Bienvenue à tous !

Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous !
Pour recevoir nos informations, renseignez ces 3 champs, cliquez sur le bouton "Envoyer" puis validez l'email de confirmation envoyé par MailChimp. Depuis un smartphone, cliquez ici.

 

Retrouvez-nous également sur la page Facebook FFMC PPC.

Nouveau : retrouvez-nous sur la page Instagram de PPC.

Circuit Carole

Roulage gratuit

Prochains week-ends de roulages gratuits au circuit Carole... En novembre : 22-23-24, 29-30. En décembre : 1, 6-7-8, 13-14-15, 20-21-22. Retrouvez ces dates dans notre agenda et téléchargez-le sur votre smartphone, tablette ou PC ! Vous voulez nous aider ? c'est ici.

Prochaine réunion plénière d'information : jeudi 5 décembre 2019 à 20h30 dans les locaux de Motomag au 8 rue Jean-Jacques Rousseau à MontreuilLes compte rendus des anciennes plénières sont ici.

Voir aussi : nos rendez-vous "FFMC Bastille".

Les présentations effectuées durant nos réunions plénières sont publiées dans le dossier "CR plénière".

22-23-24 novembre : signez à Moto légende la pétition pour le stationnement 2RM gratuit

Ce vendredi, le salon Moto légende ouvrira sa 22ème édition au parc Floral de Paris. Vous y retrouverez ses 300 exposants, son village aux 80 clubs, sa bourse d’échanges couverte qui rend ce rendez-vous incontournable pour tous les passionné-e-s en quête de : pièces, équipements (neufs ou d’occasion), livres, revues, objets décoratifs. Plusieurs constructeurs et équipementiers présenteront leurs nouveautés tels Yamaha, Indian, Boss-Hoss, Midual, Triumph, Suzuki, Honda, Benelli et Shoei.

 

Sur le stand Motomag, vous pourrez rencontrer des militants de la FFMC, qui pourront répondre à vos questions sur l'actualité revendicative en Ile-de-France : les "Zones à Faible Emission" (interdictions de circuler) dans Paris et le Grand Paris, les infrastructures routières dangereuses, les manoeuvres de plusieurs villes pour faire payer le stationnement aux motos et scooters. L'implication et le relais des motards sont fondamentaux pour gagner ce combat. Venez échanger sur nos arguments pour convaincre les différents usagers. Venez découvrir et propager notre nouveau flyer (ci-contre) afin de faire connaître notre pétition.

Tract "Envie de finir comme çà ?" A5 x2
Tract pour le stationnement gratuit des motos et scooters à imprimer sur papier A4 et à découper en deux. QR code ou adresse bit.ly/FFMC2RM pour signer la pétition.
Stationnement gratuit flyer1 V3 A5x2.pdf
Document Adobe Acrobat 320.5 KB

Stationnement payant 2RM au Conseil de Paris: ce n'est que le début !

Le 14 novembre dernier, la délibération intitulée "Pour un parc de deux-roues motorisés plus respectueux de la ville" proposée par Pierre-Yves Bournazel (groupe "100% Paris") a été rejetée. Malgré cette apparente bonne nouvelle, le débat sur le stationnement payant n'est pas clos, tout au contraire !

En effet, la majorité a soumis au Conseil de Paris une contre-proposition, consistant à mettre en place des "Etats généraux" du stationnement après les prochaines élections municipales. Le débat du 14 novembre a permis d'éclaircir le périmètre et le contenu de ce rendez-vous.
Les "Etats généraux" proposés et adoptés par l'actuelle majorité traiteront probablement de plusieurs sujets concernant les 2-roues motorisés, par exemple : l' "aménagement de l'espace public", voire de la "régulation" du nombre de 2RM... Il est possible que les questions liées au bruit y soient aussi abordées, tant ce sujet est revenu dans les débats.

Christophe Najdovski (l'adjoint en charge des transports à la Mairie) a également présenté ses objectifs pour ces Etats généraux : il s'agira de déterminer "les modalités d’application du stationnement payant des 2RM".
Il ne faut donc pas s'y tromper : derrière l'apparent rejet de la "délibération Bournazel", l'actuelle majorité à la Mairie de Paris a déjà prévu de mettre en place le stationnement payant pour les motos et scooters. La consultation citoyenne de 2020 ne sera que cosmétique et ne débattra que de détails.

C'est donc plus que jamais le moment de rappeler aux élus les réalités de la "transition énergétique" dans les bouchons parisiens et les transports en commun saturés, pour faire infléchir le sens de leurs annonces avant les prochaines élections municipales.

