Circulation inter-files des 2RM

Aide juridique
vous avez été verbalisé alors que vous remontiez avec prudence des files de voiture ? vous avez découvert le PV dans votre courrier sans avoir été arrêté (PV à la volée) ? on vous reproches plusieurs infractions à la fois ?

Informez-vous de vos droits et faites les appliquer en consultant notre page dédiée.

 

Nos actions...

Ci-après l'historique de nos actions, de la plus récente à la plus ancienne. Consultez les derniers développements sur notre page d'accueil.

1er février : début de l' "expérimentation" de circulation interfiles

Cela faisait plusieurs dizaines d'années que la FFMC demandait la reconnaissance d'une pratique quotidienne qui contribue à fluidifier le trafic urbain : la circulation entre les files de voitures embouteillées. Le décret du 23 décembre 2015 fixe les conditions dans lesquelles cet usages est reconnu par la loi :

  • expérimentation "dans les départements des Bouches-du-Rhône, de la Gironde, du Rhône et de la région Ile-de-France",
  • "circulation entre les files de véhicules situées sur les 2 voies (ayant le même sens de circulation) les plus à gauche d'une chaussée",
  • "sur les autoroutes et routes à 2 chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d'au moins 2 voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/k" [donc : les autoroutes à 130 ou 110 km/h, les routes ou boulevards urbains limités à 90, 80 ou 70 km/h mais pas en dessous],
  • "lorsque la circulation s'est établie en files ininterrompues",
  • pour les "véhicules d'une largeur d'un mètre maximum et relève de la catégorie L3e [véhicule à 2 roues sans side-car d'une cylindrée supérieure à 50 cm3] ou L5e [véhicule à 3 roues symétriques d'une cylindrée supérieure à 50 cm3]",
  • lorsque "aucune des voies de circulation n'est en travaux ou couverte de neige ou de verglas",
  • "la vitesse des véhicules en inter-files est limitée à 50 km/h",
  • "il est interdit de dépasser un autre véhicule en inter-files",
  • "lorsque les véhicules -sur au moins une des 2 files- circulent à une vitesse supérieure" à celles du 2-3 roues en inter-files, celui-ci "doit reprendre sa place dans le courant normal de la circulation",
  • le conducteur signale ses changements de file avec son clignotant.

 

Circulatio interfiles : comment ça marche ?
Circulation interfiles : ce que dit le décrêt...
Décret n° 2015-1750 du 23 décembre 2015 portant expérimentation de la circulation inter-files
CIF décret 2015-1750 2015-12-23.pdf
Document Adobe Acrobat 138.4 KB

 

Bien que statistiques confirment que la circulation interfiles ne cause que très peu d'accidents mortels, il convient cependant de la pratiquer avec beaucoup de prudence. Utile : quelques conseils "bons à savoir" dans cette brochure préparée conjointement par la FFMC et de l'AFDM (Association pour la Formation des Motards).

Circulation interfiles : le partage de la route devient une valeur sûre.
Circulation interfiles : le partage de la route devient une valeur sûre.

Circulation interfiles : la FFMC sur RTL

Jean-Marc Belotti, coordinateur de l'antenne Paris Petite Couronne était l'invité de Vincent Parizot et Marie Guerrier le lundi 28 décembre lors de l'émission "Les auditeurs ont la parole" sur RTL, afin de répondre aux questions sur la circulation des 2 roues motorisées entre les files.

Réécoutez l'émission en cliquant : ici.

Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC PPC répond aux auditeurs de RTL sur la circulation interfiles (lundi 28 décembre 2015)

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février


Pour en savoir plus : découvrez la suite de l'article sur...

La circulation "interfiles" des deux-roues motorisés sur les rails

C'est officiel, un décret paru le samedi 26 décembre 2015 au Journal officiel annonce la mise en place de "l’expérimentation interfile des deux-roues motorisés" sur les voies rapides en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône, à partir du 1er février 2016.

Pour la Fédération française des motards en colère, ce décret concrétise un combat mené depuis plus de 20 ans (un décret avait d'ailleurs été rédigé en 1999 par les ministères concernés, mais il n'avait pas été signé par le Ministère de l'Intérieur).

