Bienvenue à tous !

Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous !
Pour recevoir nos informations, renseignez ces 3 champs, cliquez sur le bouton "Envoyer" puis validez l'email de confirmation envoyé par MailChimp. Depuis un smartphone, cliquez ici.

 

Retrouvez-nous également sur la page Facebook FFMC PPC.


Nous sommes également présents sur Twitter @ppc_ffmc

Circuit Carole

Roulage gratuit

Prochains week-ends de roulages gratuits au circuit Carole... En mai : 11-12-13. En juin : 22-23-24. Retrouvez ces dates dans notre agenda et téléchargez-le sur votre smartphone, tablette ou PC ! Vous voulez nous aider ? c'est ici.

Prochaine réunion plénière d'information : jeudi 3 mai 2018 à 20h30 dans les locaux de Motomag au 8 rue Jean-Jacques Rousseau à Montreuil. Les compte rendus des anciennes plénières sont ici.

Voir aussi : nos rendez-vous "FFMC Bastille".

Les présentations effectuées durant nos réunions plénières sont publiées dans le dossier "CR plénière".

Sud Radio : 80 à l'heure partout ?

Jeudi 19 avril, Jean-Marc Belotti était l'invité de Philippe David sur Sud Radio dans l'émission "Seul contre tous".

Prises de paroles, réactions d'auditeurs, réécoutez le podcast sur...

Jeudi 19/4 : la FFMC vous invite à une soirée moto sympa

La FFMC de Paris est partenaire de la première heure de l’IRON BIKERS (au circuit Carole les 28 et 29 avril 2018).

À ce titre, elle vous invite à la soirée de lancement (« Le tour de Chauffe ») qui a lieu au pub « Le Corcoran », ce jeudi 19 avril à partir de 19h00 jusqu’à tard dans la nuit…

Une immense place pour garer les motos devant le pub, un groupe de musique, Franck Margerin qui exécutera un beau dessin sur place et mis immédiatement aux enchères au profit de la FFMC Paris, une super ambiance motarde, tout est réuni pour ne rien prévoir d’autre que de nous rejoindre au « Corcoran » !

 

Reportage sur la manifestation du 15 avril (vidéo)

En déclarant à la télévision, le 12 avril, que le 80 km/h serait bel et bien appliqué au 1er juillet, Emmanuel Macron espérait-il voir retomber la mobilisation des motards. ? Raté : après une mobilisation massive en régions le samedi 14 avril, ils étaient 5 000 à rejoindre Paris le dimanche 15. La parfaite synchronisation des antennes des fédérations d’Ile-de-France a littéralement paralysé le périphérique parisien en début d’après-midi.

 

Voir la vidéo de cette journée de mobilisation très particulière sur Motomag.com

15 avril : 4000 motards bloquent le périphérique en 4 points

4000 motards ont manifesté ce dimanche 15 avril en Ile-de-France à la suite de plus de 30.000 motards qui se sont mobilisé samedi en régions. Cette mobilisation exceptionnelle dans toute la France (plus de 120 manifestations depuis le début de l’année !) fait suite aux annonces du Comité Interministériel de la Sécurité Routière du 09/01/2018 (CISR) dont la limitation à 80 km/h des routes (départementales et nationales) bidirectionnelles sans terre plein central. Cette mesure est supposée sauver 300 vies par an ! La FFMC estime l'obligation que tous les véhicules roulent à la même vitesse, rendant ainsi impossible les dépassements, ne peut pas conduire à réduire la mortalité, tout au contraire. L'arsenal répressif, qui lui se met en place, a des objectifs bien plus clairs.

Face à cette politique de sécurité rentière, la FFMC soutient auprès des élus et des ministères d'autres propositions : l'entretien et l'adaptation des infrastructures routières dangereuses, une formation et une information continue des usagers, etc.

 

Les antennes franciliennes de la FFMC proposait ce dimanche cinq rassemblements : la FFMC 77 à Pontault Combault, la FFMC 78 à Louveciennes, la FFMC 91 à Evry, la FFMC 95 à Saint-Ouen l'Aumône, la FFMC Paris-Petite-Couronne sur l'esplanade du château de Vincennes.