Stationnement gratuit : une pétition nationale

Alors que Paris réfléchit à rendre payant le stationnement des motos et scooters, que 2 villes de banlieue parisienne (Vincennes et Charenton, Val de Marne) l'ont déjà mis en oeuvre, certains se disent : cela ne me concerne pas, ma ville n'a pas de projet en ce sens. Pas si sûr...

Sur France Bleu Provence, la mairie de Marseille déclare "Le stationnement payant pour les deux-roues, on y réfléchit". Tiens, tiens...
Parce qu'en absence d’alternatives, une moto ou un scooter c’est moins de bouchons et des transports publics moins saturés, c'est AUJOURD'HUI qu'il faut signer et partager notre pétition pour le maintien de la gratuité du stationnement pour les 2-roues motorisés! Sans VOTRE mobilisation, nous ne pouvons rien.

Pour conserver le stationnement gratuit des 2-roues motorisés – Mobilisez-vous !

A l’approche des élections municipales, le stationnement payant des 2-roues motorisés devient un sujet majeur et surtout un tremplin dont se servent les candidates et les candidats pour tenter de se propulser à la première place dans les sondages… C’est à qui tiendra le discours le plus discriminatoire et contraindra par la répression ces trublions qui osent rouler sur ces engins diaboliques à moteur thermique. Bruit, pollution et autres incivilités nous sont reprochés, à croire que tous les maux dont souffre Paris et sa banlieue sont imputables aux conductrices et conducteurs de motos et de scooters. Bien sûr, chez nous comme chez d’autres, les comportements de quelques hystériques sont intolérables. Mais pour autant, sommes-nous « Toutes et tous coupables » ?
La dernière déclaration en date nous vient du candidat Pierre-Yves Bournazel (article ci-dessous) et il est à parier que, dans cette compétition de lévriers politiciens, la meute va lui emboiter le pas.

• Si vous considérez que vous êtes une citoyenne ou un citoyen à part entière...
• que le droit de circuler sur votre scooter ou votre moto vaut bien celui de celles et ceux qui ont choisi des modes de déplacements différents.
• Si vous êtes convaincu qu’un 2 roues motorisé est une alternative sérieuse au désengorgement du trafic et donc une plus-value intéressante en terme de mobilité, alors...

Signez et partagez la pétition qui demande le maintien, justifié par toutes ces raisons, du stationnement gratuit pour les 2RM.
Sans votre mobilisation, nous ne pouvons rien. Car si celui qui se défend peut perdre, celui qui ne se défend pas a déjà perdu !!!

Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

 

Le stationnement payant des 2RM au Conseil municipal de Paris du 12 novembre

Pierre-Yves Bournazel, le député de la 18ème circonscription parisienne, candidat à la mairie de Paris, fait savoir sur www.leparisien.fr qu'il proposera au Conseil de Paris des 12-13-14 novembre une délibération pour le stationnement payant des scooters et motos.

L'antenne FFMC PPC appelle les motards et scootéristes à faire également entendre leur voix à l'approche des élections municipales. Plus d'informations ici-même et sur notre page Facebook, à l'occasion de la réunion d'information plénière du jeudi 7 novembre.

 

Proposition de délibération de PY.Bournazel sur le stationnement payant des 2-3 roues motorisées
Conseil de Paris des 12-13-14 novembre 2019
"Pour un parc de deux-roues motorisés plus respectueux de la ville".
Conseil Paris 19-11-12 Stationnement 2RM
Document Adobe Acrobat 138.3 KB

Le stationnement des scooters et des motos doit-il être payant ?

... titre Le Parisien dans son édition parisienne du jeudi 14 novembre, en reprenant une partie de cet article sur son site internet.

 

L'édition du Parisien résume ainsi cette actualité.
Jusqu'ici, ils peuvent stationner dans les rues de la capitale sans avoir à débourser un seul centime. Mais pas sûr que dès l’an prochain, les conducteurs de motos et scooters ne soient pas obligés, eux aussi, de passer par la case horodateur.
Le député (Agir) Pierre-Yves Boumazel, candidat aux prochaines municipales, propose aux élus du Conseil de Paris de faire payer les deux-roues motorisés: 0,50€ par jour pour le stationnement résidentiel, 1,30€ l'heure dans le centre et 0,80€ l’heure pour les arrondissements périphériques. Les 30 M€ de recettes ainsi perçues serviraient notamment à l’aménagement de nouvelles places dédiées aux motos et scooters et de nouvelles pistes cyclables.
Ecologistes, radicaux de gauche, centristes.. Beaucoup sont d’accord sur l’idée. La Ville elle-même a déjà lancé une étude sur le sujet. Mais l’entourage dAnne Hidalgo (PS) juge cette proposition prématurée. L’équipe de La future candidate plaide plutôt pour l’organisation d’états généraux après les municipales. « Près de 200 hectares sont consacrés au stationnement de surface. La moitié pourrait être récupérée pour un autre usage », imagine ainsi Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l’urbanisme, qui voudrait inciter les conducteurs à se garer davantage en sous-sol.

