Bienvenue à la FFMC PPC

Pour recevoir nos informations, renseignez ces 3 champs et cliquez sur le bouton "Envoyer". Vous recevrez un email de confirmation envoyé par MailChimp, qu'il faudra valider.

 

LA FFMC PARIS PETITE COURONNE APPELLE A UN NOUVEAU RASSEMBLEMENT CONTRE LE
STATIONNEMENT PAYANT :
CA VA FAIRE DU BRUIT !


LUNDI 26 SEPTEMBRE, de 12h30 à 13h30

RDV DERRIERE L'HOTEL DE VILLE
(rue Lobau, 75004)

 
APPORTE SIFFLET, CASSEROLES, TROMPETTE...
ET VIENS AVEC TES AMIS ET AMIES !

Stationnement payant : les motards font "trop de bruit" devant la Mairie de Paris (19 sept.)

France 3 IDF : nouvelle mobilisation des motards contre le stationnement payant

Les motards ont une nouvelle fois manifesté le lundi 19 septembre contre le stationnement payant en vigueur depuis le 1er septembre dans la capitale. La Fédération des Motards en Colère dénonce une injustice.


Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC Paris Petite Couronne : "Mme Hidalgo ne cesse de taper sur les usagers de 2-roues motorisés. Encore une fois, elle les rend responsables de tous les maux : le bruit, les incivilités, etc. Mais c'est faux. Les gens sont des citoyens comme les autres. Ce n'est pas parce qu'on a un 2-roues motorisé que, tout à coup, on devient fou. Ce sont des usagers comme les autres. Notamment dans les grandes villes, ils prennent leur véhicule pour aller travailler. Donc il faut que Mme Hidalgo cesse de stigmatiser ces populations, qui ne sont autres que des gens qui ont choisi un type de transport qui est différent des autres.

Stationnement payant : nous appelons à la désobéissance civique

Lors d'une interview en direct dans le journal 12-13 de France 3 Paris Ile-de-France le 19 septembre 2022, Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC Paris et petite couronne, déclare :

 

"Je ne paierai pas le stationnement payant. Nous résistons et mes amis de la FFMC feront la même chose. Nous appelons à la désobéissance civique. Il est hors de question que nous payions le stationnement".

Apéro motard Bastille : à partir de septembre, c'est tous les vendredis !

En septembre, après la trêve estivale, les rendez-vous motards de la Bastille reprennent à un rythme hebdomadaire, chaque vendredi soir à partir de 21 heures.

 

Tout en restant un lieu de convivialité et de rencontre, l'apéro motard est un lieu d'information et d'échanges sur les nombreux sujets qui concernent les motards : stationnement payant, interdictions de circuler dans la ZFE du Grand Paris et la ZTL de Paris centre,  Contrôle Technique, radars de bruit, etc. La réunion plénière du 1er jeudi du mois à 20h30 à Montreuil reste l'autre rendez-vous d'information et de rencontre de l'antenne.

 

Pour nous localiser plus facilement sur la Bastille (notamment en fonction d'autres événements qui peuvent être présents sur place), consulter notre page Facebook "FFMC PPC".

 

LA FFMC PARIS PETITE COURONNE APPELLE A UN
COUP DE SIFFLET
AU STATIONNEMENT PAYANT
A PARIS !


LUNDI 19 SEPTEMBRE, de 12h30 à 13h30

RDV DERRIERE L'HOTEL DE VILLE
(rue Lobau, 75004)

 
APPORTE TON SIFFLET ET VIENS AVEC TES AMIS ET AMIES !

 

C'est vous qui le dites : "Honteux", "un racket", "injuste", "discriminatoire", "je n'ai pas d'alternatives", "2000, 2500 € par an", "je n'ai pas les moyens", "le prix que cela coûte, ce n'est pas possible", "claquer un SMIC pour stationner", "acheter un véhicule qui va coûter un an de salaire", "exclusion des moins riches", "une mesure complètement antisociale", "décision unilatérale", "pas de concertation".