 

Le cortège des FFMC 77 et PPC sont tout d'abord passé devant la mairie de Vincennes, histoire de rappeler la revendication en cours sur le stationnement GRATUIT des 2-roues motorisés. Le groupe s'est ensuite engagé sur le périphérique nord, où il a opportunément croisé le cortège conduit par la FFMC95 au niveau de la porte de Pantin. Les motards ont alors coupé leurs moteurs pendant plus d'une heure pour exprimer leur ras-le-bol !

 

Porte de Pantin : le cortège de la FFMC 95 croise celui des FFMC 77 et PPC : moteurs arrêtés pendant plus d'une heure !
Porte de Pantin : le cortège de la FFMC 95 croise celui des FFMC 77 et PPC : moteurs arrêtés pendant plus d'une heure !

Au même moment, la FFMC 78 partie de Louveciennes et arrivée sur le périphérique sud s'est arrêtée au niveau du radar de la porte de Chatillon pour souligner le caractère inutilement répressif de cette politique. Le cortège de la FFMC 78 a ensuite rejoint les motards encadrés par la FFMC 91.

Les 4 cortèges se sont ensuite retrouvés vers 17h30 sur l'esplanade du château de Vincennes. Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC PPC, s'exprimant au nom des 5 antennes franciliennes a rappelé que la FFMC restait mobilisée et a demandé aux motards de rester "connectés" sur les sites et pages Facebook de la FFMC pour être informés des prochaines actions !

80 km/h : la mobilisation ne fait que commencer !

Après 120 manifestations et une mobilisation sans précédent des antennes de la FFMC depuis le début de l'année, plus de 30.000 motards et automobilistes ont répondu ce week-end à l’appel de la FFMC, soutenue par 40 Millions d’Automobilistes. A travers toute la France, les 85 antennes départementales ont organisé des manifestations d’une ampleur rarement rencontrée depuis la création de la FFMC en 1980, avec plus de 100 points de ralliement, de Bourg en Bresse à Montreuil sur Mer, de Quimper à Lons le Saunier, et dans toutes les capitales régionales !

Face à cette colère des usagers de la route, qui porte l’espoir d’une meilleure politique de sécurité routière, enfin tournée vers eux, l’exécutif se mure dans l’indifférence et implore comme toujours qu’on lui fasse confiance.

La Fédération Française des Motards en Colère appelle donc dès aujourd’hui l’ensemble de ses antennes départementales à continuer et amplifier leur mobilisation : interpellation des élus ou des représentants de l’Etat, échanges avec nos concitoyens, distributions de tracts, barrages filtrants, manifestations, etc.

 

 

Lire le communiqué de presse intégral de la FFMC nationale ici.

TF1 20 heures : "80 km/h, ils disent NON à Macron"

Anne-Claire Coudray :
"Revenons maintenant en France avec une autre forme de contestation qui a fait beaucoup de bruit ce week-end : les motards en colère ont organisé des rassemblements dans tout le pays avec dans le collimateur le passage aux 80 km/h sur les routes secondaires. Emmanuel Macron est revenu sur la mesure, jeudi sur notre antenne, et il ne les a toujours pas convaincu...".

Revoir l'intégralité du journal de TF1 à 20 heures le 15 avril 2018 : ici.

 

France 3 IdF : "les motards sont en colère et ils comptent bien se faire entendre"

France Wolf, du bureau national de la Fédération française des motards en colère (FFMC), explique : "Le problème des 80 km/h, c'est que c'est symbolique de la sécurité routière actuelle. Elle est répressive, ça veut dire que les usagers de la route, ils n'arrivent pas à s'approprier les enjeux de sécurité routière puisqu'ils se sentent agressés, surveillés, punis...alors qu'avec une sécurité routière qui s'associerait aux usagers, on pourrait obtenir des résultats plus probants".

 

Jean-Marc Belotti est le coordinateur de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) à Paris : "Aujourd'hui, on n'arrive pas à passer en dessous des 3500 morts par an. On a fait des propositions, notamment pour développer la formation des jeunes qui seront les conducteurs demain, et renforcer les infrastructures routières qui sont aujourd'hui catastrophiques".

 

Lire l'article complet ici.

 

Ci-dessous : le reportage du "19-20" national de France 3 : "80 km/h la mobilisation continue".

Dimanche 15 avril : CA SUFFIT !