 

Interviewé par Le Parisien, Jean-Marc Belotti déclare que « le compte n’y est pas en termes de places de stationnement pour deux-roues à Paris ». Et l’alternative proposée par la mairie de Paris de garer les motos sur les places des voitures n’en est pas une selon lui. « D’abord, la Ville a très peu communiqué sur cette possibilité. Donc peu de motards sont au courant qu’ils peuvent le faire. Mais, de toute façon, stationner entre les voitures c’est dangereux pour nous ! Nos bécanes se retrouvent souvent par terre», explique le motard.


Ce dernier s’agace de voir les motos et scooters « diabolisés » par les élus. « Ils sont tous hystériques avec l’écologie. On a l’impression d’assister à une chasse aux sorcières. Mais si le nombre de deux-roues motorisés a explosé à Paris, c'est bien parce que c’est une alternative à la voiture. Tous ces scooters que l'on voit, ce sont des gens qui ont décidé de laisser leur berline au garage pour passer au deux-roues. Nous, nous contribuons à La fluidification du trafic. Et une moto en plus, c’est une voiture en moins et une personne qui ne va pas venir encombrer les transports en commun déjà surchargés ! », plaide le patron des motards parisiens.

Et si les chiffres avancés par le député Pierre-Yves Bournazel pointent les taux de pollution élevés émis par les deux-roues motorisés, Jean Marc Belotti, lui, répond « temps de circulation». « En deux-roues, vous circulez mieux donc moins longtemps qu’une voiture, donc vous polluez moins », avance le responsable de la FFMC Paris.
Pas question non plus à ses yeux de participer au partage de la voirie si souvent évoqué par l’équipe municipale. « Nous, on ne coûte rien en termes d’aménagement, contrairement aux cyclistes qui réclament des pistes. Nous, ce que l’on demande, c’est quelques coups de peinture au sol pour matérialiser nos places de stationnement. Et contrairement aux automobilistes, on na jamais eu d’aide pour l’achat de nos deux-roues. Alors pourquoi devrait-on payer maintenant ? », s’interroge le porte-parole des deux-roues motorisés.

Les automobilistes (FFAC) soutiennent la pétition de la FFMC - Pourquoi ?

Source : page Facebook de la Fédération Française des Automobilistes Citoyens (FFAC).

Abonnement numérique Motomag spécial permis A2

Abonnement d’un an (10 numéros) à la version 100% numérique de Moto Magazine pour 20€, exclusivement réservée aux titulaires du permis A2.


Les magazines sont disponibles en consultation libre ou en téléchargement sur smartphone, tablette et ordinateur sur le site www.motomag.com et via l’application Moto Magazine.

 

Accès aux avantages abonnés : le fil d’actualité avec mises à jour quotidiennes sur l’application Moto Magazine, accès aux anciens numéros du magazine depuis 2013, réduction sur certains produits de la boutique (livres, DVD, etc.), possibilité d’obtenir des entrée gratuites ou à prix réduits lors d’évènements partenaires (Moto Légende, Grand Prix de France, etc.). Plus d'informations ici.

Motomag de novembre en kiosque... et en ligne

Le numéro 362 de Motomag daté de novembre est disponible. Au sommaire...

* Actualité : Radars mâts mis en échec ? - Zizanie autour du 80 km/h, Rémy Prud’homme répond à Emmanuel Barbe - Le marché du 2-roues en grande forme - Culture les nouveautés en librairie.
* Essais : Honda Africa Twin 1100 Adventure Sports - Zero Motorcycles SR/F - Harley-Davidson Low Rider S 114 - BMW R 1250 R.

* Match Routières : CF Moto 650 MT / Yamaha Tracer 700 GT.