Maintenant, la FFMC appelle à "donner un coup de sifflet" au stationnement payant des 2 et 3 roues motorisés à Paris. A vous d'en faire de même !
Lundi 19 septembre dans la rue Lobau, derrière l'Hôtel de Ville de Paris, apportez un sifflet pour dire "stop" aux élus de la capitale entre 12h30 et 13h30 et... venez avec vos amis et amies !

Pense à relayer largement cet appel : "Plus nombreux, plus forts !".

Pétition : "Non au stationnement payant"

Si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps de signer ici et de partager la pétition qui demande le maintien, justifié par toutes les raisons précédentes, du stationnement gratuit pour les 2-3 roues motorisés ! Sans votre mobilisation, la FFMC ne peut rien : la FFMC c'est vous !

NB : le site Change.org vous incite à verser un don. Ces sommes contribuent au fonctionnement de ce site, mais ne sont nullement reversées à la FFMC.

Stationnement : les professionnels prennent aussi la parole

Les représentants de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), de Mobilians (chambre patronale des entreprises de la distribution et des services de l’automobile en France) et de la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle (CSIAM) ont été reçus mardi 30 août par David Belliard, adjoint de la Maire de Paris en charge des Transports et des Mobilités, afin de faire part de leurs inquiétudes face à l’entrée en vigueur du stationnement payant des deux roues thermiques à Paris. Dans un communiqué de presse, ces représentants des usagers et des professionnels soulignent les conséquences sociales du dispositif et l’inadaptation des mesures d’accompagnement.


S’agissant de la mobilité professionnelle en particulier, 900.000 personnes rentrent dans Paris chaque jour pour travailler. Dans le contexte économique actuel où les pouvoirs publics mettent des milliards dans l’économie pour atténuer l’explosion des prix et la pénurie énergétique, cette mesure est un véritable coup dur pour le pouvoir d’achat fragilisant chaque jour un peu plus les entreprises et travailleurs franciliens.

L’Ile-de-France est la région comptant le plus de deux-roues, outil indispensable pour la mobilité professionnelle. Des secteurs seront fortement impactés par l’entrée en vigueur de la mesure, dont des métiers déjà en forte tension, tels que la restauration ou l’hôtellerie et les services qui éprouvent des difficultés à recruter et ont recours à ce mode de transport.

Les organisations ont rappelé que l’offre de modèles électriques ne correspond pas aux besoins de mobilité de l’ensemble des usagers concernés par le besoin de stationnement. De plus, leur tarif ne les rend pas accessibles aujourd’hui au plus grand nombre, En outre, le manque d’infrastructures et d’équipements de recharge pour les deux roues électriques, de places de stationnement, ainsi que l’insuffisante capacité actuelle du réseau, risquent de générer des conflits entre usagers.

Devant l’absence de report de la mesure et de négociation sur les modalités de mise en place, confirmée ce 30 août par David Belliard, les associations ont rappelé l’impact du dispositif sur le pouvoir d’achat des usagers et sur la mobilité des particuliers comme des professionnels. Ces derniers demandent un Grenelle des mobilités pour échanger sur l’usage des différents modes de mobilité (piétons, trottinettes, vélos, scooters, motos et voitures) et le partage des voies de circulation.

 

P. Monneret : les Motards en Colère doivent continuer contre le stationnement payant

Samedi 3 septembre, dans "90 Minutes Info" sur C-News, Philippe Monneret, pilote de haut niveau et Directeur des moto-écoles Easy Monneret, répond aux questions de Lionel Russo à propos du stationnement payant des 2-roues motorisés dans Paris.

Il déclare : [Les 2-roues motorisés] "Ils ont toujours été discriminés. C'est quand même un avantage de rouler en 2-roues à Paris et cela n'a jamais été reconnu par les municipalités [...]. Il y a des gens qui viennent de banlieue qui ont besoin de travailler [...], ce n'est pas des gens qui ont un gros pourvoir d'achat [...].
Je trouve que c'est quelque chose qui n'est pas normal [le stationnement payant des 2-roues motorisés] parce que le 2 roues cela pollue peu : on a vraiment rattrapé le retard avec les normes Euro 5, c'est facile à garer donc cela fluidifie le trafic et, là, on va le tacler. A un moment donné, on n'arrête pas de parler de pouvoir d'achat, il y a une incohérence tout de même dans cette réflexion.