La Fédération Française des Motards en Colère de Paris et Petite Couronne et les antennes d'Ile de France appellent tous les usagers de la route à manifester le dimanche 15 avril (attention : voir heures et lieux de rendez-vous ci-dessous). La baisse de la vitesse à 80 km/h n'est que l'une des nombreuses mesures inadaptées prises par la Sécurité Rentière et l'Etat. C'est la raison pour laquelle nous nous mobilisons plus généralement contre les incohérences de la sécurité routière et de facto contre la limitation à 80.

De nombreux élus et députés, notamment en région, sont dubitatifs et se posent légitimement des questions quant à cette baisse de la limitation de vitesse. D'autres y sont clairement opposés et l'on fait savoir à Monsieur le Premier ministre, Édouard Philippe, qui n'en a pas tenu compte.
Les fonctionnaires influents et nocifs du CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière) sont à Paris. Les décisions contre les usagers de la route se prennent à Paris, alors BLOQUONS PARIS !!!

La Fédération des Bikers de France, le Vespa Club Paris Ile-de-France, 40 Millions d'Automobilistes, la Fédération Française des Automobilistes Citoyens, l'Udelcim, et Valve appellent également leurs adhérents et tous les usagers à rejoindre la mobilisation.
Plus nous serons nombreux, mieux nous serons entendus !
 
Jean-Marc BELOTTI
Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne
Celui qui combat peut perdre. Celui qui ne combat pas a déjà perdu...

 

 

Téléchargez l'affiche de la manifestation, diffusez-là auprès des concessionnaires, motocistes...
Manif 15042018 PPC.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

Le 15 avril : affiche ta colère !

Merci de ne pas afficher sur la voie publique et tout autre lieu, objet ou emplacement qui pourrait créer des nuisances.

Autocollant "Tu ne voleras point"
AUTOCOLLANT-FFMC-2017-02 Voleras point.p
Document Adobe Acrobat 232.3 KB
Autocollant "Service public = gratuité"
AUTOCOLLANT-FFMC-2018-04 Service public
Document Adobe Acrobat 978.3 KB
Autocollant "80 kmh : stop au racket"
AUTOCOLLANT-FFMC-2018-02 Stop racket 80.
Document Adobe Acrobat 128.4 KB

 

Pratique : l'essentiel du "Mémo du manifestant FFMC" à télécharger sur ton smartphone, puis à passer (mail, Facebook, MMS) à tes copains, au motard d'à côté pendant la manif... "PASSE A TON VOISIN !"  ;-)

Mémo du manifestant FFMC (avril 2016)

14-15 avril : UNE AUTRE POLITIQUE DE SECURITE ROUTIERE !

" Plus de 120 manifestations ont déjà eu lieu depuis le début de l’année dans toute la France, c’est d’une ampleur jamais vue depuis la création de la FFMC en 1980. Le Premier Ministre reste droit dans ses bottes, le Président refuse d’écouter la critique sur cette mesure absurde et cache-misère ? Ils ont tort : la colère gronde, nous réclamons une vraie politique de Sécurité routière, sur du long terme, avec les français, et pas contre eux. Notre mobilisation ne fait que commencer ! ”.
Fabien Delrot, coordinateur du Bureau National de la FFMC

 

Depuis que le Premier Ministre a décidé sur “conviction personnelle”, en début d’année, de la mise en place du 80km/h sur les routes départementales, la mobilisation n’a cessé de croître pour dénoncer cette mesure. Visiblement imaginée par des communicants en manque de coup d’éclat, elle va à l’encontre de tout ce que doit être une politique de sécurité routière.

On ne peut pas réduire la vie des usagers de la route à une formule mathématique, fusse-t-elle inventée par des ingénieurs suédois en 1970 pour anticiper les conséquences du passage de la conduite à gauche à la conduite à droite...

L’Etat a mis en place un Conseil National de la Sécurité Routière, qu’il n’a même pas pris la peine de consulter, sur cette mesure, ni aucune de celles annoncées le 18 janvier. Pourtant, tous les experts, tous les représentants d’usagers de la route - dont la FFMC - y sont représentés, et travaillent d’arrache-pied à de véritables mesures capables de changer les choses sur le long terme ;

Depuis plus de 10 ans l’Etat ne prend que des mesures contre les usagers de la route, sans jamais investir, ni sur l’éducation ni sur la formation ; quant aux infrastructures, elles ne cessent de se dégrader, sans que rien ne soit fait !