* Match néorétros : Indian FTR 1200 S Race Replica / Ducati Scrambler 1100 Sport.
* Équipements : Les nouveautés - Onze imperméabilisants mis à l'épreuve - Les produits testés.
Découverte : Exceptionnelles Brough Superior Pendine & SS100.
Tourisme : Le Tarn gaillacois de vignobles en bastides.
Pages lecteurs : Alain teste l'Aprilia Tuono V4 1100 Factory - Vos photos nos coups de cœur - Avantages Abonnés.

Nouveau TARIFS FIN 2019 A LA BAISSE : adhérents à la FFMC, vous bénéficiez d'un tarif réduit pour vous abonner à Motomag : magazine, hors séries, version "papier" ou version numérique pour vos écrans ou tablettes... Choisissez votre formule !

Adhérents FFMC, souscrivez en ligne sur la boutique Motomag à :

l'offre 1 à 25€, l'offre 2 à 35€, l'offre 3 à 53€.

PPC défend le 2RM en ville devant les élus d'IdF

Le 24 septembre dernier, dans le cadre des "Assises de la mobilité" de la région Ile-de-France, la FFMC était invitée avec plusieurs associations de piétons, de cyclistes, d'automobilistes et d'usagers des transports à réagir à l'enquête concernant l'évolution des modes de déplacements à l'horizon 2020. Devant 300 personnes, dont des élus franciliens ou des responsables de services techniques, Jean-Marc Belotti (FFMC Paris Petite Couronne) a défendu la place des motos et scooters en ville.

Jean-Marc Belotti a mis en avant que les 2-roues motorisés (2RM) sont "les grands oubliés de la mobilité et, surtout, les grands diabolisés", "à croire que tous les gens qui font du 2-roues motorisés sont des voyous". Jean-Marc Belotti a dénoncé l'ultra-verbalisation du stationnement sur les trottoirs, y compris lorsque les piétons ne sont pas gênés, alors que le nombre de places reste insuffisant. Or, le 2RM est une très bonne alternative dans les bouchons, notamment lorsque des automobilistes choisissent de se reporter vers ce mode de transport : un 2RM en plus en ville, c'est une automobile en moins (ou de la place en plus dans les transports en commun).

Jean-Marc Belotti a souligné que, même si quelques "brebis galeuses" peuvent exister parmi les usagers de 2-roues motorisés ou d'autres modes de transport, la FFMC est persuadée que tous peuvent "vivre ensemble" et partager la route, à la différence d'autres associations qui cherchent à éradiquer les autres modes de transport.
Pour voir cette intervention en vidéo, cliquer ci-dessous.

En Europe : le 2RM gagnant en ville !

La Fédération européenne des associations de motocyclistes (FEMA) a publié fin septembre les résultats du "Mobility test" 2019 organisé avec l'aide de plusieurs grandes fédérations moto européennes dont la FFMC. Ce test consiste à faire le même trajet citadin avec plusieurs modes de transport. Piétons usagers de transports en commun, automobilistes, motards, scootéristes, cyclistes ont ainsi comparé leurs temps de parcours en termes de durée et de coût.

Sans grande surprise, en France dans 5 grandes villes, à Chypre, en Italie à Rome, aux Pays-Bas à Utrecht, en Roumanie à Bucarest, et en Suède à Stockholm, la moto ou le scooter arrivent en tête, à une seule exception : Nantes, où le cycliste a gagné ! De quoi être fiers de contribuer, tout en se faisant plaisir, à une moindre congestion de nos villes!

 

En continuité avec les résultats des dernières années, ces chiffres montrent que les véhicules à deux roues ont un rôle à jouer dans la mobilité urbaine. La question n'est pas de les privilégier par rapport aux autres moyens de transport mais, au moins, de ne pas les oublier dans les politiques et infrastructures de transport : stationnement, mobilier urbain, aménagement des routes. Alors que les villes sont confrontées à des problèmes de circulation et de pollution croissants et que de plus en plus de personnes doivent se déplacer, le deux-roues n’est plus un problème, mais une solution!

Stationnement payant : bilan "positif" ?

Plus d'un an après la mise en place du stationnement payant pour les motos et scooters à Vincennes et Charenton (Val de Marne), le journal gratuit "20 minutes" dresse le bilan de cette mesure.

 

Les maires concernés jugent ce bilan positif, à l'exemple de Charlotte Libert-Albanel maire de Vincennes, qui déclare que « Les véhicules ventouses disparaissent et les trottoirs sont désormais libres ». Ce raisonnement n'a, selon PPC, aucun sens : comment le paiement des emplacements de stationnement peut-il provoquer la disparition des véhicules ventouses?... D'ailleurs Cécile, scootériste à Vincennes interrogée par "20 minutes", a tout compris : « Pourquoi ne pas simplement augmenter le prix des amendes pour les mauvais stationnements ? ». Trop simple, peut-être...