 

Circulation interfile sur le périphérique parisien

Ce que les autorités appellent "expérimentation" est en réalité une phase d'observation pour une pratique réalisée dans toutes les grandes villes de France en cas d'embouteillages et qui permet aux usagers en moto ou en scooter de ne pas rester coincés entre des files de voitures serrées dans les embouteillages. Cette pratique spécifique aux deux-roues motorisés qui peut sembler stressante pour tous les usagers de la route dans de telles circonstances s'avère en réalité plutôt sûre, comme en témoignent les chiffres de mortalité des usagers 2RM très faibles sur le périphérique parisien (voie la plus empruntée d'Europe) où l'interfile est pratiquée depuis des années sans problèmes.
La Belgique a d'ailleurs reconnue officiellement la circulation interfiles depuis 2012 en s'inspirant des discussions menées entre la FFMC et les autorités françaises.

 

Conseils de la FFMC pour la pratique de la circulation interfiles en 2 roues motorisés

L'intérêt d'une telle mesure, c'est qu'en étant enfin reconnue, cette pratique va pouvoir être enseignée dans les écoles de conduite, tant en direction des apprentis motards que des automobilistes également confrontés à l'interfiles des 2RM dans les embouteillages des voies rapides menant aux principales villes de France. Jusqu'à présent, cet enseignement nous était refusé par les autorités au motif qu'on ne peut pas enseigner une pratique non officielle.
Ce sera maintenant possible et cela permettra en outre de rappeler quelques règles de bon sens et de partage de la route à ceux qui persistent à conduire et à se conduire comme si la route leur appartenait.

 

Cette annonce acte une mesure de bon sens que les motards de la FFMC revendiquent depuis des années et qu'ils ont contribué, par leur ténacité lors de dizaines de réunions et de groupes de travail avec les fonctionnaires ministériels à faire admettre face à l'évolution des enjeux de mobilité des grandes métropoles.

 

Historique des 6 dernières années de ce combat: ici.

Une circulaire pour l'inter-files en septembre

Une circulaire émanant du ministère de l’intérieur, publiée le 8 janvier 2015, précise les conditions de mise en place de l’expérimentation de la circulation inter-files (qui avait été proposée fin 2013 par le Conseil National de la Sécurité Routière, où la FFMC est représentée).

L’expérimentation sera menée sur la région d’Ile-de-France, mais également dans les départements du Rhône, des Bouches-du-Rhône et de la Gironde. Elle ne sera autorisée que sur les autoroutes et routes à caractéristiques autoroutières (chaussées séparées par un terre-plein central, comportant au minimum 2x2 voies et aucun croisement).

La circulation inter-files ne pourra être pratiquée qu’en cas de trafic dense, c’est-à-dire lorsque la circulation se sera établie en files ininterrompues de véhicules. Les motards et scootéristes (*) devront regagner les voies « normales » de circulation dès lors que les autres véhicules rouleront à plus de 50km/h. La circulation inter-files devra s’effectuer entre les deux voies les plus à gauche. Les usagers devront utiliser leur clignotant lorsqu’ils entreront ou sortiront de l’inter-files. Une fois dans l’inter-files, ils pourront utiliser leurs feux antibrouillard « pour remédier au défaut de saillance visuelle ». Les dépassements entre les véhicules circulant dans l’inter-files seront interdits.

L’expérimentation devrait durer 4 ans avec une prolongation possible d’un an. Elle pourra être suspendue par simple décision du ministre si les résultats de l’accidentalité ne s’avéraient pas satisfaisants.
Elle débutera en septembre 2015, après que soient publiés les décrets modifiant le code de la route et qu'une campagne de communication soit lancée auprès de tous les usagers de la route durant l'été. Des outils de mesure de la vitesse et de comptage des 2RM seront également mis en place sur les chaussées concernées, afin d'en évaluer les effets sur la circulation ainsi que les accidents.

La circulation inter-files par Nicolaz

La FFMC estime que la mise en place de cette expérimentation est satisfaisante à double titre.
D’abord, pour tous les usagers de deux et trois-roues motorisés : elle constitue la reconnaissance officielle d’une spécificité de circulation qui leur est propre et qui était peu prise en compte (pour ne pas dire niée) par les autorités.
C’est aussi, pour la FFMC, la reconnaissance de son expertise et du travail qu’elle a fourni ces dernières années auprès des instances dans lesquelles elle siège, puisque les critères qui ont été retenus sont globalement ceux qu’elle a toujours promus pour une pratique apaisée de la circulation inter-files.
Il reste maintenant à espérer que les observations sur le terrain donneront le feu vert à la légalisation de cette pratique et, surtout, à son enseignement dans les écoles de conduite (tous usagers confondus). L’enjeu est bien là ! On ne peut que regretter que l’expérimentation ne l’organise pas déjà.