Enfin, on ne peut pas demander aux Français de “faire confiance” à l’exécutif pour arrêter “ si ça ne marche pas”, quand les résultats de l’expérimentation utilisée pour justifier cette mesure ont d’abord été cachés, puis arrangés pour aller dans le sens du gouvernement.

MOBILISE-TOI, en régions aussi dès samedi 14 avril !

 

La FFMC appelle à une grande mobilisation nationale en régions dès le 14 avril pour une vraie politique de sécurité routière. Motomag.com récapitule la liste des rendez-vous... de la FFMC 01 à la FFMC 95 !

La vignette Crit'air obligatoire tous les jours jusqu'à l'A86 ?

Alors que se tient en ce moment même le Salon des maires d’Ile-de-France, le plan Air-Climat-Energie de la Métropole du Grand Paris a choisi d’imposer la vignette Crit’Air aux usagers bien au-delà du périphérique parisien. Anne Hidalgo ne fera donc bientôt plus cavalier seul dans sa lutte contre le véhicule thermique.

 

Lire l'article complet "Crit’Air franchit le périphérique" sur...

Stationnement à Charenton, la boulette !

Charenton-le-Pont (94) a décidé d’imposer le stationnement payant aux 2-roues.

 

Dans sa précipitation, la commune a fait une belle boulette !

 

Lire l'article complet sur Motomag.com.

Mobilisation contre le stationnement payant : les médias suivent !

Ce week-end, les médias s’intéressent à la mobilisation de la FFMC contre le stationnement payant des 2-roues motorisés !

 

* Samedi 31 mars, au journal de 20 heures sur TF1 (en replay à 10’30”).

* Dimanche 1er avril, au journal de 20 heures sur France 2 (en replay à 22'20").

* Lundi 2 avril, Jean-Marc Belotti à 9h30 est l'invité du "Bureau de vote" sur Bourdin direct (RMC), en podcast à 34'30".

 

* Lundi 2 avril de 13h à 14h, le coordinateur de l'antenne Paris Petite Couronne, Jean-Jacques Belotti, est l'invité d'Eric Brunet sur RMC.

Vincennes porte plainte contre PPC

A la suite de la dernière manifestation en date du 24 mars contre le stationnement, la mairie de Vincennes à déposé une plainte contre la FFMC Paris et Petite Couronne. De ce fait, Jean-Marc Belotti, notre coordinateur, est convoqué au commissariat de Vincennes le mardi 3 avril.


Par cette plainte, la mairie de Vincennes s'engage dans un bras de fer avec la FFMC Paris et Petite Couronne et pense naïvement la soumettre. Nous rappelons que, bien que Vincennes et Charenton soient des petites communes, l'enjeu du stationnement payant 2RM est national et le risque que d'autres villes et agglomérations leur emboîtent le pas est réel !


La FFMC Paris et Petite Couronne, ne pliera pas face aux tentatives d'intimidation de Vincennes ou de qui que ce soit d'autre... Bien au contraire, elle continue et intensifie sa mobilisation pour la défense des droits des motards et usagers de 2 roues motorisés et sa lutte contre le racket organisé.

Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas à déjà perdu.
A suivre...
Le bureau FFMC Paris et Petite Couronne.

Pâques : rouler sur des oeufs...

Photo : M. Libert (20 minutes)
Photo : M. Libert (20 minutes)

La FFMC vous souhaite un joyeux week-end de Pâques... en restant prudent sur les routes dégradées!

 

Le Délégué à la Sécurité Routière et le Premier Ministre ont cependant LA solution pour votre sécurité : réduire votre vitesse de 10 km/h ! Cela suffira-t-il vraiment ? Bien évidemment, que non.
Notre crédo pour faire baisser la mortalité routière : entretenir le réseau routier ! investir dans la formation des conducteurs ! Motards, scootéristes, automobilistes : les 14 et 15 avril seront l'occasion de le rappeler dans toute la France.

Dimanche 15 avril participez au grand rassemblement organisé par les FFMC 77, 78, 91, 95 et Paris Petite Couronne. Les lieux et horaires de rendez-vous franciliens seront communiqués en début de semaine prochaine, ici même et sur toutes nos pages Facebook.

Motomag d'avril en kiosque : 12 pages d'actu !