D'ailleurs le stationnement payant à Vincennes ne résout pas tout : « Parfois, il faut tourner pendant des heures pour en trouver une [place]. Dans ce cas, je me gare où je peux, au risque de prendre une prune », peste Jackie, une motarde.

Malgré ce bilan peu convainquant, le stationnement payant des 2RM pourrait faire tâche d'huile après les prochaines élections municipales, tant les candidat-e-s à Paris et d'autres communes surenchérissent sur ce thème (voir l'article de "20 minutes"). La FFMC Paris Petite Couronne dénonce cette mauvaise idée :  « C’est le contraire du bon sens, les deux-roues permettent de désengorger les voies de circulation et donc de polluer moins. Ils prennent moins de place en ville également ». Le bon sens sera-t-il entendu?...

 

Quelques jours plus tard, c'est la chaîne de télévision locale "BFM Paris" qui s'intéresse à ce même bilan avec le lancement suivant : "Les utilisateurs de 2-roues vont-ils désormais devoir payer leur stationnement à Paris?".

 

Pas de doute, les usagers de motos et scooters vont devoir rappeler leurs besoins de mobilité lors des prochaines élections!

Pollution : le rapport qui enterre le 2-roues

L'édito de Jean-Pierre Théodore, rédacteur en chef de Motomag

Les motos répondant à la dernière norme, Euro 4, seraient de 3 à 10 fois plus polluantes que les autos Euro 6 en conditions réelles d’utilisation selon le rapport True de l’organisme ICCT (Conseil international pour le transport propre). Voilà un argument qui va nous faire passer pour des destructeurs de la planète en puissance et pousser les pouvoirs publics à éradiquer les deux-roues à moteur thermique de nos cités !
Au point que la mairie de Paris réfléchit déjà (lire Motomag) à durcir son calendrier pour les interdire plus tôt que prévu…
Les progrès sont bien sûr souhaitables pour amoindrir les émissions gazeuses, et déjà en cours puisque Euro 5 est pour 2020 ! Le problème de ce rapport, c’est qu’il s’appuie sur une mesure instantanée des taux de CO et de NOx sans tenir compte des temps de parcours et donc d’utilisation, incomparables en zone urbaine entre moto et auto.

 

Si ces annonces-chocs étaient suivies d’effets (reste à prouver leur validité juridique), il suffirait que 10% des utilisateurs de deux-roues motorisés recourent à leur voiture pour que le trafic soit paralysé aux heures de pointe. Ceci en imaginant, pour commencer, que les 90% restants trouvent une place dans les transports en commun… Une gageure. Et à l’inverse, une étude de l’université de Louvain (Belgique) en 2011 a montré que le simple basculement de 10% de la circulation automobile vers le 2RM suffirait à réduire les embouteillages de 40% !

 

La FFMC et Moto Magazine s’indignent qu’on puisse utiliser des chiffres de façon partielle – et donc partiale – pour sommer les utilisateurs de mettre à la casse des véhicules hyper récents sous prétexte qu’on n’a pas laissé le temps à leurs constructeurs de s’aligner en termes d’émissions ! Une injustice propre à mettre de l’eau dans le gaz…

Les 2RM dans le "19-20 Paris IdF"

Ce lundi 23 septembre, Jean-Marc Belotti, le coordinateur de l'antenne FFMC Paris Petite Couronne étant présent sur le plateau de France 3 Paris Ile-de-France lors de l'émission "Avant le JT".

 

Lors de cette interview ont été abordées les questions liées aux interdictions de circuler dans le Grand Paris (ZFE), de la pollution en ville et de la verbalisation du stationnement à Paris.

 

Retrouvez ici cette interview et les réponses de Jean-Marc Belotti, grâce aux Motards en Colère de la Manche (FFMC 50).

Grand Paris : pour pouvoir rouler, écris à ton maire !

 

Pour en savoir plus et agir, clique ici !
(modèle de lettre à ton Maire contre la ZFE du Grand Paris)

Interdictions du Grand Paris : c'est parti !

Depuis le lundi 1er juillet 2019, les interdictions permanentes de circulation ne sont plus l’apanage des Parisiens. 47 nouvelles communes situées à l’intérieur du périmètre de l’A86 sont rentrées dans la danse. La Métropole indique que les verbalisations n’interviendront pas avant 2021 afin de laisser à l’État le "temps de mettre en place un système de contrôle global par vidéo-verbalisation". Si les forces de l’ordre vous arrêtent ce sera donc à des fins pédagogiques sauf à Paris et lors des épisodes de pollution.