(*) D'un point de vue réglementaire, l'expérimentation concernera les véhicules d’une largeur d’un mètre maximum relevant de la catégorie :
-  L3e (véhicule à deux roues sans side-car, équipé d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm ³ s’il est à combustion interne et / ou dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 45 km/h)
-  ou L5e (véhicule à trois roues symétriques, équipé d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm ³ s’il est à combustion interne et / ou dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 45 km/h).


Circulaire décrivant la mise en place de l'expérimentation inter-files 2015-2019
CIF circulaire_mise_en_place_d_une_exper
Document Adobe Acrobat 593.5 KB

Pratique :

découvrez nos conseils pratiques pour circuler en inter-files en toute sécurité.

A partager largement !

Reconnaissance de la Circulation Inter File par le CNSR : une mesure de bon sens

Circulation Inter Files

Depuis plus de 15 ans, la FFMC se positionne pour la reconnaissance de la circulation interfile (CIF), pratique largement généralisée dans tous les grands centres urbains.

La très récente prise en compte de la CIF par le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) constitue une victoire historique pour le monde de la moto en général et pour la FFMC en particulier dans la mesure où elle représente la toute première reconnaissance par les pouvoirs publics des spécificités de conduite des deux et trois roues motorisés.

Pour rappel, la commission deux et trois roues du CNSR recommande la mise en place d’une expérimentation de la légalisation de la CIF sur des voies à caractéristiques autoroutières, entre les deux files les plus à gauche, sur une durée de 2 ans, à une vitesse limitée à 50 km/h. Les sites d’expérimentation proposés sont Paris, Lyon, Marseille et Besançon. Si elle devait être officialisée par le Ministre de l’Intérieur dans le cadre du prochain Conseil Interministériel de la Sécurité Routière, la reconnaissance de la CIF constituera un point majeur de l’amélioration de la sécurité routière de tous puisqu’elle permettra, notamment, de l’enseigner à tous les usagers de la route, de l’encadrer par des règles à la fois claires et de bon sens, de favoriser un partage de la route nécessaire entre usagers, de limiter certains comportements excessifs, de fluidifier le trafic sur les voiries encombrées et donc de limiter la pollution.

La FFMC ne doute pas que le bon sens l’emportera et que les pouvoirs publics confirmeront les recommandations du CNSR avant que de légiférer définitivement sur cette pratique socialement intégrée depuis des années.

Remontées de files : le préfet Guyot présente son rapport

Rapport Guyot

Mercredi 30 janvier, le préfet Régis Guyot a présenté son rapport sur la circulation des deux-roues motorisés entre les files dans les embouteillages. Le rapport est consultable sur le site de la Sécurité routière.

Cinq mois de travail partenarial ont abouti à un consensus permettant de définir la pratique de l'interfiles sur les voies express, entre les 2 voies les plus à gauche.

 

Couramment répandue en circulation dense, cette pratique peu accidentogène ne peut plus être une simple tolérance. Il est temps de l'enseigner à tous les usagers de la route pour qu'elle soit pratiquée de manière raisonnée : pas n'importe où, pas n'importe quand et pas n'importe comment.
La FFMC appelle d'ailleurs les motards et scootéristes à adopter une conduite exemplaire pour préserver leur sécurité et notre image (voir nos conseils et téléchargez notre plaquette "Interfiles : pourquoi, comment ?").

"Interfiles : pourquoi, comment ?"

La balle est maintenant dans le camp du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) afin d'arrêter des modalités de mise en oeuvre avant le prochain Conseil Interministériel de Sécurité Routière.

 

Communiqué "Remontées de files au CNSR"
Communiqué de presse de la FFMC en date du 31 janvier 2013.
CP 2013-02-01 CNSR Guyot-Interfiles.pdf
Document Adobe Acrobat 210.6 KB

Remonter les files : trucs à savoir

La FFMC a édité ce dépliant pour faire connaître aux motards (et aux automobilistes !) les bons comportements à partager pour que la remontée d'une file s'effectue dans de bonnes conditions.

