenne revient à la raison ?

Ami(e)s motard(e)s.
Après le décret du brassard, on peut dire qu’une victoire peut en cacher une autre. On peut aussi penser que c’est le père Noël qui passe pour les motards et que pour DEKRA, c’est le père fouettard…

Voici en pièce jointe le nouveau communiqué de la FFMC, concernant le Contrôle Technique moto. Lisez, savourez, appréciez, jubilez sans modération.
Tout n’est pas encore gagné, mais c’est en excellente voie. Ces combats gagnés contre la motophobie sont le fruit de votre mobilisation.

Ceux qui se laissant tondre comme des moutons et ne cessant de clamer qu’il est inutile de se mobiliser car tout est joué d’avance, auront peut-être compris aujourd’hui que le premier devoir d’un citoyen est de se battre pour le rester.

Depuis plus de trente ans, par ses réunions de concertations avec les élus politiques, ses manifestations de milliers de motardes et motards et ses opérations commando,la FFMC à su démontrer aux pouvoirs publics et aux Français qu’à chaque attaque contre le monde motard, elle réagit rapidement et en force.
Nos actions et votre mobilisation sont prises en exemple par les autres fédérations de motards partout en Europe.
Mais sans vous, motarde et motards qui vous mobilisez pour vous défendre, la FFMC, ne serait rien.

Adhérents ou pas, la FFMC, c’est vous et toutes ces victoires sont les vôtres.
Un grand bravo à toutes et à tous et soyons fiers d’appartenir à la grande famille des motards.

 

Jean-Marc Belotti

Coordinateur

Antenne Paris-Petite-Couronne

CP 2012-12-07 CT moto europen.pdf
Document Adobe Acrobat 301.4 KB

I have a dream....ou le C.T serait du passé !

Opinion du sénat sur le nouveau CT européen.....enfin !
Spécial dédicace pour les moutons mous du gland qui pensent qu’il ne sert à rien de se mobiliser sous prétexte que tout est joué d’avance.
Ca claque aussi le clapet des pseudo organisations motardes « Canada Dry » qui pensent qu’on ne fout rien et qui sont certaines de faire mieux.

Preuve est faite que la persévérance et la pugnacité tant dans la rue que dans les réunions avec nos élus politiques, à la longue et même si c’est parfois à la très longue, et bien ca paye.
ppr12-017_senat_sur_le_CT.pdf
Document Adobe Acrobat 65.3 KB

Les vidéos Dekra

Samedi 22 septembre 2012 : MOBILISATION CONTRE LE CONTROLE TECHNIQUE !

FFMC contre le CT

Mi-juillet 2012, la Commission européenne a annoncé un projet de règlement concernant une extension du contrôle technique (CT) à tous les deux-roues motorisés de l’Union européenne, ainsi qu’un durcissement des contrôles déjà existants pour les voitures particulières:

  • le premier contrôle interviendra quatre ans après la mise en service,
  • le deuxième deux ans plus tard,
  • mais le rythme deviendra ensuite annuel (alors qu’il est biennal actuellement pour les automobiles).


Le prétexte avancé est une réduction de la sinistralité routière. Or, les études réalisées par les chercheurs et les offices gouvernementaux ont conclu à la très faible incidence des contrôles techniques sur la mortalité routière (voir notre dossier ci-après). Qu'à cela ne tienne, la Commission européenne s’appuie sur des études en accidentologie présentées par Dekra, l'enseigne leader des contrôles techniques !

Les Motards en colère sont déterminés à alerter tous les conducteurs contre ce nouveau règlement inutile, dans un nouveau contexte de collusions d’intérêts sous couvert de "sécurité routière".

CE PROJET NE DOIT PAS PASSER !


MOBILISEZ-VOUS NOMBREUX LE SAMEDI 22 SEPTEMBRE !

  • en participant aux actions de sensibilisation des motards et automobilistes aux portes de Paris !
  • en vous informant sur les autres "actions flash" qui seront menées !
  • en soutenant les actions de communication auprès des eurodéputés !

 

La FFMC fait également d'autres propositions : consultez notre argumentaire.
-> Le CT est-il nécessaire ?
-> Le CT moto peut-il durablemenent améliorer la sécurité ?
-> Le CT moto pour améliorer l'environnement ?
-> Le CT moto pour réduire le bruit ?
-> Le CT moto pour interdire la personnalisation ?
-> Le CT moto pour sécuriser la revente ?
-> Le CT, si c'est bon pour les autos, alors...
-> Le CT pour les cyclomoteurs ?
-> Mais alors, à qui çà profite ?
Dossier FFMC-CT 120822logo.pdf
Document Adobe Acrobat 1'013.3 KB

Rendez-vous SAMEDI 22 septembre à 14 HEURES sur l'esplanade du château de Vincennes pour participer aux actions de tractage.

Le tract de l'action du 22 septembre 2012

Non au nouveau contrôle technique européen
Voici le tract que nous allons distribuer lors de nos actions de tractage. A diffuser autour de vous...!!
Tract_22_sept_12_A5.pdf
Document Adobe Acrobat 290.6 KB

Le CT ne doit pas passer, ne rien faire, c’est l’accepter !!!

Comme vous avez pu le lire récemment sur www.motomag.com, les journalistes de MOTO MAGAZINE ont mis la main sur une note interne et confidentielle de l’importateur HONDA France qui, acoquiné avec le contrôleur technique DIAGMOTO (retenez bien ce nom) incite les concessionnaires de son réseau à mettre en place des centres de contrôle technique moto.

Lire la suite...

La mobilisation paye !

Chers amis motards, la mobilisation paye !!!

Nous en voulons comme preuve que la pression que nous avons exercé sur la Sté " DEKRACKET " a été payante !