 

Pour identifier les communes interdites et connaître le calendrier des prochaines interdictions, retrouvez l'article en ligne de Motomag : "Interdiction de circulation sur 47 communes franciliennes. Prêt(e) à slalomer ?".

Soutenez la FFMC : adhérez !

Plus nombreux, plus forts !
Vos adhésions nous apportent les moyens financiers pour développer ses actions (pour garder notre indépendance, nous ne touchons aucune subvention de fonctionnement) et pour être "plus représentatifs" devant les pouvoirs publics !

 

Le montant pour une année (du 1er janvier au 31 décembre) est de 42€. En cette fin d'année, nous vous proposons des adhésions pour 2 ans (jusqu'au 31 décembre 2020) pour 56€.

 

Pour adhérer, c'est ici (par carte bancaire ou par chèque !).
N'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

Rappel : offre spéciale d'abonnement à Motomag, réservée aux adhérents de la FFMC. Pour en savoir plus, cliquez : ici.

Nos autres combats... sur le site

L'historique de tous nos combats se retrouve dans le menu... "Combats" ! :


* contre le stationnement payant des 2-3 roues motorisés,
* contre les interdictions de circuler en ville (Crit'air à Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, en régions...),
* contre le manque d'entretien des infrastructures,
* contre l'inflation sécuritaire (mesures inutiles) dont le 80 km/h,
* contre le contrôle technique obligatoire,
* contre l'obligation du port d'équipements homologués, etc.

Mais aussi :
* POUR la formation et la sensibilisation des jeunes,
POUR les roulages gratuits sur circuit,
* POUR la circulation inter-files,
* POUR l'incroyable histoire des Motards en Colère !
* POUR nos 30 ans de victoires !

 

Retrouvez-nous également sur la page Facebook FFMC PPC.

Mais... que fait la FFMC ?

Vous nous posez souvent la question...
Et pourtant, la FFMC nationale, c'est actuellement : 7 bénévoles élus au Bureau national, 5 salarié-e-s au Secrétariat et à la Trésorerie nationales, ainsi que les bénévoles des 87 antennes départementales.

Le bureau national de la FFMC, élu en juin 2019 (de gauche à droite) : Hervé, Didier, Céline, Fabien, Philippe, Frédy, Richard
Le bureau national de la FFMC, élu en juin 2019 (de gauche à droite) : Hervé, Didier, Céline, Fabien, Philippe, Frédy, Richard

 

Alors, bien sûr, la FFMC pourrait faire plus... Mais la FFMC ne fait-elle pas déjà beaucoup pour défendre ses adhérents et tous les usagers de 2 et 3 roues motorisés ? Que se passerait-il si les motard-e-s n'avaient pas créé la FFMC il y a 37 ans ?...

Consultez l'agenda des événements où l'antenne FFMC PPC est présente en consultant cette page sur notre site.

Téléchargez l'agenda de l'antenne PPC dans l'application de votre smartphone ou tablette (format "iCAL") en cliquant ici.

Alimentez votre lecteur de flux RSS avec les événements de l'antenne PPC (format "XML") en cliquant ici.

Ras le vol !

Parce que 70 000 motos ou scooters disparaissent chaque année, savoir se protéger contre le vol de sa bécane n'est pas un luxe !
Pour éviter les désagréments d'un vol, la FFMC en partenariat avec Moto Magazine et l’Assurance Mutuelle des Motards, vous a conconcté 8 pages de conseils simples et pratiques regroupés autour de 5 thèmes :

  • comment reconnaître un bon antivol?
  • les bons réflexes pour stationner ;
  • transporter en sécurité son antivol ;
  • les dispositifs complémentaires (électroniques et mécaniques) ;
  • les nouvelles techniques de vol.


En plus, c'est gratuit et téléchargeable : ici.
Vous pourriez même vous le faire voler par vos potes...  ;-)

Quel permis pour mon 2-3 roues ?

Spécialiste de l'assurance des 2 et 3 roues motorisés, la Mutuelle des Motards met à votre disposition un simulateur donnant instantanément la réponse à la question "quel permis dois-je posséder pour conduire mon 2-roues ?".

Comment choisir... ?

L'Association pour la Formation Des Motards vous apporte quelques conseils utiles : comment choisir sa moto-école? ... sa moto?