[...] Je pense qu'il faut que les Motards en Colère continuent à se mobiliser. Cela a toujours été une force de leur part et il faut essayer de faire plier la Mairie de Paris, parce que ce n'est pas normal. On a ouvert les moto écoles électriques, on est dans le sens de l'évolution, mais on n'est pas prêt. Le marché et le monde de la moto n'est pas prêt. Cela va trop vite. Qu'est-ce qui va se passer pour tous les concessionnaires ? Une avenue comme l'avenue de la Grande Armée, par exemple, il y a des dizaines et des dizaines de scooters thermiques garés : comment cela va se passer ? Je trouve que c'est un peu n’importe quoi quand on parle de çà et, à la fois, de pouvoir d’achat.

G. Darmon : le stationnement payant des 2RM "je trouve çà honteux"

Extrait du "Journal Inattendu" d'Ophélie Meunier sur RTL le 3 septembre 2022 avec Gérard Darmon.
Des motards en colère sont rassemblés en ce moment devant la Mairie de Paris. Ils protestent contre devenu payant dans la capitale depuis le 1er septembre [...].

Gérard Darmon, vous êtes concerné, car vous roulez en 2 roues ?
Gérard Darmon : "Je suis concerné et je suis tout à fait avec les motards et, si j'avais pu, j'y serais allé à cette manif. Je trouve cela honteux. Mais j'aimerais bien être une petite souris pour savoir, autour d'une table, quand se prend ce genre de décision, dans quelle tête çà fleurit ce genre d'idée ? Qui approuve en disant Très bonne idée, on va faire payer les motards ?".


Les arguments de la Mairie de Paris c'est évidemment le réchauffement climatique et limiter la circulation de véhicules thermiques. Gérard Darmon : "Mais c'est faux cela, çà fait moins de [pollution] qu'un pré rempli de vaches qui pètent".

Le Parisien : les motards manifestent à Paris contre le stationnement payant

Un millier de motards se sont rassemblés samedi au guidon de leurs engins à Paris, pour dénoncer la mise en place du stationnement payant pour les deux roues à moteur thermique par la municipalité.
Réunis à l'appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC), les manifestants - plus de 500 selon une journaliste de l'AFP - se sont déployés autour de l'Hôtel de ville à la mi-journée, avant de disperser sans incident.

Antoine Wandel de la FFMC PPC déclare : c'est injuste car on va écarter les banlieusards. On leur dit "Aujourd'hui vous n'avez pas les moyens de vivre à Paris, demain vous n'aurez pas les moyens de venir à Paris !". "Aujourd'hui pour un banlieusard qui va venir travailler à Paris de 9h à 18h, c'est entre 2500 et 3500 euros par an. Un SMIC voire un SMIC et demi qui part comme çà parce que la Mairie de Paris l'a décidé".
Laurent : "Je suis artisan, je me déplace pour faire mes devis. Obligatoirement, je vais augmenter mes devis".

Cette mesure vise notamment à réduire les nuisances sonores ainsi que la pollution de l'air. Un argument qui n'est pas accepté par les motards. Antoine Wandel (FFMC PPC) : "Non, ce n'est pas une mesure écologique. On leur dit, mais ils sont sourds. En 2019, on a eu un rapport de l'agence sanitaire nationale qui nous dit : si on a une augmentation de 50% du nombre de 2-roues motorisés qui circulent, on a une baisse de la pollution".

C.Guyot sur le stationnement payant : ils sont devenus fous !

Christophe Guyot, champion du monde d’endurance et directeur de l'écurie de course GMT94, a pris la parole durant la manifestation de la FFMC contre le stationnement payant des 2-roues en ville.