Ce jeudi 29 mars arrive en kiosque le dernier numéro de Moto Magazine, largement consacré à l'actualité anti-motarde. A noter : l'interview de France Wolf, membre du bureau de la FFMC nationale sur la mobilisation nationale de la FFMC contre l'inflation sécuritaire de la "sécurité rentière" ; le point sur les échanges avec les sénateurs et députés par Marc Bertrand, le chargé de mission sécurité routière à la FFMC ; la mise en perspective des arguments de la mairie de Vincennes sur le stationnement payant des motos et scooters...

Egalement au sommaire de ce numéro 346 d'avril...
* ACTU : Manifestation nationale les 14 et 15 avril - La FFMC reçue au Sénat et à l’Assemblée Nationale - Stationnement les motards vont-ils casquer ? - 24 heures du Mans un plateau très relevé - Concours Harley au salon du tatouage.
* ESSAIS : KTM 790 Duke - Yamaha MT07 - Triumph Speed Rriple 1050 RS - DJ construction Tarendo - Yamaha XTZ 1200 Ténéré  Honda CRF 1000 L Africa Twin Adventure sports - BMW F 850 GS - Triumph Tiger 800 XRT & XCA - Yamaha YZF-R1M - Yamaha R1 d'endurance du Team GMT 94.
* COMPARATIF ROADSTERS : Ducati 821 Monster - Kawasaki Z 900 - Triumph Street Triple R - Yamaha MT09 SP.
* ENQUETE : réforme du stationnement, motards du balai !
* EQUIPEMENTS : Actus - 10 casques modulables testés - Les produits du mois.
* TOURISME : la Sarthe du Mans aux Alpes mancelles.

Rappel : adhérents à la FFMC, vous bénéficiez d'un tarif réduit pour vous abonner à Motomag : magazine, hors séries, version "papier" ou version numérique pour vos écrans ou tablettes... Choisissez votre formule !

Adhérents FFMC : téléchargez le formulaire pour bénéficier des tarifs réduits de Motomag
Motomag+FFMC 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 302.2 KB

Vincennes, Charenton : PPC s'affiche contre le stationnement payant !

Face à la volonté des mairies de Vincennes et de Charenton d'imposer pour la première fois le stationnement payant aux motos et scooters, l'antenne PPC a appelé pour la 2ème fois les motards et scootéristes à se mobiliser le 24 mars contre cette "première". La Fédération des Bikers de France et le club Vespa ont relayé cet appel, également soutenu par plusieurs associations d'automobilistes (40 millions d'automobilistes, la Fédération Française des Automobilistes Citoyens et l'association VALVE).


Les 500 deux-roues motorisés et les quelques automobilistes qui se sont rassemblés sur l'esplanade du château de Vincennes ont ensuite rejoint le centre ville de Vincennes et sa Mairie. L'édifice et ses environs ont été largement recouverts d'autocollants affichant clairement notre revendication : "Stationnement = service public. Gratuité pour tous !". En effet, les emplacements 2-roues qui sont créés dans les villes sont financés par les impôts que nous payons déjà dans nos communes respectives. Pourquoi exiger une 2ème fois le paiement de ces emplacements lors de leur usage ? Les mairies se parent d'un argument d'équité entre motards et automobilistes pour exiger le paiement de cette taxe de stationnement : pour nous, l'équité c'est l'accès gratuit de tous à l'espace public !


Charenton étant la 2ème commune ayant déjà pris la décision d'appliquer ce stationnement payant, le cortège a ensuite rejoint la Mairie de Charenton pour rappeler de manière tout aussi visible quels sont nos arguments !

Stationnement payant : 2ème manifestation Vincennes-Charenton samedi 24 mars

Depuis le 1er janvier 2018 les municipalités se sont vu confier par l’Etat la gestion du stationnement sur leur territoire. De très nombreuses villes d’Ile-de-France ont fait le choix de la zone bleue. En effet le coût de la réalisation de places de stationnement étant déjà financé par les contribuables que nous sommes, pourquoi en paierions-nous en plus l’usage ? Ces villes font le choix politique du service public.

Vincennes et Charenton font le choix d’intensifier le stationnement payant avec le projet de l’étendre aux motos et scooters à partir du 2 avril 2018, alors que nos 2-roues motorisés rendent service à tous en fluidifiant un trafic francilien constamment engorgé.

Ces deux villes font le choix du racket !
Nous ne l’acceptons pas !