Téléchargez ce document, lisez-le, partages-le! et... n'oubliez pas remercier!

 

"Interfiles : pourquoi, comment ?"
Nos conseils pour pratiquer de manière raisonnée la circulation interfiles : une brochure à diffuser largement !
Demandez des tirages de cette brochure lors de nos réunions ou rendez-vous (Bastille, plénière, etc.).
FFMC_depFiles_.pdf
Document Adobe Acrobat 5.4 MB

Présentation du rapport Guyot sur l'inter-files

Le rapport du préfet Régis Guyot sur la circulation inter-files est présenté le 7 décembre à Manuel Valls, ministre de l'Intérieur. Couramment répandue, cette pratique proportionnellement peu accidentogène est déjà officiellement reconnue par nos voisins belges, néerlandais et autrichiens.

Le but est de légaliser une pratique avérée, pour l'enseigner et lui donner un cadre. Demandée depuis 15 ans par la FFMC, la reconnaissance de ce mode de circulation des 2-3RM en milieu urbain arrive à un moment décisif. La "remontée de files" ne peut plus être une simple tolérance dans nos villes où le parc des deux-roues ne cesse de croître : il est temps de l'enseigner à tous les usagers de la route pour qu'elle soit pratiquée de manière raisonnée et raisonnable, pas n'importe où, pas n'importe quand et pas n'importe comment.

Voir ci-joint, le communiqué de presse du Bureau National de la FFMC.
CP 2012-12-07 rap Guyot-Interfiles.pdf
Document Adobe Acrobat 209.6 KB

25 mars : pour une autre Sécurité Routière !

Manifestation FFMC à Paris le 25 mars 2012

Ami(e)s motard(e)s.
Concernant la manifestation nationale de la FFMC contre les dérives de la sécurité routière, certaines dates et informations fantaisistes, circulent sur les réseaux sociaux.
Je rappelle donc que la manifestation nationale lancée et organisée par la FFMC et ses 83 antennes aura lieu le Samedi 24 Mars en province, à la Réunion et en Guyane et le Dimanche 25 Mars à Paris.
De nombreuses antennes FFMC de France, en plus de manifester localement le samedi, prendront la route en cortège pour rejoindre la manifestation Parisienne de dimanche.

Pour participer aux manifestations locales et / ou prendre part aux cortèges qui vont rejoindre la FFMC Paris, renseignez vous sur les sites officiels des FFMC locales.
En tout état de cause, si vous avez un doute sur des informations ou des dates circulant sur les réseaux sociaux, vous pouvez facilement avoir les informations officielles du bureau national de la FFMC et de ses antennes sur notre site www.ffmc.asso.fr.

Motardement.
Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne (75,92,93,94)

Téléchargez l'affiche de la manifestation pour l'imprimer au format A4 ou A5 et la diffuser !
AFFICHE MANIF PARIS 25 MARS.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

Existe également en vidéo !
-> Regardez notre appel à manifester dans la rubrique " Vidéos et photos".

 

 

15000 motards pour une autre SR

Le dimanche 25 mars, vous étiez 15 000 motards à Paris pour exiger une autre politique de Sécurité Routière, moins répressive, plus incitative (voir notre Manifeste en 49 propositions).

Dans cette vidéo : un des 3 cortèges. Celui-ci, parti de l'esplanade du château de Vincennes, via le périphérique sud, la porte d'Italie, le pont d'Austerlitz, l'Hôtel de Ville de Paris et la rue de Rivoli, est arrivé sur la place de la Concorde.

MERCI de vous être mobilisés aussi nombreux !

25 mars : les motards se sont fait entendre !

RTL.fr

Plusieurs milliers de motards se sont rassemblés dimanche après-midi à trois entrées de Paris, porte de Montreuil, porte d'Orléans et sur l'esplanade du château de Vincennes pour interpeller les candidats à la présidentielle et protester contre des réformes les concernant.
Lire la suite...

 

France 3.fr
Auto news.fr

Ce dimanche, des milliers de motards ont défilé à Paris pour protester contre les dernières mesures de sécurité routière les concernant.

En savoir plus...

 

Motomag.com

Les 15.000 manifestants parisiens, défilant entre Vincennes et la place de la Concorde ce 25 mars, ont conclu un week-end de colère à travers la France. Les motards ne veulent ni d’un brassard obligatoire ni d’une politique répressive aveugle !