 

"En ville" parce que, aujourd'hui, c'est Paris mais demain ?
Cette mesure a d'abord été présentée comme une mesure écologique. Si c'était le cas, comment pourrait-on être contre une mesure écologique aujourd'hui ? Mais on marche sur la tête, puisque le 2-roues est 4 fois moins polluant. Personne ne pourra contester qu'en termes de fluidité un 2-roues apporte beaucoup pour le trafic et qu'il répond à la volonté de moins polluer.


Lors d'un débat sur BFM Paris avec Jean-Marc Belotti et l'adjoint à la Maire de Paris, David Belliard se prend le pied dans le tapis. Il commence par parler d'écologie puis du prix. Là, D.Belliard dit : en fait, c'est pas si cher. Si tout le monde peut se payer le parking à Paris, elle est où la mesure écologique ? Mais l'adjoint au Maire donne ensuite des chiffres : 90€ pour un salarié qui irait simplement au travail, pour louer une place de parking près de son de travail à Paris, ce serait entre 70 et 90€ par mois. Comment les travailleurs qui vivent en banlieue, qui sont payés au SMIG, vont pouvoir se payer çà ?

 

C'est pas fini : vous êtes à votre travail, vous avez votre parking fixe à 90€ par mois. Mais, boire un café à Bastille ou République avec les copains, il faudra repayer un parking. Donc, en fait : on exclut les gens. Combien d'argent en plus pour aller boire un café ? Pour beaucoup de gens, ce sera fini.
Clairement, cette mesure exclut d'abord les moins riches. Il faudra toujours plus d'argent pour avoir accès à Paris. Et le pire est à venir. C'est pour cela qu'il est important d'être là aujourd'hui car les autres villes vont bientôt suivre la même voie. Il faudra encore plus d'argent pour accéder à nos villes.


Clairement, taxer les scooters et les motos, bientôt auront des conséquences terribles sur les commerces et la vie des gens.
Je vais conclure avec le maire adjoint, M.Belliard, qui se vantait d'avoir un sondage du Figaro pour lui. Mais, la conclusion que je vous propose ce sera justement un titre du Figaro, un titre issu de l'interview d'Eric de Seynes (le grand patron de Yamaha Europe) : ils sont devenus fous, car ils renient la liberté fondamentale de tous les citoyens, celle de circuler librement. Et il nous donne l'exemple de capitale et de ville où politique et écologie font bon ménage : à Amsterdam, qui est bien la capitale du vélo, les voitures et les motos ne sont pas punis. Tout a été fait pour que la liberté, l'écologie et la sécurité soient associés. Et Eric de Seynes rappelle surtout que cela a été fait en concertation avec les usagers, ce qui n'est jamais le cas à Paris. Alors, oui : ils sont devenus fous !".

 

Stationnement payant : les motards manifestent

BFM Ile-de-France : les motards sont en colère, 3 jours après l'instauration du stationnement payant des 2 roues dans la capitale. Ils se sont rassemblés ce samedi après-midi [3 septembre] devant l'Hôtel de Ville.

Ils étaient présents en nombre, entre 1000 et 2000 pour dénoncer une mesure qu'ils jugent injuste. D'abord parce qu’elle touche ces franciliens qui chaque jour font le trajet Paris-banlieue et, notamment, pour aller travailler. Ils estiment également que la tarification du stationnement est disproportionnée, beaucoup trop élevée. Cela représente un coût de plusieurs centaines d'euros par mois dans leur budget. Enfin ils estiment que cette mesure est un non-sens écologique parce que les 2 roues permettent de fluidifier la circulation et, donc, d'empêcher encore plus d'embouteillages.

Mobilisation contre le stationnement payant

Journal de 18h sur RTL le 3 septembre : 5 jours après l'entrée en vigueur du stationnement payant pour les 2 roues à moteur thermique à Paris, les utilisateurs se sont mobilisés aujourd'hui dans la capitale à l'initiative de la Fédération des Motards en Colère. Plusieurs centaines de personnes étaient au rendez-vous cet après-midi devant l'Hôtel de ville [...].