 

Stationnement = service public
Gratuité pour tous

 

C’est pourquoi nous serons encore dans la rue le samedi 24 mars 2018 avec nos amis de la Fédération des Bikers de France et des associations d’automobilistes et de véhicules anciens.

 

Affiche A4 de la manifestation
A télécharger pour afficher dans les commerces.
Tract Vincennes Charenton FFMC 2018-03-2
Document Adobe Acrobat 6.7 MB
Tract A5 de la manifestation
A imprimer sur du papier A4 en recto-verso (retournement sur le côté étroit de la page), puis à couper en 2.
Affiche Vincennes Charenton FFMC 2018-03
Document Adobe Acrobat 6.5 MB

Stationnement payant à Vincennes : 2000 motards envahissent le centre-ville

Samedi 24 février, par une température de 4° C, 2000 motard-e-s et scootéristes se sont rassemblés à Vincennes pour protester contre la décision de la Mairie de Vincennes (et d'autres communes en Ile-de-France, comme Charenton) de faire payer les emplacements de stationnement pour les 2-roues motorisés.
Devant les médias, Jean-Marc Belotti, le coordinateur de l'antenne FFMC Paris Petite Couronne a rappelé les arguments des motards : les 2-roues motorisés apportent de la fluidité dans le trafic urbain. De plus, les stationnements de 2-roues situés en sorties de parkings, dans les intersections dangereuses ou à proximité des passages piétons apportent un surcroît de sécurité, en dégageant le champ de vision des automobilistes qui abordent ces zones.

 

Cette revendication concernant la ville de Vincennes, le cortège est resté à l'intérieur de la commune, en empruntant ses axes principaux (cours des Maréchaux, avenue de Paris, rue de Fontenay), puis en se dirigeant vers le centre-ville (avenue du Château, rue du Midi, place du Général Leclerc). L'itinéraire était très court (moins de 3 kilomètres) mais le cortège a fait sensation dans les rues commerçantes, parfois étroites, de la cité royale !

Le cortège s'est ensuite arrêté devant l'Hôtel de Ville où une délégation du bureau de l'antenne FFMC PPC a été reçue par 2 adjoints de permanence. Les élus ont regretté que cette manifestation ait été organisée sans concertation préalable, ce qui nous a permis de leur rappeler nos précédentes rencontres et échanges téléphoniques depuis le 20 janvier avec l'adjoint aux Transports de la ville, M. Christophe Boissière.


La Municipalité estime que le stationnement payant des 2-roues motorisés est justifié dans la mesure où ces emplacements occupent des places précédemment affectées aux automobilistes, qui paient leur stationnement. La généralisation du stationnement payant est donc un choix de la ville, alors que le stationnement gratuit de courte durée (type "zone bleue") peut également amener une rotation dans l'occupation des emplacements. La FFMC a regretté ne pas avoir été entendue par les représentants de Vincennes malgré plusieurs échanges avec M. Boissière.

 

Les élus présents ont indiqué que la Commune était tout à fait disposée à discuter avec la Fédération Française des Motards en Colère pour trouver des solutions, et qu'un entretien avec Mme la Maire sera organisé en ce sens. L'expérience a montré que les promesses des élus doivent être considérées avec prudence, car elles peuvent rapidement être oubliées quand "la pression" redescend... Le défilé des Motards en Colère a cependant fait impression car les élus ont demandé à ne pas refaire de manifestation le week-end prochain!

Restez donc à l'écoute sur les réseaux sociaux et notre site car nous ferons appel à votre mobilisation tant que nous serons pas entendus. Le stationnement payant des motos et scooters est une première et l'exemple de Vincennes et Charenton ne doit pas faire exemple auprès des autres communes !

 

 

Revoir la vidéo de la manifestation réalisée par Motomag.

Soutenez la FFMC : adhérez !

Plus nombreux, plus forts !
Vos adhésions nous apportent les moyens financiers pour développer ses actions (pour garder notre indépendance, nous ne touchons aucune subvention de fonctionnement) et pour être "plus représentatifs" devant les pouvoirs publics !

Le montant en 2018 est de 42€ (jusqu'au 31/12/2018).

 

Pour adhérer, c'est ici (par carte bancaire ou par chèque !).
N'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

Rappel : offre spéciale d'abonnement à Motomag, réservée aux adhérents de la FFMC. Pour en savoir plus, cliquez : ici.

Sécurité routière : le Sénat vous fait participer à sa réflexion !