En savoir plus...

 

Metrofrance.com

Dimanche bruyant dans la capitale. Venus sur leurs bécanes, plusieurs milliers de motards ont manifesté ce dimanche après-midi à Paris. Le but : interpeller les candidats à la présidentielle et protester contre des réformes les concernant.
En savoir plus...

 

Metrofrance.com

Les conducteurs de deux-roues protestent contre le manque de propositions des candidats à l'élection présidentielle en matière de sécurité routière. Ils les interpelleront sur le bitume dimanche 25 mars.
En savoir plus...

 

leParisien.fr

Selon la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), près de 14 000 personnes (5000, selon la police) s'étaient réunis dimanche après-midi à trois entrées de Paris, porte de Montreuil, porte d'Orléans et sur l'esplanade du château de Vincennes. Ils ont rallié la place de la Concorde vers 18 heures.  La veille, près de 20 000 motards, selon la FFMC, avaient manifesté dans de nombreuses villes de France pour promouvoir «une autre politique de sécurité routière».
En savoir plus...

 

Francesoir.fr

Dans l'espoir d'être prise au sérieux dans la campagne, la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) a rédigé un manifeste de 16 pages qui porte sur cinq axes, à savoir le conducteur, le véhicule, la route, la réglementation, le sport et les loisirs. Ce livret comporte notamment des demandes d'amélioration de la formation des conducteurs auto et moto, des infrastructures routières et des équipements pilote, ainsi qu'un meilleur accès aux circuits de vitesse et tout-terrain. En manifestant dimanche, les usagers conduisant un deux-roues motorisé (2RM) ont ainsi montré qu'ils étaient également des électeurs et que leur vote allait peser dans la balance électorale.

En savoir plus...

 

L'interfile "enfin" légalisée ??

Expérimentation de la circulation interfiles : le début du bon sens ?

Selon le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, le dossier de la circulation des deux-
roues motorisés entre les files de voitures dans les embouteillages pourrait enfin avancer....
réaction_du_bn_a_interfile_14_11_2011.pd
Document Adobe Acrobat 177.8 KB

Communiqué de presse de la Mairie de Paris

"Remontées de files : la réglementation doit évoluer"
Le 17 novembre 2011 par Annick LEPETIT, adjointe chargée des déplacements, des transports et de l’espace public à la Mairie de Paris.
DS - Communiqué de presse - Remontées de
Document Adobe Acrobat 26.0 KB

A propos de la circulaire d'Annick Lepetit

Le 18/11/2011 par Pierre Le Clerch

(voir la circulaire)

 

Circulation entre les files, les pouvoirs publics comprennent enfin !!!

Les récents communiqués de Claude Guéant, notre ministre de l’intérieur, concernant la circulation entre les files, n’auront échappé à personne.

la suite de l'article...

 

Manif du 26 mars 2011

Le 23 mars 2011.

Le nouveau commandant de la brigade du périphérique a fait monter la pression depuis 15 jours en organisant des opérations de verbalisation sur le périph contre les 2RM remontant les files : 90 euros et 3 points à chaque passage !

Nous ne pouvions pas rester sans réagir.

Le but de cette opération n’est pas de bloquer le périphérique, mais d’informer les usagers de la route du bien fondé de la pratique de la circulation inter files par les 2RM, tant au niveau de la sécurité de ceux ci, que de la plus value que peuvent en tirer les automobilistes en terme de fluidification du trafic et de désengorgement.

Pour ce faire, nous allons nous poster sur des bretelles d’accès au périphérique sans les bloquer, mais en profitant des feux rouges ou du ralentissement naturel, pour mener une grande campagne de tractage et d’information de cette pratique trentenaire qui a fait ses preuves et de dénonciation des abus répressifs des pouvoirs publics sous couvert d’une pseudo politique de sécurité routière qui s’appuie sur des statistiques totalement manipulées.

Cette opération sera menée conjointement par les antennes Paris Petite Couronne (PPC), 77, 78, 91 et 95 qui se répartiront les portes de Paris.

Chaque antenne FFMC (PPC, 77, 78, 91, 95), partira de son point de rendez-vous.