Ils ont osé nous insulter en installant un stand sur notre territoire du salon de la moto de Paris.

Ils ont néanmoins compris notre détermination et ont détalé comme des lâches en démontant leur stand le même jour qu'ils l'on monté.

Seule ombre, au tableau de la victoire, ils nous ont spolié du plaisir de le faire nous-mêmes !

A suivre….

Historique : MOBILISATION GENERALE !!!

Ami(e)s motardes et motards

Voici ci dessous le lien du communiqué de DEKRA le spécialiste du contrôle technique qui ose être présent sur le salon de la moto de Paris pour nous vendre sa salade !!! (Hall 6 Allée C Stand 34)

MOBILISATION GENERALE !!!!!!

Il faut communiquer cette info à toutes les motardes et tous les motards que vous connaissez et ce par tous les moyens et les réseaux à votre disposition.

Il faut que les motards se relayent et passent sur le stand de ces escrocs afin de leur dire ce que nous pensons de ce racket.

Ces gens là, se permettent de se foutre de nous en installant un stand au salon de la moto et en nous faisant croire que le CT c’est bon pour notre sécurité.

C’est une insulte et un pied de nez qu’ils font à tous les motards !!!

Il faut qu’ils regrettent amèrement d’avoir osé venir nous défier sur notre terrain.

Il faut qu’ils sachent à qui ils ont à faire !!!

Le contrôle technique ne doit pas passer. Ne rien faire, c’est l’accepter !!!

 

<http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2005388/diff_20062850906.pdf>

 

Manifestation du samedi 23 octobre 2010 : faites passer le message !

le 8 octobre 2010 par ALTABEF JEAN RAPHAEL

La FFMC appel les motards et scootards à se mobiliser fortement le SAMEDI 23 octobre dans le cadre de la manifestation nationale : Contre le contrôle technique des 2RM pour la légalisation de la circulation interfile

Rendez-vous 14h sur l’esplanade du château de Vincennes.

Il faut que cette manif soit encore plus impressionnante que celle du 13 mars où nous étions 7 à 8000.

Cette fois ci, les Fédé 62, 59, 02 se joignent aux Fédés franciliennes (au sens large en englobant le 45, le 89, le 27...).

Bref, on attend beaucoup de monde.

Mais pour cela il faut faire passer le message.

Alors nous comptons sur chacun(e) d’entre vous : postez sur les forum, parlez-en aux 2RM au feu rouge, en vous garant, et n’oubliez pas vos chers voisins !

Un geste militant c’est parfois simple comme imprimer le flyer ci-joint et en distribuer autour de vous et en scotcher un sur votre bécane !

Si chacun en fait un peu, voire beaucoup, l’info passera.

A vous voir tous et toutes le samedi 23 !!!

Le Bureau FFMC PPC

DERNIERE MINUTE : NOUS METTONS EN LIGNE UN NOUVEAU FLYER REMANIE SUR LA FORME PAR UN EXPERT.

A DIFFUSER SANS MODERATION.

ET MERCI A MARC B POUR SON SUPER BOULOT !!

Flyer_23-10-2010_v2.pdf
Document Adobe Acrobat 129.7 KB

Consultation européenne sur le contrôle technique

MO-BI-LI-SA-TION : prenez 5 minutes pour répondre !

Le 20 septembre 2010.

Salut à tous,

L ’extension des contrôles techniques aux motos est l’un des objectifs du nouveau plan sécurité routière de la Commission Européenne . A cette fin, la Commission mène actuellement une consultation en ligne sur les Inspections Techniques Périodiques (PTI), ce qui inclut le Contrôle Technique (CT) et les vérifications en circulation. Cette consultation est la première étape vers une Directive ou un Règlement qui, au regard de l’important support de la part de l’ensemble des intervenants de la sécurité routière, émergera très certainement.

La FEMA considère que la phase de consultation est une sérieuse opportunité pour les motards d’influencer la procédure. L’an dernier, pendant la présentation des résultats de la consultation sur le Règlement Cadre, la Commission a manifesté un grand intérêt pour les commentaires des citoyens par rapport aux réponses de l’industrie et des divers lobbies (La FEMA et les Membres de la FEMA sont malheureusement considérés comme des groupes de pression jusqu’à présent). D’où l’intérêt d’obtenir des réponses des motards cette fois-ci. Plus les « citoyens-motards » répondront, plus grand sera leur impact sur les services de la Commission.

=>La FFMC relaie bien évidemment cette « Campagne Contrôle Technique » de la FEMA : http://www.fema-online.eu/index.php?page=rwt- Il y a une plus grande probabilité d’impliquer les motards de pays où le CT n’existe pas (Belgique, Finlande, France, Pays-Bas, Portugal, Grèce, Suisse). Mais les motards de pays où il existe peuvent également contribuer au débat dans la mesure où l’harmonisation les impactera également. Le questionnaire sur le CT est plutôt court et divisé en plusieurs questions à choix multiples, avec des possibilités d’insérer des commentaires et de joindre des fichiers. La consultation est uniquement disponible en Anglais : nous avons demandé à la Commission de la fournir dans d’autres langues, mais n’attendons pas de réponse positive. Par conséquent, nous fournissons une traduction ’maison’.

Concrètement, nous avons besoin que vous diffusiez et répondiez massivement à la consultation

Vous pensez que la question du CT est importante ? Alors faites passer le questionnaire aux motards. Même quelque centaines de motards s’opposant au CT à travers l’Europe peuvent faire pencher la balance et modifier les résultats de la consultation. Lorsqu’une Directive est proposée, ces résultats y seront joints et la suivront lorsqu’elle sera présentée aux Députés Européens !

La consultation est ouverte jusqu’au 24 septembre.

A vous ! Eric Thiollier

Délégué général FFMC