Hors de question pour Lucie et Jean de payer 2 euros de l'heure le stationnement dans Paris. Alors, les 2 motards ont été contraints de se tourner vers une solution plus économique. Alain : "J'ai pris malheureusement un parking, parce que je n'ai pas envie de me prendre des amendes tous les jours. Pour l'instant, cela me coûte 70€ par mois. Cela va me faire 800€ à l'année". Lucie : "Du coup, je paie un autre parking souterrain à côté de mon boulot, qui est à 80€ par mois. Par contre, si j'étais en surface, là c'est 400€ la semaine, 1000€ le mois. Si on dois claquer un SMIC pour se stationner, autant ne pas travailler, autant ne pas venir à Paris".

[...] Dernière solution, illégale cette fois-ci, se garer sans payer. En tous cas c'est se compte faire 1 motard sur 3 avec qui j'ai pu discuter.

Stationnement : les motards ne décolèrent pas

Reportage de l'Edition de la nuit du 3 septembre 2022 sur C-News.
A Paris devant l'Hôtel de ville, ces motards sont venus dire non au stationnement payant. Qu'ils soient résidents parisiens ou d'Ile-de-France, de nombreux usagers l'assument, ils ne paieront pas pour garer leurs 2-roues dans la capitale.

Un motard : "Je ne crois pas que je vais payer ce stationnement. Comment voulez-vous que je paye ? je dois aller travailler ; vu mon âge, je continue de travailler et c'est très dur de débourser 3 euros".
Une motarde : "Depuis 3 jours, je suis en dépression totale. J'ai peur de me prendre une amende. Je ne veux pas payer, parce ce que le prix que cela coûte, ce n'est pas possible. Il n'y a pas de solution. En fait, il faut trouver des solutions pour les gens dans ma situation".

A 2 ou 3 euros de l'heure, la facture grimpe rapidement. Pour la Fédération Française des Motards en Colère, cette mesure impacte d'abord les plus modestes. Samy Picard (FFMC PPC) : "C'est une mesure qui est complètement antisociale. Qui touche, évidemment, essentiellement les personnes de banlieue [...]. C'est une lutte qu'on ne lâchera pas".

Stationnement payant : les motards face à la mairie de Paris

Journal 19-45 sur M6 : une manifestation de motards devant l'Hôtel de ville aujourd'hui. Ces 2-roues sont venus afficher leur colère contre la décision de la Mairie de rendre le stationnement payant pour toutes les motos et scooters thermiques.

 

La mesure est entrée en vigueur jeudi et elle passe mal auprès des concernés : "un 2-roues motorisé cela ne prend pas de place, çà consomme moins, çà pollue moins, cela ne reste pas bloqué dans les embouteillages, c'est une alternative de mobilité. Cela demande à rester gratuit pour favoriser cette mobilité".

Motards, le stationnement payant contesté

Reportage diffusé le 3 septembre dans le journal 19-30 de France 3 Ile-de-France : les motards manifestaient devant l'Hôtel de Ville aujourd'hui contre le stationnement payant des 2 roues motorisés dans Paris. Cette mesure, en vigueur depuis jeudi, est considérée comme une discrimination et une mesure antisociale. Une pétition a même récolté plus de 43.000 signatures.

Les motards manifestent contre le stationnement payant à Paris

Extrait du journal Europe midi du 3 septembre 2022 : la Fédération Française des Motards en Colère de Paris et Petite Couronne appelle à un rassemblement [le samedi 3 septembre 2022] sous les fenêtres d'Anne Hidalgo. Ils sont vraiment remontés [contre le stationnement payant des 2 roues motorisés à Paris].

Antoine : "Mesure qui est super injuste car, en fonction de votre situation, vous allez payer entre 2000 et 3500 euros à l'année, donc un mois de salaire complet pour un banlieusard ; c'est des personne qui n'ont déjà pas les moyens de vivre à Paris, maintenant on leur dit Vous n'êtes plus les bienvenus à Paris".