Les cortèges formés par les antennes, convergeront simultanément en formation de déplacement « une moto pour la place d’une voiture », en direction des bretelles d’accès du périphérique Parisien qu’elles auront préalablement sélectionnées pour s’y implanter et mener l’opération de tractage. L’arrivée sur site, est prévue pour 14 h 00.

A 16 h 00, levée du dispositif et progression simultanée de tous les cortèges en direction de la place de la Concorde. Formation de déplacement : une moto pour la place d’une voiture.

Arrivée prévue à la place de la Concorde aux environs de 17 H 00.

Sur la place de la Concorde, après avoir stationné les motos au bord du terre-plein central nous reprendrons l’opération de distribution de tracts et de sensibilisation envers les usagers de la route.

Aux alentours de 17 H 30, fin du tractage et verre de l’amitié autour de l’apéromotard sans alcool. 18 H 30, fin de la manifestation.

Le rendez vous

Antenne FFMC PPC (Paris et Petite Couronne) Ralliement à 12 H 00 sur l’esplanade du château de Vincennes.

Départ à 13 H 00 précises pour les bretelles d’accès au périphérique. Itinéraire emprunté : tout le cortège partira en direction de la porte de Vincennes. A la porte de Vincennes, une moitié du cortège préalablement désignée empruntera le périphérique Nord et l’autre moitié empruntera le périphérique Sud. Chaque cortège déposera un groupe de motards sur différentes bretelles d’accès au périphérique.

A samedi !! AC-TION !!

 

Manif du 26 mars 2011
Intégral du programme de la manif
MANIF DU 26 MARS 2011.pdf
Document Adobe Acrobat 238.5 KB

Méga manif le 23 octobre 2010

Contre le contrôle technique, pour la circulation interfiles

le 30 septembre 2010 par Bureau FFMC PPC

La FFMC ne pouvait pas rester sans réagir face au gouvernement qui fait la sourde oreille à nos revendications sur la circulation inter-files, qui décide unilatéralement et en dehors de toute concertation la mise en place d’un contrôle technique sur les cyclos et qui montre du doigt des usagers de la route qui sont d’abord victimes avant d’être coupables.

Comme suite logique à l’appel à la résistance motarde lancé le 18 juin dernier, la FFMC lance un mot d’ordre de manifestations dans les principales villes de France pour le 23 octobre 2010. Pas de gentilles balades en ville, des centres villes bloqués, des actions coup de poings à la mesure de notre frustration et de notre colère.

Les FFMC franciliennes appellent tous les motards et scootards à manifester le  

23 octobre RENDEZ VOUS 14H ESPLANADE DU CHATEAU DE VINCENNES

Nous ne voulons pas du contrôle technique parce que nos bécannes passent à la révision tous les 6000 KM, soit au moins une à deux fois par an (contre tous les 10 à 20000 pour les voitures...).

Nous ne voulons pas du contrôle technique parce que l’accidentalité qu’il est censé faire baisser n’a rien à voir (moins de 1% des accidents ont pour origine une défaillance mécanique).

Nous ne voulons pas du contrôle technique parce qu’à part enrichir les centres de contrôles, il ne sert à rien !

Nous voulons une vraie politique de la route et ça fait 30 ans que l’on se bat pour ça.

Nous voulons pouvoir rouler entre les files de voiture sur routes encombrées (autoroutes, périh’) sans se faire verbaliser parce que c’est là que nous sommes le plus en sécurité (visibilité, anticipation, évitement).

 

Nous ne voulons pas finir écrabouillés entre deux parechocs façon sandwich viande froide.

Nous voulons continuer à PARTAGER la route avec les 4RM.

Nous ne voulons plus être arbitrairement et illégalement verbalisé alors qu’aucune infraction n’est réellement commise.

Cet appel est un appel national : le 23 octobre toutes les FFMC de France appellent à manifester.

A Paris se seront toutes les Fédés 77, 78, PPC(75-92-93-94), 91, 95, 60, auxquelles se joindront les Fédés 89, 45, 59 et 62, et en attente de confirmation les 76, 27.

Nous allons faire une MEGA MANIF,

A ne rater sous aucun prétexte !!

PS : dernière minute, la Fédé 02 nous rejoint aussi ! Merci d’avance à tous ceux et celles qui vont faire une longue route pour venir faire une démonstration de notre mobilisation et de notre colère, Franciliens, venez nombreux nous devons être à la hauteur de l’évènement !!