Le 24 janvier 2018, la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, ainsi que la Commission des lois du Sénat ont décidé la création d’un groupe de travail commun sur la sécurité routière. Celui-ci est composé de M. Michel RAISON (Les Républicains, Haute-Saône), M. Jean-Luc FICHET (Socialiste et républicain, Finistère) et Mme Michèle VULLIEN (apparentée Union Centriste, Rhône).

Ce groupe de travail est chargé d’évaluer sans a priori l’utilité et l’efficacité de certaines mesures annoncées par le Gouvernement lors du CISR du 9 janvier 2018 (dont la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes) pour lutter efficacement contre l’insécurité routière. Le groupe de travail est également en charge de formuler toute proposition pour renforcer l’efficacité de la lutte contre l’insécurité routière.

Avant de rendre ses conclusions fin avril 2018, les sénateurs du groupe de travail souhaitent associer à leur réflexion l’ensemble de la société civile. Un espace participatif est ouvert sur internet, auquel la FFMC PPC vous incite à participer. Il vous y est demandé de vous exprimer et de contribuer jusqu'au 30 mars sur 2 sujets :
* que pensez-vous de la mesure gouvernementale consistant à réduire la vitesse maximale à 80 km/h ?
* quelles mesures vous semblent les plus utiles pour lutter efficacement contre l’insécurité routière ? parmi celles annoncées par le CISR ? ou d'autres mesures ?

 

Citoyens et citoyennes motards et motardes, vous avez la parole !

80 km/h : la FFMC auditionnée au Sénat

Le groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière est chargé d’évaluer l’utilité et l’efficacité de certaines mesures annoncées par Edouard Philippe lors du CISR du 9 janvier pour lutter efficacement contre l’insécurité routière, dont la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes.

Dans ce cadre, la FFMC a été reçue le 9 mars par les sénateurs. Motomag tire le bilan en vidéo de cette rencontre en interviewant Marc Bertrand, le chargé de mission sécurité routière à la FFMC.

Sud Radio : faut-il appliquer le 80 km/h ?

Lundi 19 février, dans l'émission "Le Grand Soir" sur Sud Radio, Pierre Chasseray (le Délégué Général de l'association "40 millions d'automobilistes"), Marc Bertrand (chargé de mission Sécurité Routière à la FFMC) et Me Nicolas Ferté (spécialiste du permis de conduire et de la route) ont répondu aux questions de Christophe Bordet : "La Corrèze doit-elle appliquer le 80 km/h ?".

 

Cette émission fait suite à la décision unanime du Conseil Départemental corrézien de demander au Premier Ministre le droit de maintenir la limitation de vitesse à 90 km/h sur ses routes secondaires, en raison de ses forts investissements sur les infrastructures et de la contribution limitée des excès de vitesse aux accidents corporels du département (17 % en Corrèze, contrairement au chiffre de 31% annoncé par la sécurité routière).

Vous pouvez podcaster et réécouter les trente-et-une minutes d'argumentaire, qui ont convaincu les auditeurs : à l'issue de l'émission, 80% des auditeurs se sont exprimé contre l'application du 80 km/h en Corrèze ! Extraits...

Pierre Chasseray : "Qu'est-ce qui se passe quand on baisse la limitation à 80 km/h ? [...] On augmente l'accidentalité !" (à 1mn48).

P. Chasseray : "Le Sénat réclamait à corps et à cris le rapport sur le 80 km/h, que ne fournissait pas -évidemment- la Sécurité Routière parce qu'il n'était pas bon ; il devient bon à partir du moment où la Sécurité Routière et l'Etat investit sur ces routes limitées à 80 km/h pour derrière les sécuriser par les infrastructures" (à 2mn25).

P. Chasseray : "La seule vraie question qui devrait se poser aujourd'hui, et à laquelle personne n'a répondu : quel est le taux d'accidents dont la cause est une vitesse comprise entre 80 et 90 ? On n'a pas d'étude parce que évidemment la vitesse n'est pas en cause dans ce type d'accidents. Donc en quoi baisser la vitesse, comme par magie, ferait baisser le nombre de victimes ? Ca ne fonctionne pas" (à 3mn22).

P. Chasseray : "Si on prend avant 2002 par exemple : la vitesse moyenne augmentait sur les routes et les accidents n'ont pas pour autant augmenté loin de là. C'est du comportement !" (à 4mn05).