Samy : "Comment voulez-vous demander à quelqu'un qui gagne le SMIC, qui vient toujours sur Paris en horaires décalés, comme mon boulanger par exemple, d'acheter un véhicule qui va lui coûter un an de salaire ? Je prends mon exemple personnel : j'ai les moyens d'acheter un véhicule électrique et je fait entre 150 et 200 kilomètres par jour sur Paris et la première couronne. Un véhicule électrique, celui a le plus d'autonomie aujourd'hui, il est annoncé à 80 kilomètres".

 

 

Retrouvez les précédentes actualités concernant le stationnement payant, ainsi que les ZFE, dans les rubriques "Nos combats" de la ffmc75.net

Prochaine réunion d'information

Notre prochaine réunion plénière d'information aura lieu le jeudi 6 octobre à 20h30 dans les locaux de Motomag au 8 rue Jean-Jacques Rousseau à Montreuil. Elle est ouverte à toutes et tous.

Les présentations effectuées durant nos réunions plénières sont publiées dans le dossier "CR plénière", ainsi que les informations complémentaires données en réunion.

Soutenez la FFMC : adhérez !

Plus nombreux, plus forts !
Vos adhésions nous apportent les moyens financiers pour développer ses actions (pour garder notre indépendance, nous ne touchons aucune subvention de fonctionnement) et pour être "plus représentatifs" devant les pouvoirs publics !

 

Tarif spécial de fin d'année : 56€ jusqu'au 31 décembre 2023 (l'adhésion du 1er janvier au 31 décembre est de 42€).

 

Pour adhérer, c'est ici (par carte bancaire ou par chèque !).
N'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

 

Nos autres combats... sur le site

L'historique de tous nos combats se retrouve dans le menu... "Combats" ! :


* contre le stationnement payant des 2-3 roues motorisés,
* contre les interdictions de circuler en ville (ZTL à Paris, Crit'air à Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, en régions...),
* contre le contrôle technique obligatoire,
* contre le manque d'entretien des infrastructures,
* contre l'inflation réglementaire (mesures inutiles) dont le 80 km/h,
* contre l'obligation du port d'équipements homologués, etc.

Mais aussi :
* POUR la formation et la sensibilisation des jeunes,
POUR les roulages gratuits sur circuit,
* POUR la circulation inter-files,
* POUR l'incroyable histoire des Motards en Colère !
* POUR nos 30 ans de victoires !

 

Retrouvez-nous également sur la page Facebook FFMC PPC.

Consultez l'agenda des événements où l'antenne FFMC PPC est présente en consultant cette page sur notre site.

Téléchargez l'agenda de l'antenne PPC dans l'application de votre smartphone ou tablette (format "iCAL") en cliquant ici.

Alimentez votre lecteur de flux RSS avec les événements de l'antenne PPC (format "XML") en cliquant ici.

Ras le vol !

Parce que 70 000 motos ou scooters disparaissent chaque année, savoir se protéger contre le vol de sa bécane n'est pas un luxe !
Pour éviter les désagréments d'un vol, la FFMC en partenariat avec Moto Magazine et l’Assurance Mutuelle des Motards, vous a conconcté 8 pages de conseils simples et pratiques regroupés autour de 5 thèmes :

  • comment reconnaître un bon antivol?
  • les bons réflexes pour stationner ;
  • transporter en sécurité son antivol ;
  • les dispositifs complémentaires (électroniques et mécaniques) ;
  • les nouvelles techniques de vol.


En plus, c'est gratuit et téléchargeable : ici.
Vous pourriez même vous le faire voler par vos potes...  ;-)

Quel permis pour mon 2-3 roues ?

Spécialiste de l'assurance des 2 et 3 roues motorisés, la Mutuelle des Motards met à votre disposition un simulateur donnant instantanément la réponse à la question "quel permis dois-je posséder pour conduire mon 2-roues ?".