Marc Bertrand : "L'augmentation du nombre de morts de ces dernières années est surtout liée aux usagers vulnérables : piétons, cyclistes en ville. Il a été démontré que la vitesse moyenne sur les réseaux concernés par cette baisse de vitesse future était déjà de 82 km/h. Donc, comme vous l'avez souligné, les conducteurs se comportent déjà globalement assez bien" (4mn27).

Pub contre sécurité routière : 1-0 !

La FFMC dénonce l'usage de l’argent public pour une opération de communication, plutôt que de l'utiliser pour l’éducation routière et les investissements sur les routes !

 

Ces 2 pages entières de publicité de la sécurité routière ont été reproduites dans plus de 300 journaux durant le week-end du 19 février !!!

Les routes à 80 km/h plus accidentogènes qu'à 90 km/h ?

Après que la revue "Auto plus" ait dénoncé les insuffisances de l'expérimentation menée sur les routes bidirectionnelles limitées à 80 km/h (durée trop courte de l'expérimentation, mortalité principalement due aux drogues-alcools, rénovation des chaussées avant l'expérimentation, baisse de la circulation sur le tronçon étudié en faveur des routes avoisinantes à 90 km/h...), c'est au tour de l'association "40 millions d'automobilistes" de publier son propre rapport.

Pour son étude, l'association a analysé le fichier des Bulletin d’Analyse des Accidents Corporels de la Circulation (BAACC). Elle a recensé tous les accidents survenus sur les 3 portions de routes nationales concernées par l’expérimentation de juillet 2015 à juin 2017 (86 kilomètres dans la Drôme, la Haute-Saône, la Nièvre et l’Yonne) et les a comparés avec les données des années 2012 à 2016 pour déterminer l’impact de la réduction de vitesse sur l’accidentalité et la mortalité.
« Nous avons étudié tous les accidents survenus entre 2012 et 2016 sur ces sections de routes nationales et l’analyse de ces chiffres démontre que l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h à partir de juillet 2015 n’a pas permis de réduire le nombre d’accidents -et plus particulièrement le nombre d’accidents mortels- de la circulation. Sur certaines portions, l’accidentalité est même repartie à la hausse avec la mise en œuvre de l’expérimentation! » révèle Pierre Chasseray, le délégué général de l'association.

De plus, lorsque "40 millions" analyse les statistiques de mortalité à l’échelle nationale, les sections soumises à l’expérimentation des 80 km/h subissent un accident mortel tous les 28,7 kilomètres alors que 1 911 accidents mortels ont été recensés sur les 386 224 kilomètres du réseau secondaire français en 2016, soit un accident mortel en moyenne tous les 202 km.

A l’aune de ces éléments, "40  millions d’automobilistes" demande au Gouvernement de renoncer à la mesure de généralisation des 80 km/h.

Consultez l'agenda des événements où l'antenne FFMC PPC est présente en consultant cette page sur notre site.

Téléchargez l'agenda de l'antenne PPC dans l'application de votre smartphone ou tablette (format "iCAL") en cliquant ici.

Alimentez votre lecteur de flux RSS avec les événements de l'antenne PPC (format "XML") en cliquant ici.

Ras le vol !

Parce que 70 000 motos ou scooters disparaissent chaque année, savoir se protéger contre le vol de sa bécane n'est pas un luxe !
Pour éviter les désagréments d'un vol, la FFMC en partenariat avec Moto Magazine et l’Assurance Mutuelle des Motards, vous a conconcté 8 pages de conseils simples et pratiques regroupés autour de 5 thèmes :

  • comment reconnaître un bon antivol?
  • les bons réflexes pour stationner ;
  • transporter en sécurité son antivol ;
  • les dispositifs complémentaires (électroniques et mécaniques) ;
  • les nouvelles techniques de vol.


En plus, c'est gratuit et téléchargeable : ici.
Vous pourriez même vous le faire voler par vos potes...  ;-)

Quel permis pour mon 2-3 roues ?

Spécialiste de l'assurance des 2 et 3 roues motorisés, la Mutuelle des Motards met à votre disposition un simulateur donnant instantanément la réponse à la question "quel permis dois-je posséder pour conduire mon 2-roues ?".

Comment choisir... ?

L'Association pour la Formation Des Motards vous apporte quelques conseils utiles : comment choisir sa moto-école? ... sa moto?